Non, merci, George. Pas de Nespresson for me. Ou si.

On míappelle CohÈrence

Non, merci, George. Pas de Nespresson for me. Ou si.CohÈrence, cíest mon middle-name, comme disent les anglo-saxophones. Mon deuxiËme blase, si tu cause pas le rosbif. Muriel CohÈrence Gilbert, enchantÈe, pas eu trop de mal ‡ vous garer ?

Je tourne un peu autour du clavier, parce que jíai la te-hon, comme disent les lascars des quartiers (ah ? ils le disent plus ?). Mais je suis heu-reuse. Le bonheur est parfois meilleur quand il est un poil honteux.

Comme un habituÈ de club Èchangiste

Bon, je me lance, pouf pouf. Vingt et uniËme siËclienne, ou ien, tíes dÈj‡ entrÈ(e) dans une de ces raaaares boutiques qui dealent les petites dosettes Nespresso ? Mais si, tu sais, la cafetiËre qui co˚te une cuisse et qui ne fonctionne quíavec des dosettes de cafÈ qui valent les yeux de la tÍte. Si tu nías jamais vu Áa, pour ta culture, il faut que tu y ailles.

La premiËre que jíai visitÈe (‡ cause de mon JicÈ quíavait dÈj‡ une machine comme Áa chez lui quand je líai rencontrÈ donc cíest pas ma faute), je pouvais mÍme pas croire que cíÈtait ouvert au public. A líorÈe du parc Monceau, sur le mur díun hÙtel particulier, juste une plaque de cuivre au nom de la marque. Tíoses ‡ peine pousser la porte tout verre et fer forgÈ, tu pÈnËtres l‡-dedans comme un comploteur, un Èlu, un initiÈ, un habituÈ de club Èchangiste. Tu gravis quelques marches, et tu dÈbouches dans une sorte de caverne díAli Baba, mais une caverne au garde ‡ vous : cíest ‡ la fois colorÈ et ultra-ordonnÈ, les murs sont noirs comme du cafÈ serrÈ, avec des grappes de teintes chaudes partout ñ cíest du cafÈ en tubes cartons. Dans des vitrines, exposÈes comme les joyaux de la Couronne, des capsules (de cafÈ). Tu te croirais dans une bijouterie de la place VendÙme.

Si jíaurais su, jíaurais pas couchÈ

Devant toi, une file díattente díÈlus. Ils tíexaminent de la tÍte aux pieds ñ faut dire, Áa les occupe, vu quíils font la queue depuis vingt minutes.

Pour acheter du cafÈ.

Si.

Tu te mets derriËre eux, le long du cordon de velours rouge retenu par les petits plots dorÈs (je rigole pas). Ya plusieurs guichets, chacun avec une espËce de groom en uniforme de líhÙtel Meurice derriËre, mais tu peux pas tíen approcher ñ eh, tu te crois chez Tati ? ici, ya un ´ espace de confidentialitÈ ª, comme ‡ la banque. Quand un guichet se libËre enfin, tu tíavances, royale. A ce moment-l‡, tíes líÈlue entre les Èlus.

– Vous Ítes membre du club ? quíy mídemande, le Spirou.

– What ?

– Du club Nespresso. Votre numÈro de membre ?

– Chuis membre de rien. Cíest mon JicÈ quía la cafetiËre, chuchote-je, un poil honteuse díÍtre dÈcouverte ñ merci lí´ espace de confidentialitÈ ª, sinon tout le monde aurait su.

– Donc il est membre.

– Ah bon ?

(Mon JicÈ, membre du ´ Club Nespresso ª, si jíaurais su, jíaurais pas couchÈ.)

Piratage en haute mer

Je vois le coup quíaprËs vingt minutes de poireautage rÈglementaire, le groom du robusta va pas me laisser acheter son breuvage en dosettes arc-en-ciel. Et pis si. Moyennant líadresse du proprio du perco. Je dÈnonce. Pfouh. Je vous passe le choix des dosettes, jíai líair díune plouque parce que je sais pas que Áa se vend par dix, et que je connais pas les noms des mÈlanges.

Spirou me propose de me vendre les mÍmes que mon JicÈ a achetÈes la derniËre fois (ils savent tout de sa conso de cafÈ, il est tout fichÈ). Je pars avec mon sac frime, remontant menton bien haut la file des Èlus qui poireautent, pestant contre le marketing qui transforme les buveurs de cafÈ en snobs abrutis arnaquÈs (parce que 30 ‡ 40 centimes díeuro la tasse de cafÈ, cíest du piratage de haute mer, tu finances royalement la dÈco des boutiques et les appointements ahurissants des gars du marketing), me jurant que mon JicÈ achËtera dÈsormais ses capsules lui-mÍme, que jíy retournerai pas.

