Samir a été malpoli

La semaine passée, la 26e de l’année 12 du siècle numéro 21, l’islamiste Mohamed Morsi a pris le pouvoir en Egypte, la ministre française des droits des femmes a décidé que la prostitution devait « disparaître », Georges le solitaire, dernière tortue Chelonoidis abingdonii des Galapagos, est mort de solitude, et on a appris que, pour le sommet de Rio, les gorilles de François Hollande avaient oublié leurs pétards à l’Elysée. Mais surtout, surtout, il paraît que Samir Nasri a encore été malpoli.

 

 

[haiku url= »http://www.murielgilbert.com/wp-content/uploads/2012/07/Muriel-Gilbert.m4a » title= »Muriel Gilbert – Samir a été malpoli »]

Habitante et tant du siècle numéro vingt et un, si tu n’as pas comme moi la chance d’avoir sur ton canapé ce qu’on appelle un supporter, peut-être ignores-tu que Samir Nasri fait partie de l’équipe de France de football.

« Bête comme ses pieds »

Le football, c’est un jeu. Il faut : pas mal de copains – ça se joue à 22 –, des chaussures à crampons, des grandes chaussettes et un ballon. Chaque équipe a dans son camp une espèce de cage dans laquelle l’autre équipe essaie de faire entrer le ballon. Attention, tu peux pas utiliser les mains. Or, Homo sapiens, tout fier de ses mains à pouce opposable, est en revanche encombré de pieds intellectuellement limités – d’où l’expression populaire « bête comme ses pieds » –, à l’exception des champions de football, justement, qui ont parfois tant d’intelligence dans les paturons que cela expliquerait, selon certains chercheurs, des carences bien excusables dans la partie supérieure de l’individu, autrement appelée cervelle.
Bref, le football demande des compétences rares… C’est ce qui explique que ceux qui les possèdent soient très très bien payés. Ce qui est rare est cher, dit Spinoza, l’inverse étant de moins en moins vrai, puisque depuis le nouveau franc tout augmente, comme disait ma mamie de Perpezac, en Corrèze.
C’est pour la même raison que ce jeu s’appelle « football », de l’anglais « foot », qui veut dire « pied » et « ball », qui veut dire qu’il faut quand même en avoir, pour gagner, du bol, parce que c’est un passe-temps compliqué avec des tas de règles incompréhensibles, comme celle du hors-jeu que je t’expliquerai pas parce que justement tu comprendrais pas.

L’équipe de France, samedi soir, il faut croire qu’elle en a pas eu, de bol, parce qu’elle a perdu, alors que des pieds, j’ai compté, elle en avait 22, comme celle d’Espagne. Je suppose que c’est pour cette raison que Samir Nasri, tout déçu, a été malpoli.

Einstein du panard

Samir Nasri, il a une petite bouille à croquer, un sourire d’école maternelle, tu lui donnerais un pain au chocolat sans confession, et évidemment, il est très très doué de ses pieds. Et puis là, ben il paraît qu’il a mal joué. Bon. Et le journaliste lui a posé une question qui ne lui a pas plu. Bon. « Fils de pute », il lui a répondu. Ah.

samir nasri, tu lui donnerais pas un pain au chocolat sans confession ?
L’ennui, c’est qu’il s’est déjà fait remarquer il y a peu pour le même genre d’exploit, et idem pour plusieurs des copains de sa bande d’Einstein du panard.
Ben tu sais quoi ? C’est notre faute. On les a trop gâtés. Ils étouffent sous l’argent de poche, ils sont un million de fois plus riches que toute leur famille et les journalistes qui leur posent des questions réunis, ya de quoi te rendre fou malade, non ?
Pour que le football redevienne un jeu marrant, il suffit qu’il redevienne gratuit. Comme un jeu. Samir jouera au foot avec ses 21 copains, il rentrera à la maison pour le quatre-heures et sa maman lui donnera un pain au chocolat.
Bon, tu vas me dire que tant qu’il y aura des millions de cerveaux disponibles tankés devant la tévé pour le regarder jouer, la minute de pub se vendra au prix de la dette de l’Hexagonie et que les acteurs principaux du spectacle méritent bien leur part. OK. La solution est simple, habitant du siècle numéro vingt et un : on va éteindre la tévé. Les footballeurs redeviendront regardables dès les supporters arrêteront de les regarder.
CQFD et salutations juilletiques.

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • mère pas parfaite 1 juillet 2012 at 11 h 37 min

    ah que c’est bon de lire quelque chose de logique! oui parce que j’aime bien ta logique.
    le p’tit Samir a pas été sage, qu’il aille au coin avec un bonnet d’âne, privé de salaire ! et paf! (et privé de pain au chocolat aussi, voilà ça lui apprendra)
    Bonne fin de week end 🙂

  • Béatrice 1 juillet 2012 at 11 h 41 min

    J’aime ta conclusion !!!
    Ici ça va être compliqué d’éteindre la tévé, mais je vais essayer !! 😉

  • Zette 1 juillet 2012 at 11 h 47 min

    C’est ça.
    Tout à fait.
    Eteins ta télé et va lire ce genre de billets, tu reviendras peut-être à la réalité, prendras du recul et ne verras enfin plus qu’un jeu de ballon auquel tous les enfants jouent, juste pour le plaisir d’échanger.

