« Profitez-en encore ce week-end »

Habitante et tant du siècle numéro 21, comment on raconte ces choses-là ?
On les raconte pas, c’est plus poli. Ou pas sur un blog presque rose.
Habitante et tant du siècle numéro 21, je suis désolée, tu viens de te faire avoir. Ya comme un contrat tacite, entre toi et moi. Toi tu viens gentiment lire mes âneries, moi je m’arrange pour te faire sourire. Je suis en train de rompre le contrat.

J’ai dû avaler par accident une paire de chaussettes de randonnée. Ça coince dans la gorge. Ça remonte par les yeux et par les trous de nez, ça lacryme de partout où c’est capable de lacrymer.

« Profitez d’elle encore ce week-end, si vous voulez », a dit le véto doucement. Voilà.

C’est encore tellement elle, avec ces oreilles de lapin magiques qui lui auraient fait perdre tous les concours de beauté de border collies si jamais ça avait été notre genre de faire des concours de beauté de border collies. Comme si on le savait pas, depuis qu’on l’avait rencontrée dans une cage du refuge de Gennevilliers, au mois d’août de l’an 2000, que c’était la plus jolie des chiennes de Paris et de l’Ile-de-France.

Elle dort en boule dans un petit coin, Madame Zaz. Je suis assise avec mon ordi, sur un matelas que j’ai installé par terre pour dormir à côté d’elle parce que j’ai peur qu’elle meure dans la nuit. Aujourd’hui, ou demain, ou le jour d’après. J’ai l’impression que toute ma joie de vivre se baladait sur quatre pattes, au bout de cette ficelle, galopant devant et derrière moi, en me jetant tous les dix pas un de ces regards ronds et rigolards. Ou ronds et tristes. Ou ronds et gourmands. Ou ronds et interrogateurs. Ou ronds et aimants. Parfois, elle me regarde encore, mais elle me regarde de moins en moins, comme si elle s’en allait un peu déjà. J’ai peur qu’elle meure dans la nuit. Et j’ai encore plus peur du moment, peut-être, où il faudra dire « oui » au vétérinaire. Et du moment d’après. Et de celui d’après. Et de celui d’après.
Habitante et tant du siècle numéro 21, ne compte pas sur moi pour m’excuser de pleurer sur un chien.

Muriel

PS : Si tu veux réviser les exploits de Madame Zaz, c’est , par exemple.

© MurielGilbert.com

 

Lire aussi...

  • Lydie Gazouillis 8 septembre 2013 at 1 h 26 min

    Je partage et comprend ta tristesse… (je n’ai même pas pu regarder ta vidéo jusqu’au bout).

  • Nanou 8 septembre 2013 at 2 h 00 min

    Ohlala (:-(

  • Catherine 8 septembre 2013 at 8 h 29 min

    [essai par courriel, ça n’a pas fonctionné]

    À ce motif-là c’est autorisé. Soyez là quand m’dame Zaz prendra congé, pleurez des Danaïdes et repassez-vous en boucle le film de ses photos, entre-temps je suis certaine que tous vos lecteurs vous accompagnent dans cet avalement de chaussettes (j’avais d’abord lu « chaussures », un coup de fatigue, et trouvais ça particulièrement indigeste, bicoz les crampons), et puis s’il est poli de ne pas raconter ces choses-là, on est d’accord, quand même on peut poliment les dire, avec pudeur, des photos, de la musique, de la joie et des sourires, des souvenirs, la peur aussi, maintenant. Non, vous ne pleurez pas sur un chien, vous pleurez la dame (la Dame, même, pour une fois ne nous montrons pas malthusien(s) en matière de majuscules) qui vous a accompagnée tout ce temps et qui a fait que la vie était plus chouette, et ça, on y a droit, non ? –oui, assurément.

    Prenez soin de vous, on a fait mieux comme rentrée, au moins m’dame Zaz s’en va-t-elle sous le soleil.

    Catherine.

  • Béatrice 8 septembre 2013 at 9 h 19 min

    Plein de bisous ….

  • Ève 8 septembre 2013 at 9 h 20 min

    Chère Muriel, un chien comme ça, c’est le must….mon compagnon en avait un « titi-chien » qu’il s’appelait…mort en 2005 à 16 ans, je ne l’ai donc pas connu, puisque nous nous sommes rencontrés en 2006…que dis-je, je ne l’ai pas connu….mais si que je le connais…il en parle régulièrement , ces bordiers-colies sont des amours, boule de poil,s, de gentillesse et d’amour, n’a jamais aboyé ni mordu le sien….alors on est avec toi Muriel et profite-bien de ce week-end, sois forte, amicalement. Ève.