Evidemment, jíy retourne (ben oui, je bosse ‡ cÙtÈ du parc Monceau, et les capsules, l‡, NestlÈ ñ sympathique multinationale humanitaire ñ organise la pÈnurie en ne les vendant nulle part ailleurs que dans ses rarissimes bijouteries ‡ file díattente). Donc jíy retourne, pestant chaque fois davantageÖ jusquí‡ ce que je change de boulot. Et que je míaperÁoive quíil pouvait les commander sur le Ouaibe, ses dosettes, il mía bien eue.

Un cadeau ‡ la puissance 2

Elles sont bonnes, ses dosettes, il faut avouer. Meilleures que mon cafÈ ‡ líitalienne. Plus belles et plus rigolotes aussi. Tu choisis ta couleur. Tu te croirais ‡ la maternelle. Bon. Tu mías comprise. Les annÈes passant, líusureÖ jíai fini par entamer un subtil retournement de vesteÖ avouer que mÍme si NestlÈ cíest rien que des chiens jaunes, ben si jamais ils faisaient des promos sur leurs jolies machines, pourquoi pas… Et pis bientÙt, hein, les capsules, elles seront dans le domaine public, tíen trouveras au supermarket. Alors… Jíen Ètais l‡ de ma trahison de moi-mÍme, quand paf, ma Nelly mía fait le cadeau de me faire ce cadeau. Oui, cadeau puissance 2 : cíest aussi un vrai cadeau, le fait de ne pas avoir ‡ assumer mon retournement vestimentaire. Ben, puisque je suis victime. AprËs tout, on me lía offerte, cette machine, je vais pas la jeter, hein ?

CafetiËre díenfer sous le bras, je rentre ventre ‡ terre, me prÈcipite sur le Ouaibe, commande toutes les couleurs de líarc-en-ciel de cafÈ. Et depuis, je joue ‡ la marchande, mÍme quand je suis toute seule. Et quíest-ce qui te ferait plaisir, comme petit cafÈ, ce midi, Muriel CohÈrence Gilbert ? Euh, jíhÈsiteÖ ce joli vert, l‡, tiens, ce serait parfait. Et quand je reÁois des copains cíest encore mieux : un vert, un rouge vif, un violet… Bon, en tout cas, je jure que je níachËterai jamais mon cafÈ dans ces boutiques dont la prÈtention te colle aux semelles comme un chewing-gum m‚chÈ. Et, vingt et uniËme siËclienne ou ien, tu me connais : quand je dis quelque choseÖ

Euh, tu prendras bien un petit cafÈ ?

© Muriel (CohÈrence) Gilbert

Lire aussi...

  • Isabelle Bauer 13 février 2011 at 15 h 46 min

    What else, hein ? Mousse et arÙmes incomparables, moi qui suis perfusÈe au cafÈ, je ne peux plus me passer de mes « doses »….

  • Sophie L. 13 février 2011 at 15 h 46 min

    je pense qu’il y a la queue parce qu’on croit que Georges habite dans une de ces boutiques. What else?

  • Sophie L. 13 février 2011 at 15 h 47 min

    C’t’encore moi!
    Dis-moi, c’est pas le Vendredi que tu publies normalement?? T’as changÈ de jour ou c’est parce que c’est ton anniversaire???
    Au fait, je ne te l’ai pas encore souhaitÈ sur ton blog, alors:
    JOYEUX ANNIVERSAIRE!

  • CÈcile 13 février 2011 at 15 h 47 min

    Bon, pas grand chose ‡ commenter vu que moi j’ai la concurrence dans ce genre de MAC (machine ‡ cafÈ !), mais la mienne, elle fait pas que du cafÈ ! nananËre !!

    Sinon, Muriel, je te souhaite un joyeux anniversaire et j’espËre que ce fÍtage d’anniv n’est que le premier d’un longue sÈrie …
    Bisoux

  • MichËle 13 février 2011 at 15 h 47 min

    quant j’etais jeune il y avait le cafe Gilbert,et la mere de ta grand mere s’appelait Moulu,alors devine ,
    le cafe Gilbert Moulu.bises,

  • Stef 13 février 2011 at 15 h 48 min

    Allez on se fÍte chacune notre anniversaire ?! bon anniversaire ! Oui moi aussi je suis du 21 janvier !!je penserai ‡ toi devant mes bulles ! 😉 stef

  • Charogne stoned 13 février 2011 at 15 h 48 min

    Faut pas avoir la te-hon, c’est marrant d’Ítre snob de temps en temps! Pis de toutes faÁons, lorsque tu commanderas tes capsules sur le oueb, tu vas faire la queue ‡ la poste!!! Et l‡ c’est pas snob du tout, c’est que chiant!!!
    Sinon, encore joyeux anniv, Èclate toi et surtout abuse des bulles!!!

