Ane, ma soeur âne

Habitant du siècle numéro 21, t’as remarqué qu’il y a que les femmes qui se comportent comme des ânes bâtés ? Je veux dire, qui trimballent des ribambelles de trucs le soir, à la sortie des bureaux ? Sirote l’apéro en terrasse, et regarde. Les passantes charrient sac à main, sac à dos, plastiques multiples… et les passants ? Rien. Mains dans les poches, les passants, ou agrippées au téléphone portable. Un sac Fnac tout au plus. Ben merde alors.

Prenons une cobaye au hasard… Justement, me voici qui pousse de l’épaule la porte de la maison, fourbue par une journée de labeur. Analysons le chargement qui, ouf, dégringole à mes pieds dans l’entrée. Voyons… un, deux, trois, quatre sacs. En tout, un peu plus de… 6 kg sur la balance de la salle de bains. Revue de détail. Ce plastique blanc contient 1 kg de raisin. Fiston adore ça. Le sac à dos en acrylique vert ? Mes affaires de yoga. 1,5 kg. La pochette en papier glacé ? Une adorable chose rouge, la seule qu’était pas soldée chez Zara, à peine 500 g. Ah, et ce truc en cuir, là ? Ca, c’est mon sac à main. Le pompon : 3,100 kg à lui tout seul. Vide.

Quand je pense que la moitié du pays se balade mains dans les poches ! M’encombrerais-je superfluement ? OK, demain, pas de sac à main : ma carte bancaire, mes clés, basta : demain, je suis légère comme un homme.

[Ici, fondu au noir, petite musique de film muet avec panneau : « Le lendemain soir… »]

Eeeh ben, les copines, yen a qu’ont de la chance que des pionnières prennent des risques inconsidérés pour faire avancer la condition féminine. Voyage au bout de l’enfer, tu l’as vu ? Je résume. Des lèvres qui tiraillent dès 10 heures du mat’ (pas de rouge à lèvres), des mains gluantes après les sushis de midi (pas de lingettes), un éternuement mémorable sur mon clavier (pas de kleenex) et (peut-être) une haleine de pélican au moment de reprendre le métro (mes cachous Lajaunie !), sans compter l’ennui abyssal de voyager sans bouquin. Bref, habitante du siècle numéro 21, ma soeur, le jour sans sac, n’essaie même pas, c’est un chemin de croix. Mon sac, cíest ma coquille d’escargot, ma caravane de camping, ma maison sur l’épaule.
On s’en doutait, c’est désormais prouvé : les gars sont pas des gonzesses comme les autres.

Et maintenant, voici ma thèse, plus connue sous le nom d' »axiome de Gilbert », deux points ouvrez les guillemets : le transport de contenants multiples, dont un sac principal (appelé « à main » bien quíil puisse être « à dos ») pesant approximativement le poids d’un chameau crevé, fait partie des inconvénients inhérents à la condition féminine, au même titre que les variations hormonales et l’attente devant les toilettes publiques. CQFD.

Chronique T’as remarqué, en direct sur France Inter chaque lundi à 5 h 50, dans l’émission de Brigitte Patient, Un jour tout neuf.

Ou alors, en cliquant ici, on écoute en podcast quand on veut, youpi : podcast T’as remarqué du 5 septembre 2011.

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • thenewme 5 septembre 2011 at 14 h 13 min

    En prime, tu n’as pas pu aller au yoga… Si jamais j’avais l’idÈe saugrenue de sortir sans ma valise-sac, j’aurais l’impression d’Ítre nue.

    • Muriel Gilbert 6 septembre 2011 at 12 h 21 min

      @thenewme : pourquoi j’ai pas ou aller au yoga ? Mais si bien s˚r, jamais je rate un cours !

  • Sophie L 5 septembre 2011 at 14 h 17 min

    Tu sais pourquoi les mecs, ce sont pas des gonzesses comme les autres? Parce qu’ils foutent tout leur bardas dans le sac de LEUR gonzesse!! Tu comprends maintenant pourquoi on tangue toutes d’un cÙtÈ!

    • Muriel Gilbert 6 septembre 2011 at 12 h 23 min

      @ Sophie L: aaah, c’est pour Áa que les filles marchent en crabe !

  • Mulautre 5 septembre 2011 at 15 h 04 min

    hiiiiiii, j’adÙÙÙre

    • Muriel Gilbert 6 septembre 2011 at 12 h 24 min

      @ Mulautre : Bon, alors c’est parfait 😉

  • LÈonie Canot 5 septembre 2011 at 15 h 33 min

    Ce qui est chiant, c’est qu’avec l’‚ge je commence ‡ trouver Áa vraiment lourd sur l’Èpaule… mais honnÍtement je ne vois pas comment allÈger le bardas (enfin, si… je dois avoir au moins 2,5 kilos de porte-clÈs… mais bon si je m’allËge du porte-clÈs je mets des plombes ‡ retrouver mes clÈs). T’as raison Mumu, la carriole de MÈmÈ c’est la SEULE solution… 🙂

    • Muriel Gilbert 6 septembre 2011 at 12 h 25 min

      @ Leonie : En fait, moi, avec l’‚ge, je remplis de plus en plus mon sac, il y a de plus en plus de trucs dont je peux plus me passer !