  • laureline 8 septembre 2013 at 9 h 47 min

    Pour moi, perdre un animal chien ou chat, c’est perdre un compagnon de vie, c’est toujours trop tôt et toujours insoutenable. Je lit tes lignes, je pense à ceux que j’ai perdu et je pleure avec toi.

  • nauche 8 septembre 2013 at 9 h 52 min

    je pleure aussi!!je t’embrasse tres tres fort!!!!
    reste pres d’elle:bisous bisous!

  • B.G 8 septembre 2013 at 9 h 59 min

    Tu m’as foutu les yeux en nage, j’vois plus le clavier, faut que j’les essuie. J’aimerais être là pour t’apporter toute ma tendresse, je pense bien à toi. Il faut bien sûr lui dire au revoir et aussi plein de grands mercis pour tout ce qu’elle a donné.
    Moi je repense à la fois où je suis allé la promener un matin où brutalement elle s’est mise à marcher très rapidement et malgré mes ordres de revenir à mes pieds elle a continué voire accéléré. Elle n’a eu de cesse que d’arriver bien avant moi devant une vieille carcasse que je lui avais expressément interdit de « déguster » la veille au soir.
    Au revoir Zaz et bon courage à toi. Grosses bises

  • Anna 8 septembre 2013 at 10 h 39 min

    Muriel, comme c’est dur… Je pense bien à toi et ta famille. *hugs*

  • Odile 8 septembre 2013 at 11 h 13 min

    Ma copine Lulu me dit l’autre jour, je suis sentimentale c’est nul, hein, je me lève 10 fois par nuit pour voir si ma chienne est encore parmi nous, elle s’étouffe doucement, son coeur va la trahir.
    Bah j’appelle pas ça sentimentale. Leur coeur de clébard ne nous a jamais trahis, nous, si? Pourquoi on pleurerait pas? Quand nous avons du laisser le notre aux mains du véto et de son aiguille, il nous a lancés ce dernier regard, maintenant je pleure, t’es con hein. Fais lui un bisou, j’la connais pas et je veux pas regarder la vidéo mais j’aime bien ses oreilles de dernière aux concours de border collie.

  • anneredac 8 septembre 2013 at 12 h 23 min

    plein de bisous consolateurs

  • missrelie 8 septembre 2013 at 13 h 23 min

    des bises je comprends

  • maviedemere 8 septembre 2013 at 14 h 40 min

    J’ai les yeux humides.
    Même si certains ne considèrent pas les animaux comme un membre de la famille se sont tout de même des êtres qui nous aident à avancer dans la vie. J’ai toujours eu des chiens, quand ça n’allait pas c’est vers leurs papouilles que je me retournais car ils ne posent pas de questions.
    Je me souviens des deux chiennes que j’ai connu chez mes parents, de la tristesse engendrée quand elles sont parties.
    Muriel je te fais pleins de bisous. Bon courage pour cette décision si difficile.
    Et aussi pleins de papouilles à Madame Zaz !
    Ps : je me permets même quelques <3 <3 <3

  • Martine 8 septembre 2013 at 18 h 41 min

    je pense à vous tous, les derniers instants sont terribles et que dire des suivants … je connais tant que je ne peux que vous dire que votre blog est fait aussi pour ça.

  • Muriel Gilbert 8 septembre 2013 at 19 h 09 min

    @Tous : Merci de vos messages. Ils font du bien. Merci à ceux qui commentent ici régulièrement, merci aussi à ceux qui n’écrivent pas d’habitude et qui cette fois ont pris la peine de le faire. J’avais besoin d’écrire avant qu’elle ne soit morte. Pourquoi ? Je ne sais pas. Sans doute parce que c’est maintenant que j’ai le plus besoin de courage. Merci de m’en envoyer.

  • Daydreamer 8 septembre 2013 at 23 h 02 min

    des bises <3

  • Pascal 9 septembre 2013 at 10 h 57 min

    Je pense à toi et à toute ta famille. J’espère que cela sera un réconfort. Je sais aussi ce que c’est…

  • Muriel Gilbert 9 septembre 2013 at 11 h 04 min

    Le plus difficile est de décider quel est le moment. Et d’y aller.

  • Celerier 9 septembre 2013 at 11 h 25 min

    Le moment ?? ton amour pour elle te le dira !!!!!Bises ma grande je te comprends . Le chien est le seul être QUI t’aimes plus qu’il ne s’aime lui-même. Bizzzzzzzzz

  • Mentalo 9 septembre 2013 at 12 h 01 min

    <3
    Madame Zaz te fait dire qu'elle a été non seulement la plus jolie, mais aussi la plus heureuse des chiennes de Paris.
    Et qu'elle va laisser sa place toute chaude dans votre coeur et dans son panier pour une autre boule de poils du refuge de Gennevilliers.

