MétéoPourriteLand, bonjour

Habitante et tant de MétéopourriteLand, pardon, mais telle une rate, j’ai quitté le navire francilien. Il était temps, j’ai failli mourir de gris.
J’ai demandé l’asile météorologique à la Méridionie, là ousque les rues ont des noms qui veulent dire quelque chose et ousque le soleil il est pas encore mort. Pour le moment, j’ai qu’une carte de séjour provisoire, mais si la météo francilienne continue de jouer au con, je brûle mes vaisseaux et je reste ici, tant pis pour le boulot, le métro et les bobos.
Pourquoi tu crois que les habitants du nord de l’Europe sont réputés plus taciturnes que ceux du sud ? Plus déprimés ? Plus picoleurs ? C’est pas l’huile d’olive qui est meilleure que le beurre pour l’humeur, c’est le soleil.

rue de substantion, Montpellier

Déjà, en posant ma botte en caoutchouc humide sur la place de la Comédie (indice), Peter Pane blafarde, j’ai redécouvert mon ombre, que j’avais pas vue depuis une dizaine de mois. J’en aurais pleuré de bonheur.

Mon ombre sur la place de la Comédie

Je voulais quand même te faire part, dans ma grandissime générosité, des trois trucs qui m’ont évité le suicide par météo pourrite assisté, je te les recommande si ton moral est descendu comme le mien au niveau de la nappe phréatique – faut dire qu’avec ce qu’il tombe, elle remonte, mais quand même.

Mon ordonnance antimétéopourrite :

 

– Une ampoule d’Airnadette

Mon Jicé et moi, on a été invités à un concert des Airnadette (« comme Bernard Tapie, mais sans le « rtapie » et avec un « ette » à la place »).

« J’espère que ça va pas faire trop de bruit pasque je suis fatiguée », ai-je glamouré mon Jicé avant que le pestacle commence. C’est pour te dire comme j’étais d’humeur chatoyante.
Quatre-vingt-dix minutes plus tard à peine, je suis ressortie du Théâtre Marigny avec des ressorts sous les pieds et de la musique plein la cervelle. Les Airnadette, comme leur nom l’indique (un peu), sont des praticiens de la « air musique » (« air musique », comme dans « air guitare »), ou musique sans instruments. C’est des champions du play-back, et pourtant leur spectacle est le plus rock, le plus rigolo, le plus déjanté, le plus dynamitant, tiens, c’est bien simple, un comme ça par jour et le handicap météorologique deuxmilletreizien devient limite supportable.
Je te colle une petite vidéo, mais ça rend pas justice à ces six barjots hyperpointus. Cours les voir s’ils passent dans ton coin ou même plus loin, tu peux emmener les lardons, les ados et la mémé, tout le monde va se regonfler jusqu’au chignon.

 

– Un cacheton de Sugarman

L’autre antidépresseur du mois, je dois être parmi les derniers à le découvrir, après en avoir entendu et lu causer partout (la dernière fois sur le blog de Chou), c’est le film Sugarman. Bon, l’antidépresseur a peut-être pas fonctionné sur Chou, qui a pleuré. Moi, non.
Sugarman, c’est la chanson emblème de ce musicien extraordinaire genre Dylan qui n’a peut-être eu comme défaut que de s’appeler Rodriguez à une époque où, en Amérique, c’était un peu comme de s’appeler Moktar en Hexagonie, bref d’être né trop tôt ou d’avoir oublié de prendre un pseudo. Ses deux disques ont fait flop dans les seventies, et il est retourné, pour toujours, à son boulot d’ouvrier du bâtiment. Et puis, à son insu, ses chansons sont devenues des tubes gigantesques en Afrique du Sud, où il est une énorme star. La légende le donnait pour mort et jamais il ne recevra un dollar de royalties. Dans les années 1990, un journaliste décide d’enquêter sur sa mort, et c’est un conte incroyable qui commence. Sixto Rodriguez est un prince de la musique et du BTP.