  • LÈonie Canot 5 septembre 2011 at 15 h 33 min

    (et cette photo me met en liesse…)

  • LÈonie Canot 5 septembre 2011 at 15 h 34 min

    (parce que vraiment l’‚ne a l’air trop couillon…)

    • Muriel Gilbert 6 septembre 2011 at 12 h 27 min

      @ Leonie : ce pauvre ‚ne a l’air d’une femme !

  • Angie91 5 septembre 2011 at 17 h 11 min

    Alors l‡… je me retrouve! Lol!! Toujours un ou deux (voire trois!) sacs… Mais impossible de vivre sans! Et quand j’essaie d’allÈger… ben c’est justement le petit truc que j’ai rÈtirÈ du sac qui m’aurait ÈtÈ bien utile ce jour l‡!!!

    J’envie parfois les femmes avec une poussette… Au moins elle peuvent mettre leurs affaires dedans, (dessous ou sur les cÙtÈs,) sans avoir ‡ les porter!! C’est peut Ítre Áa la solution!!! Faire croire qu’il y a un bÈbÈ dans la poussette et y mettre nos affaires!!! Lol! A mÈditer! Gros bisous ‡ toutes!

    • Muriel Gilbert 6 septembre 2011 at 12 h 29 min

      @ Angie : Tu as raison, la poussette de bÈbÈ, Áa fait plus jeune que la poussette de mÈmÈ !

  • anacoluthe 5 septembre 2011 at 17 h 37 min

    Rassure moi, c’est enregistrÈ ? Parce que sinon, j’ai cette image en tÍte, toi, quittant le domicile dans le petit matin blÍme (voire le milieu de la nuit pour Ítre ‡ l’heure), chargÈe comme un ane b‚tÈ… brrr
    Tout pareil que toi cÙtÈ sac, je voyage toujours avec tous mes indispensables-et-les-imprÈvisibles-aussi, Áa pËse une tonne, et que d’un cÙtÈ : je tiens le coupable pour ma scoliose !

    • Muriel Gilbert 6 septembre 2011 at 12 h 31 min

      @ Anacoluthe : Moi aussi, bien entendu, j’ai une scoliose !
      Et l’Èmission est en direct… Mais c’est un taxi qui transporte mon barda ‡ l’aube !

  • Zette 5 septembre 2011 at 18 h 26 min

    Ce qu’il faudrait aussi, pour qu’on arrÍte de se faire chambrer par la condition masculine, c’est inventer la lumiËre automatique dans les sacs, comme les frigos quand on les ouvre.

  • BÈatrice 5 septembre 2011 at 18 h 30 min

    Sac ‡ main, sac d’Ècole + cabas pour ce qui ne rentre pas dedans, sac pour la nounou ….. Je vote pour le chariot de MÈmÈ aussi !!!! (bon, moi j’ai la Familiale, Áa aide !)

  • Miss Cz 5 septembre 2011 at 19 h 13 min

    Sac a main, a gouter, a langer… J’aime mes bras muscles!

  • maripolmi 5 septembre 2011 at 21 h 08 min

    Je crois que je suis pas un e fille, mon sac fait pas plus d’1kg!!

  • Poulette Dodue 5 septembre 2011 at 22 h 29 min

    Je suis une ‚ne b‚tÈe !!

  • Ally 6 septembre 2011 at 14 h 19 min

    Et encore, avec le temps qu’il faut pour trouver mes clÈs parmi les 1000 objets (Ù combien indispensables) contenus dans ledit sac c’est plutÙt chËvre que je vais finir!!

  • Muriel Gilbert 6 septembre 2011 at 16 h 28 min

    @ Zette : Ca, c’est une idÈe gÈniale ! Tu devrais la faire breveter, sans dec’ !
    @ BÈatrice : Ah oui, la familiale, c’est encore mieux que le charriot de mÈmÈ…
    @ Miss Cz : C’est vrai, c’est l’avantage. Mais attention ‡ la scoliose : faut changer d’Èpaule rÈguliËrement.
    @ Maripolmi : En effet, un test gÈnÈtique s’impose… niveau moustache, t’es comment ?
    @ Poulette : Tu es la premiËre poule-‚nesse que je connaisse.
    @ Ally : Tiens, aprËs la poule-‚nesse, une chËvre-‚nesse ! Bienvenue ‡ la ferme 🙂

  • sandrine 7 septembre 2011 at 9 h 34 min

    Certaines en plus de le sac rÈgulier contenant ce que tu as citÈ, vont mÍme jusqu’‡ prendre un deuxiËme sac… Un sac secondaire donc o˘ l’on retrouve les inÈvitables linguettes & mouchoirs mais l‡, point de rouge ‡ lËvres ou portefeuille mais couches & vÍtements de rechange (au cas o˘ le p’tit dernier dÈcide de plonger dans la fontaine ‡ l’heure du go˚ter pour enlever les traces de bave et de chocolat)…

  • Muriel Gilbert 8 septembre 2011 at 10 h 06 min

    @ Sandrine : Ah oui, alors Áa c’est l’inÈvitable deuxiËme bagage des mamans de petiots. Que je suis contente que mon « petiot » ‡ moi ne bave plus !