    Quand le chien de mes parents est DECEDE (leur terme), avec mes frères, on a bien cru un instant qu'on avait eu un demi-frère à 4 pattes. Te dire si tu as bien le droit de lacrymer.

    Mais arrête les chaussettes de rando, vraiment, laisse ça aux pros.

    Je vous embrasse, toi et Mme Zaz.

  • PinkSo 9 septembre 2013 at 13 h 44 min

    J’espère que vous en avez bien profité ce week-end… et qui sait s’il y aura quelques jours de mieux?
    Courage, et bises…..

  • Poulette Dodue 9 septembre 2013 at 14 h 38 min

    Mme est (et restera !) la plus pétillante des chiennes de la oueberie .
    Plein de pensées pour toi et ta tribu. Des bisous doux sur la truffe de Mme Zaz pour l’accompagner…

  • Vivi 9 septembre 2013 at 20 h 25 min

    Elle est belle ! Je comprends que ton cœur soit en mille morceaux.

  • Nanou 10 septembre 2013 at 1 h 46 min

    La vidéo est bien remuante.

  • Martine 10 septembre 2013 at 7 h 17 min

    des ondes réconfortantes, je vous en envoie des tonnes. Rassurez vous en sachant qu’elle a eu une belle vie, qu’elle a été heureuse dans votre famille. Elle sera à jamais près de chacun de vous. Un jour vous pourrez y penser sans la paire de chaussettes dans la gorge … un jour, il faut laisser le temps au temps … je vous embrasse fort. Je suis sure que ma Yux, là où elle est partie il y a qq mois saura accueillir la belle Zaz, elles devraient bien s’entendre

  • Muriel Gilbert 10 septembre 2013 at 12 h 06 min

    @Tout le monde : Merci de vos messages qui font chaud au coeur. Des nouvelles pour ceux que ça intéresse… Pour le moment, Madame Zaz est encore avec nous. Elle ne mange plus mais elle ne semble pas souffrir en dehors de ça. Elle boit encore un peu. Elle se lève et va saluer les gens qui viennent nous rendre visite. Pas question de dire « oui » au vétérinaire pour le moment. Ce soir ? Demain ? Dès qu’elle manifestera une douleur évidemment. Merci encore.

  • Fabienne 10 septembre 2013 at 20 h 12 min

    Comment ne pas avoir le coeur brisé : Zaz t’a donné tant d’amour, toujours la folle joie des retrouvailles, la tendresse, la chaleur, la confiance. Dis-lui merci, merci pour tout cet amour, et dis-lui au revoir. Comme je suis un peu délirante, comme tu sais, et que Francis Jammes a écrit une si belle « Prière pour aller au paradis avec les ânes »… moi je pense qu’elle ne te quittera pas vraiment. Et merci de partager ta peine avec nous qui sommes si tristes avec toi.

  • les cafards 11 septembre 2013 at 15 h 22 min

    t’inquiète, on a connu ça aussi, cette douleur qu’on n’arrive pas à mesurer. Bizzz des Caphys et bon courage, on pense à toi

  • Muriel Gilbert 11 septembre 2013 at 15 h 32 min

    Merci à tous.
    C’est fini. Elle ne pouvait pas attendre plus longtemps. Le vétérinaire a gentiment accepté de se déplacer parce qu’elle avait trop peur de son cabinet. Il l’a endormie dans mes bras, chez nous. Elle me manque déjà.

  • Odile 11 septembre 2013 at 16 h 22 min

    Je suis presque sure qu’il n’y a pas de paradis, pour les gens. Ni pour les araignées ou les serpents ou les hyènes. Par contre, pour les lapins, certains chats comme ma bourrique de bestiole, et pour les chiens naturellement, si. Et Mme Zaz aura une place de choix. Je te fais un bisou.

  • Le Hétêt Nelly 11 septembre 2013 at 17 h 21 min

    pour une fois tu m’a fait pleurer (comme disait ma mère fan de chiens ce sont des bêtes à chagrins)
    on pense à toi on t’embrasse très fort, Nelly et Luc.

  • mia 11 septembre 2013 at 22 h 44 min

    J’ai pleuré tous mes chiens, même adulte (et je n’ai d’ailleurs pas regardé ta vidéo parce que je n’avais pas envie de gâcher mon mascara !)… alors tu penses bien que ce n’est pas moi qui vais te demander de t’excuser 😉
    De toutes façons je pense que c’est fortement recommandable de casser les règles ou les contrats lorsque ceux-ci n’ont pas de sens ou sont injustifiés.
    Tu crois que Madame Zaz est désormais elle aussi une étoile ?