– Une dose de Sylvain Piot

Enfin, juste avant de partir pour la Méridionie, j’ouvre ma boîte aux lettres, et caisse que trouve-je ? Un colis de Sylvain Piot (si tu as oublié qui c’est, c’est là). Un cadeau surprise magnifique, habitante et tant du siècle numéro 21 ! Des fois, comme disait Philippe Meyer, la vie est belle, et c’est tant mieux.

Sac cuir Sylvain Piot

 

© MurielGilbert.com

 

PS : Je rentre aujourd’hui à MétéopourriteLand. Si jamais le thermomètre redescend au-dessous de 15 °C, je lègue mon cadavre postsuicidal à la science pour étudier les causes et les effets de la dépression météorologique.

Lire aussi...

  • Cathy 27 mai 2013 at 11 h 19 min

    Profite du machin doré dans le ciel, il se casse demain. Inutile d’essayer de te suicider, ce serait très lâche de laisser les copines dans la mouise.
    SOLIDARITE bordel !

  • Céquiaile 27 mai 2013 at 11 h 48 min

    Oh ben dis donc, un détour par chez Piot ça vaut! (sauf risque de faire des jaloux!)
    T’as pas la même en direction de Renault (ou autre pourvoyeur en moyen de déplacement) ou encore Bouygues (ou autre constructeur en mode résidence)?
    PS: au fait la couleur te plaît au moins, sinon tu peux toujours te plaindre et le renvoyer…

    • Céquiaile 27 mai 2013 at 11 h 52 min

      PS: ne surtout pas rater ce « lundi au soleil » qui devrait rester le seul jour agréable de MAI 13, si on en croit la météo qui s’est pas trompée d’indications question temps pourri!
      Orteils à écarter d’urgence et à replier dès ce soir avec les parasols.

  • Agathe 27 mai 2013 at 14 h 53 min

    Passe bien le bonjour à mon Tpellier d’amûûûûr, ville ensoleillée témoin de mes études, soirées, passage de permis de conduire, coups de foudre, colocations en j’en passe … Rien que d’y penser ça me fait augmenter le forfait « soleil dans la tête » d’1 jour et demi !

  • Vivi 27 mai 2013 at 15 h 29 min

    Oh ben je vois maintenant le spectacle aprioritoutpourri qui t’a enchantée. Les Airnadettes, je suis sûre que j’aimerais pasque moi aussi je suis une Airnadette (avec un B devant, c’est mon troisième prénom pour cause de parrain prénommé Bernard).
    Le soleil, on l’a entr’aperçu hier et puis encore un peu aujourd’hui, mais maintenant c’est fini f-i-fi-n-i-ni.

  • Béatrice 27 mai 2013 at 18 h 25 min

    Je veux bien une dose de Sylvain Piot, moi ….

  • dominimes 27 mai 2013 at 19 h 01 min

    Douillet pull rose ! j’adôre !

  • Cambroussienne 27 mai 2013 at 20 h 08 min

    Cette histoire d’ombre malicieuse , ce ne serait pas par hasard le fameux syndrome de la PeterPanite ?

  • Chou 27 mai 2013 at 21 h 05 min

    Il a fait beau aujourd’hui, ma chérie (vous permettez ?), je suis sortie comme à l’habitude avec mes moon-boots et mon anorak de Paul, Emile et Victor réunis, et j’ai failli clamser de chaud.
    Dieu Jésus Marie Joseph Boutin merci, la froidure nous redescend sur le poil dès demain, avé la pluie.
    Ouf. Jésus peur ! On aurait cru le printemps !