  • oth67 1 juillet 2012 at 11 h 50 min

    C’est une génération d’enfants gâtés !
    Pourquoi se fatiguer à mouiller le maillot quand l’argent coule à flots !

  • Cambroussienne 1 juillet 2012 at 12 h 38 min

    Privé de pain au chocolat, c’est dur mais mérité (et qu’il en profite pour ranger sa chambre, hein)…

  • dominimes 1 juillet 2012 at 16 h 10 min

    joli commentaire merci Muriel !

  • Brigitte 2 juillet 2012 at 8 h 55 min

    J’adore !

  • MamyS 2 juillet 2012 at 9 h 12 min

    Je ne suis pas sûre d’arrêter de rire avant midi! Cambroussienne : ton commentaire alimente ce fou-rire!

  • Poulette Dodue 2 juillet 2012 at 9 h 26 min

    C’est les espagnols qui ont gagnés, joie au Poulailler (El Hombre est espagnol hein donc !).
    Samir doit être privé d’argent de poche ! C’est tout !

  • Filo 2 juillet 2012 at 9 h 52 min

    Rien à rajouter , j’applaudis des 2 mains! (et des 2 pieds ;))
    Mais je me demande si l’homme de base est construit pareil, parce que dans les discussions, il a beau dire « oua truqué, trop payés c’est nul toussa toussa », ben devine qui on retrouve scotché devant la téloche? le même!

  • Muriel Gilbert 2 juillet 2012 at 16 h 21 min

    @ mère pas parfaite : c’est de la logique maternelle, hein ?
    @ Béatrice : Couper le cordon ?
    @ Zette : Les enfants qui d’ailleurs n’ont pas besoin de spectateurs pour s’amuser…
    @ oth67 : Je ne parle même pas ici du mouillage de maillot, juste de simple politesse, ce serait déjà pas mal.
    @ Cambroussienne : oui, tiens, la chambre, tu as raison.
    @ Dominimes : A vot’ service.
    @ Brigitte : Je te crois, ça faisait longtemps que t’étais pas venue !
    @ MamyS : Ca s’est arrêté à quelle heure, alors ?
    @ Poulette : D’argent de poche, et de pains au chocolat.
    @ Filo : Couper le cordon ? A la cisaille ?

  • ZAZAMIMOSA 2 juillet 2012 at 17 h 08 min

    Déjà privé de cervelle, d’éducation, de savoir vivre, de Bescherelle, vous voudriez qu’en plus, il soit privé de pain au chocolat, vous êtes trop dur avec lui !!!

  • Julie des Hauts 2 juillet 2012 at 20 h 10 min

    Un vrai régal, je reviendrai…..

  • Céquiaile 3 juillet 2012 at 11 h 48 min

    hi hi! Très réussi!
    Et chapeau d’avoir réussi à caser Mamie de Perpezac dans ce match… (quoi que…. il était quand même question de SOUS!)

    • Céquiaile 3 juillet 2012 at 19 h 13 min

      PS:
      oh si, step, esplique-moi le « hors jeu »…
      deuzio: y’aurait-i chez toi quelqu’un qui reste des heures sur le canapé quand ya match, pour rien, sans même couver des oeufs et que ça t’enerverait?

  • Clarabelle 3 juillet 2012 at 21 h 26 min

    CQFD !

  • iwona46 4 juillet 2012 at 8 h 31 min

    hello !! ça me tue un tel manque de respect et de penser seulement après coup que des millions d’enfants ont pu entendre de tels propos odieux en réponse à un seul « casse toi » d’un journaliste… je trouve que quand on est joueur de foot on doit être quasi irréprochable dans son comportement, c’est le minimum que l’on puisse leur demander !! et puis je pense que l’argent n’explique pas tout, c’est avant tout une question d’éducation et de savoir vivre !! il suffit de regarder l »attitude exemplaire d’autres joueurs de l’équipe de france tel que Lloris, Debuchy Rami ou Cabaye ou bien encore Benzema !! allez espérons que DD le futur sélectionneur saura les tenir par les c….

    bizz

  • Mulautre 6 juillet 2012 at 16 h 23 min

    Ils étaient moins couillons en 1998, non ? Ou c’est moi qui mythifie (fort possible) ?

  • les cafards 7 juillet 2012 at 9 h 37 min

    La preuve irréfutable, Naasri ne peut pas allonger plus de trois mots d’affilée : fils de pute ou ferme ta gueule. Comme le Boson de Higgs, on en est sûrs à 99,9999 %
    Amitiés à la nécessaire chroniqueuse d’Inter