  • Frannso 13 février 2011 at 15 h 48 min

    Je suis vraiment une plouc ! je pensais qe les dosettes s’ achetaient partout …
    Dans la boutique, il y a des clones de Georges ? T’ en parles pas …

    Bon anniversaire !

  • The Parisienne 13 février 2011 at 15 h 49 min

    ‡ hurler de rire ! Moi aussi je suis l’heureuse propriÈtaire de LA carte qui fait de moi une Èlue ! sauf que ma boutique, c’Ètait rue du BAC, et quand l’attente ‡ dÈpassÈ 2 minutes, j’ai attaquÈ le WEB direct 🙂

  • Marie 13 février 2011 at 15 h 49 min

    TrËs bon article encore une fois, c’est toujours aussi chouette de vous lire 🙂
    Quand ‡ moi, je reste avec mon cafÈ-en-poudre qui fait hurler les intÈgristes du cafÈ, qui – avouons-le – n’est pas trËs bon, surtout dosÈ au pifomËtre comme je fais, mais je me refuse ‡ mettre plus de sous dans un cafÈ – fusse-t-il de snob !
    Enfin, il ne faut jamais dire jamais, n’est-ce pas ?

    P.S. Bon anniversaire en retard !

  • Framboize 13 février 2011 at 15 h 49 min

    Bon, je capitule ! Tu m’offres un cafÈ ? Un rose framboise s’il te plait …

  • cranemou 13 février 2011 at 15 h 50 min

    je les deteste mais j’adore leur cafÈ.
    La cafetiËre, on l’a eu en cadeau aussi.
    PremiËre fois dans une « Boutique »:

    « Bonjour, vous Ítes membre du club? »
    « Quel vÈlo? »
    « Vous avez une machine? »
    « Oui »
    « Alors vous Ítes membre, quel est votre nom »
    « C’est Greluche cranemou, vous Ítes de la Gestapo? »
    « Vous n’Ítes pas inscrite »
    « alors inscrivez moi »
    « il me faut le N∞ de sÈrie de votre machine »
    « Qui est…? »
    « sous votre machine »
    « attendez, je cherche au fond de mon sac connard »(en vrai j’ai pas dit connard)
    « Vous n’avez pas le N∞ de sÈrie… »
    « Non, je viens acheter du cafÈ, je pensais pas qu’il vous fallait une quittance de loyer avec, je comprend pas, je peux pas acheter vos lingots d’or l‡, du coup? c’est quoi cette connerie? » (j’ai pas dit connerie non plus, en vrai…je dis pas de gros mot ‡ Spirou)
    « ben c’est comme Áa »
    « Et si je vous donne le nom de ma mËre, vous me filez mes capsules? »
    « elle est membre »
    « oui, elle, elle se balade avec tous les N∞ de sÈrie de tout son ÈlÈctromÈnager, je pense qu’elle est inscrite dans vos fichiers, c’est Madame la MËre de Cranemou »
    « oui, c’est bon, elle est inscrite…alors, vous voulez quelles capsules? »
    pfff… je peux te dire que comme toi, j’ai passÈ un sale quart d’heure et que j’ai failli lui empl‚trer une cafetiËre dans la tÍte…maintenant, quand j’y vais (c’est ‡ cÙtÈ de chez moi), je peux pas m’empÍcher de leur raconter des conneries, juste pour voir si ils perdent leur flegmme… mais je suis toujours pas « membre »…

  • Michelle 13 février 2011 at 15 h 50 min

    Moi j’aime pas le cafÈ, donc…
    Mais pour quelqu’un qu’on aime (et qui aime le cafÈ) que ne ferait-on pas ! J’ai vÈcu exactement la mÍme chose et au mÍme endroit ! Depuis, je commande les capsules sur le Club N… d’Internet

  • Michelle (pas ta tata) 13 février 2011 at 15 h 51 min

    On devrait toujours se prÈsenter dans les files d’attente ! Qu’est-ce qu’on peut louper comme crises de rigolade ‡ cause de cette fichue Èducation ! A mÈditer pour l’Èlevage de nos enfants non ? Enfin pour moi c’est trop tard pour les enfants mais il faudra que j’y songe pour les petits enfants…

  • Lola 13 février 2011 at 15 h 51 min

    T’es au courant que l’ancien patron de Nespresso a crÈÈ sa boite et qu’il s’apprÍte ‡ commercialiser des capsules compatibles Nespresso dans diffÈrents supermarchÈs (dont le groupe Casino et ses marques, peut-Ítre Monoprix)…
    Pour plus de dÈtails :
    http://www.liberation.fr/economie/0101623427-capsule-nespresso-mais-cafe-la-police