  • Muriel Gilbert 11 septembre 2013 at 22 h 47 min

    Merci Odile et Nelly. Je vous embrasse aussi.

  • Muriel Gilbert 11 septembre 2013 at 22 h 52 min

    @Mia : Je ne sais pas ce qu’elle est. Elle est surtout morte pour moi pour le moment. J’aimerais bien croire qu’elle est une étoile. Merci Mia.

  • Nanou 12 septembre 2013 at 2 h 11 min

    C’est dur. Je pense bien à toi. Parle-nous encore un peu d’elle ici, ça te fera du bien, non? Bises XXX

  • Suzanne 12 septembre 2013 at 17 h 30 min

    Je pleure quand je pense à Zaz. Ton blog tout rose est vraiment magnifique. Elle a eu une vie si heureuse et elle sait qu’elle est aimé. Chaque fois que je dis le mot « poulet » je pense à la belle souriante Zazie.

    Elle a eu de la chance de tomber sur Muriel Gilbert.

    Bien sur, la vie va continuer mais il y aura un grand trou. Pleure et moi aussi je pleure en pensant à toi et à elle.

    Je vous embrasse toute les deux

    Suzanne

  • Hotllywood 12 septembre 2013 at 18 h 51 min

    Salut Muriel,
    Perdre un chien c’est très dur. Tous les chiens que j’ai eu restent de super souvenirs, et puis il y a les photos ou les vidéos.
    On a fait en sorte qu’ils soient heureux, ils nous l’ont rendu…

  • MamyS 13 septembre 2013 at 17 h 00 min

    Plein de douces pensées pour toi et Elle.

  • Muriel Gilbert 19 septembre 2013 at 17 h 38 min

    @Nanou : Je ne vais pas écrire d’autre billet sur Zaz ici sinon mon blog va complètement changer de nature… je recommencerai d’écrire ici des trucs quand je me sentirai mieux. Merci et bise à toi.
    @Suzanne : « souriante » Zazie, c’est tellement elle, j’adore ça. Et oui, « poulet » et « chocolat » faisaient partie des mots bannis de la maison parce qu’elle les comprenait même chuchotés, et ils me feront longtemps penser à elle… comme tant d’autres choses.
    @Hotllywood : Merci. Pour le moment, j’ai encore du mal à accepter qu’elle devienne un souvenir. Mais bien sûr, tu as raison, on s’est rendu heureuses mutuellement.
    @MamyS : Merci, je t’embrasse.

  • Tiltoule 19 septembre 2013 at 22 h 44 min

    Je pense fort à toi! C’est déchirant l’absence de son compagnon le plus fidèle… Elle a retrouvé son ami et amoureux de toujours ….

  • France 22 septembre 2013 at 9 h 40 min

    Bonjour Murielle, je reviens sur ton blog après pas mal de mois (voire plus) et de déboires dont celui de savoir depuis 1 an 1/2 que notre Topaze (Labrador) est en sursis (cancer du cartilage) et voilà 1 an 1/2 que nous suivons le conseil du véto : « profitez-en encore et lui aussi.. » Inutile donc de te dire combien je compatis. Continue ton blog comme tu le fais depuis le début, j’ADORE !!!

  • dominimes 27 septembre 2013 at 10 h 19 min

    Je suis désolée pour ton chien, tu as eu un super vétérinaire gentil qui t »a permis de l’accompagner jusqu’au bout ! c’est merveilleux pour Madame Zaz gâtée et sécurisée jusqu’à son dernier souffle , quelle consolation même si le vide est dur !
    Bisous
    D

  • Mme Statler 1 octobre 2013 at 16 h 54 min

    Oh non je suis désolée…

  • Muriel Gilbert 3 octobre 2013 at 14 h 40 min

    @Titoule : C’est vrai, mais ça ne me console pas.
    @France : Merci de tes encouragements, eprofite bien de Topaze et embrasse-le de ma part. Madame Zaz adorait les labradors. Elle les repérait de loin et courait vers eux, elle savait que c’était toujours des chiens sympas.
    @Dominimes : C’est vrai, le vétérinaire a été très compréhensif, je ne le remercierai jamais assez.
    @Mme Statler : Merci !

  • Cambroussienne 29 novembre 2013 at 0 h 11 min

    Alors, pardon, pardon, pardon, car je n’apprends que maintenant la disparition de Mme Zaz. La perte d’un animal qui nous a accompagné, soutenu a toujours été une immense peine pour ses compagnons qui se tiennent sur deux pattes arrières. J’espère qu’elle s’estompera pour laisser place à la douceur des souvenirs passés ensemble (des bises si tu permets).