  • Poulette Dodue 28 mai 2013 at 8 h 00 min

    Ha nooooon je t’interdis de te météosuicidé ! La vie serait trop triste sans notre soleil rouge (et son blog presque tout rose )
    Bises , plein

  • Muriel Gilbert 28 mai 2013 at 18 h 38 min

    @ Tout le monde : PAN ! (Il fait 12, il pleut, j’avais prévenu)

  • Muriel Gilbert 28 mai 2013 at 18 h 43 min

    @Cathy : Ben ouais, t’avais raison, aujourd’hui, c’est pourri again. Et on commence à nous dire qu’il n’y aura peut-être pas d’été…
    @Céquiaile : Oui, les Piot, c’est des bons ! Orteils repliés, rangés dans bottes caoutchouc.
    @Agathe : Comment fais-tu pour t’en passer ? Si j’y avais fait mes études, je crois que je me serais démerdée pour y rester 🙂
    @Vivi : Ah, oui, ça te plairait, c’est sûr. A guetter, ils tournent dans tout le pays.
    @Béatrice : Le Piot est sur son site, voir adresse dans mon billet précédent…
    @Dominimes : C’est un pull de dépriiiime !
    @Cambroussienne : OUi, c’est ça, en arrivant sur cette place ensoleillée, j’ai enfin compris pourquoi il tenait tant à retrouver son ombre, et j’ai compris aussi à quel point ne plus voir d’ombres (pas seulement la mienne) m’avait manqué sous le ciel gris.

  • Muriel Gilbert 28 mai 2013 at 18 h 46 min

    @Chou : Je permets, si vous permettez que je vous MonChoute, Chou.
    @Poulette : Va falloir que je trouve des solutions, je te jure, ça va pas être possible tout l’été comme ça…

  • mia 30 mai 2013 at 0 h 23 min

    Ma météo n’est pas pourrite du tout mais je me ferai quand même bien une overdose d’bairnadette sans b.

  • Muriel Gilbert 3 juin 2013 at 11 h 04 min

    @Mia : Où es-tu ? Remarque, ma météo s’est améliorée nettement. Mais où es-tu quand même ? Pour l’overdose, je te la recommande chaudement.

  • mia 4 juin 2013 at 1 h 00 min

    A Barcelone et malheureusement, d’après ce que j’ai pu voir, ils n’ont pour l’instant pas prévu de venir.
    Ils estiment sans doute qu’il fait déjà suffisamment « show » ici…

  • Odile 4 juin 2013 at 9 h 07 min

    En région, il fait beau et « chaud » depuis hier. Nous sommes inquiets. Météo France, basé dans ma commune est sur le qui-vive, tout droit sur ses ergots, les oreilles déployées, la truffe au vent. C’est qu’on a rarement eu de telles températures en février. On se tient au courant, dès que je sais quelque chose je fais suivre. Pour le moment, chut.

  • Muriel Gilbert 4 juin 2013 at 13 h 01 min

    @Mia : Je viens de voir sur leur Facebook qu’ils sont à Londres… ya de l’espoir pour Barcelona (mmm, excellent choix de Méridionie de ta part…)
    @Odile : Tu as raison, n’affolons pas inutilement la population avec ces rumeurs de canicule.

  • Nanou 5 juin 2013 at 1 h 17 min

    On prévoit 25 (VINGT-CINQ!) degrés et du SOLEIL (ALLO?) demain à Bordeaux. Depuis deux jours (2) je me balade en robe d’été. C’est la foire au slip.

  • Odile 6 juin 2013 at 8 h 42 min

    @Nanou, KEUWAA? Tu te balades en slip?

  • Nanou 7 juin 2013 at 0 h 55 min

    Bien sûr.

  • anacoluthe 10 juin 2013 at 10 h 10 min

    Je suis la dernière personne à ne pas avoir entendu parler de Sugar Man, et tu m’as bien donné envie ! Les Airnadette, je connaissais, en revanche, des gars du nord… Mais le meilleur anti-déprime, c’est du soleil, rendez-nous le soleil !!

  • Muriel Gilbert 10 juin 2013 at 10 h 25 min

    @Nanou et Odile : Et Ouest-France n’a pas publié de photos ???
    @Anacoluthe : Va au Sugar Man, tu le regretteras pas. Pour les Nadette, je les avais vu à la TV, mais en spectacle, c’est une bombe atomique.

  • Nanou 11 juin 2013 at 0 h 56 min

    C’est Sud-Ouest, d’abord, nomé!