    • Muriel Gilbert 13 février 2011 at 15 h 56 min

      @ Isabelle : Alors tu me comprends…
      @ Sophie L.: c’est vrai, si Áa se trouve c’est pour Áa qu’il y a la queue. Moi, il me fait pas grand-chose, Clooney… une chance, parce que je lui fais rien du tout, moi !
      @ Sophie L. again : merciiiiiii pour l’anniv ! C’est vrai, normalement, je publie plutÙt le jeudi soir tard, voire le vendredi matin… mais l‡, c’Ètait prÍt, alors…
      @ CÈcile : j’espËre bien, pour la sÈrie d’anniv !
      Quant ‡ ta MAC, elle est pas mieux que la mienne, c’est pas possib.
      @ MichËle : ou alors, le cafÈ Moulu Gilbert…
      @ Stef : quoi, une jumelle ? ForcÈment une fille extra, Stef. N’est-ce pas ?
      Bel anniv ‡ toi !
      @ Charogne Stoned : je suis contente que tu me rÈpudies pas. Et pour les bulles, je me rÈserve pour ce week-end ;o)
      @ Frannso : merciii pour les souhaits. Quant ‡ George, je l’ai jamais rencontrÈ dans une boutique. Mais je suis pas trËs George, Áa doit Ítre pour Áa que j’en ai pas parlÈ…
      @ Nath the Parisienne : ben ouais, moi je me suis fait avoir, au dÈbut, je savais pas qu’on pouvait acheter sur le ouaibe.
      @ Marie : je t’invite ‡ prendre un cafÈ. Rouge ? Vert ? Jaune ? En vrai. Ca te fera un break dans les rÈvisions.
      @ Fr@mboize : avec plaisir. Rose framboise, j’ai pas, mais j’ai des jolis rouges…
      @ Cranemou : gÈnial, ton commentaire ! Tu m’as fait rigoler. Je m’y revoyais :o)
      Moi j’aime pas le cafÈ, donc…
      Mais pour quelqu’un qu’on aime (et qui aime le cafÈ) que ne ferait-on pas ! J’ai vÈcu exactement la mÍme chose et au mÍme endroit ! Depuis, je commande les capsules sur le Club N… d’Internet
      @ Michelle : si Áa se trouve, tu Ètais devant moi dans la file d’attente. Dommage, on aurait pu rigoler :o)
      @ Michelle (pas ma tata) : c’est vrai, c’est une super idÈe, Áa. Dans chaque file d’attente, on se prÈsente, on discute le bout de gras, on fait des jeux, Áa serait plus marrant ‡ la poste et ‡ la sÈcu !
      Je savais que des capsules compatibles Nespresso allaient sortir en supermarchÈ, et Áa c’est good news. Mais je savais pas que c’Ètait l’ancien PDG de la boÓte qui avait trahi. J’adooooore. Je vais lire Áa sur LibÈ. Merci blogopine !

  • BÈatrice 13 février 2011 at 15 h 53 min

    Ton anniversaire ? Aujourd’hui ???(ben je vais plus oublier alors, moi c’est la fÍte !) Joyeux anniversaire Muriel !!
    Pour le cafÈ, oui, merci !!

  • Muriel Gilbert 13 février 2011 at 15 h 58 min

    @ BÈatrice : Non, c’est une ancienne chronique dont je rapatrie les commentaires qui Ètaient sur le vieux blog, mais merci quand mÍme. C’Ètait le 21 janvier :o) Et bonne fÍte ‡ toi !!

  • BÈatrice 13 février 2011 at 15 h 59 min

    OUPSSSSSSS 😉

  • Michelle pas ta tata 14 février 2011 at 21 h 56 min

    J’ai fait le mÍme parcours, au mÍme lieu !
    Rouge de confusion de ne pas avoir ma carte de membre sur moi je suis allÈe illico sur le site Nespresso m’inscrire. Et puis j’ai dÈcouvert les capsules de la « Maison du CafÈ » dans les rayons des « super et hyper » tout ‡ fait compatibles avec la machine du Paradis et, semble t-il, avec un cafÈ tout aussi bon (quoique pas aussi variÈ) ! Alors… et puis aprËs tout je m’en f…. je n’aime pas le cafÈ !!

  • Muriel Gilbert 15 février 2011 at 15 h 54 min

    @ BÈatrice : Ya pas de mal ‡ Ítre trop aimable !
    @ Michelle pas ma tata : (J’adore ce pseudo) Faut que j’essaie celles de la Maison du cafÈ, merci du tuyau.