Meetic, mon chien

chienne border collieVingt et uniËme siËclienne, vingt et uniËme siËclien, je viens par la prÈsente faire úuvre utile par prodiguement bÈnÈvole de conseil avisÈ. Regarde-moi bien droit dans les yeux. Ouh, tu as le blanc de líúil pas net, toi. Parfois, sans vÈritable raison, tu ne te sens pas dans ton assiette, tu es grognon, sans entrain, flagada, et tu te demandes pourquoi ? Je le savais. Tu doutes de toi, de tes compÈtences, tu tíinterroges sur ton look ou sur tes mÈrites díÈpoux/Èpouse-ami/e-parent-enfant-frËre/súur-contribuable (rayez la mention inutile) ? Je le savais.

As-tu pensÈ au manque de chien ? Non ? Evidemment. On ne pense jamais assez au manque de chien. ProcÈdons sans plus tarder ‡ líanalyse de ton casÖ

Une bouse, cíest plus impressionnant quíune crotte de chien

Tu sais sans le moindre doute quíil te faut un chien si :

– tu aimes les gens qui portent la truffe au bout du nez, avec des petits polygones humides dessus (tu les vois si tu regardes de prËs),

– tu aimes les poils (notamment autour de la truffe ci-dessus, mais aussi sur le sol, sur les fringues, euhÖ disons, harmonieusement rÈpartis un peu partout),

– limite Áa te soulagerait si les pieds ouvragÈs des chaises Henri II hÈritÈes de tata Louise Ètaient un tout petit peu m‚chouillÈs,

– tu rÍves que ton lever (mais aussi ton retour du boulot aÔe-oh, aÔe-oh) soit accueilli par un enthousiasme digne du fan club de Johnny,

– tu ne rÈpugnes pas ‡ Ítre lÈchÈ (les doigts, cíest un minimum, les orteils aussi, en ÈtÈ, ‡ cause des tongs ; le nez itou, dans líidÈal),

– tu prÈfËres passer tes soirÈes chez toi plutÙt quíen boÓte de nuit, et pourtant

– tu as envie de nouvelles rencontres,

– tu ne rÈpugnes pas ‡ ramasser un caca tiËde ‡ travers un sac plastique de supÈrette. Pour la frÈquence, Áa dÈpend : biquotidiennement si tu vis en ville ; jamais si tu vis ‡ la campagne ñ une bouse, cíest nettement plus impressionnant quíune crotte de chien, et personne ne les ramasse, alorsÖ Essaie de ramasser la crotte de ton chien ‡ Perpezac-le-Noir (CorrËze), les autochtones vont te regarder bizarre, et si on se risque ‡ tíadresser la parole, ce sera pour savoir si tu ramasses parce que cíest bon pour les rosiers.

Sur ton chien, pas de cases ´ cÈlibataire ª ou ´ CSP++++ ª

Pour tous ces symptÙmes, donc, comme pour quelques autres, le traitement le plus efficace et le moins chimique qui soit est de loin le dÈgottage de chien. DÈconseillons ici immÈdiatement le dÈgottage auprËs díorganisations ou díindividus qui font commerce díanimaux, et recommandons la SPA, qui dispose díune vaste gamme de modËles de toutes dimensions, couleurs et religions (pour un Èchantillon reprÈsentatif, revoir ´ Mon oncle ª, de Jacques Tati).

Ah, je dois quand mÍme prÈciser un truc, au sujet de líeffet ´ rencontres ª. Relativement mÈdiatisÈ, cet effet níest pas toujours perÁu dans toute son ambig¸itÈ. Si la rencontre de type ´ 101 dalmatiens ª (jeune-homme-cÈlibataire-de-bonne-famille-ÈquipÈ-de-chien-rencontre-jolie-jeune-fille-cÈlibataire-pourvue-de-chienne) existe effectivement chez Walt Disney, dans le monde rÈel, la plupart des rencontres canino-occasionnÈes sont disons, plus prosaÔques. Bref, faut pas non plus prendre ton chien pour Meetic. Sur ton chien, tu peux pas cocher les cases ´ cÈlibataire ª, ´ sans enfants ª, ou ´ CSP++++ ª. Pour commencer, avec ton chien, tu fais nettement plus de rencontres fÈminines que masculines. Est-ce parce davantage de femmes que díhommes possËdent des chiens, ou parce que, quand le chien appartient ‡ un couple, cíest tout le temps la femme qui le sort ? Je prÈfËre ne pas me prononcer, on dirait encore que je suis de parti pris. Alors que pas du tout.

Une rencontre inoubliable

En tout cas, moi, avec Madame Zaz, je me suis fait des tas de copains. DÈj‡, je connais toutes les septuagÈnaires-et-plus de ma rue. Du coup, souvent, je trouve des sacs en plastique bourrÈs díos et de gras de viande accrochÈs ‡ la poignÈe de ma porte. Ah bon, Áa te ferait pas plaisir, ‡ toi ? Madame Zaz mía Ègalement permis de crÈer des liens avec quelques vieux messieurs, et aussi des jeunes (chÙmeurs : ceux-l‡, cíest quand jíai pas le courage de la sortir avant midi).

Jíai mÍme fait une rencontre inoubliable, lían dernier, le soir de la Saint-Sylvestre. Pour fÍter la nouvelle annÈe, jíavais laissÈ Madame Zaz gambader ‡ sa guise dans la citÈ dí‡ cÙtÈ. Soudain, jíavise un monsieur solitaire qui, confortablement allongÈ sur le gazon, vomit son rÈveillon. Si tu nías pas encore de chien, tu ignores peut-Ítre que Canis canis prÈsente quelques diffÈrences de penchants avec Homo sapiens. Mais tu vas rapidement le comprendre : tandis que je me demandais comment contourner le quidam, Madame Zaz se prÈcipitait pour manger le rÈsultat de sa production. Jíai d˚ courir líarracher ‡ son festin, et du coup, ne me demande pas par quel improbable enchaÓnement de circonstances, jíai fini par porter sur mon dos le monsieur jusquí‡ líentrÈe de son immeuble, tout au bout de la citÈ. Heureusement, il níÈtait pas trËs lourd. Malheureusement, il ne sentait pas trËs bon.

Bref, vingt et uniËme siËclienne, vingt et uniËme siËclien, je pense que tu as saisi : si ton existence manque de gonflant, pense ‡ la caninothÈrapie.

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • danielle 3 février 2011 at 12 h 48 min

    A la tienne! Beurk et bonne annÈe!
    Pas s˚r que le fait divers spÈcial rÈveillon conduise directement les lecteurs ‡ la SPA pour une adoption.
    Cette illustration n’est elle pas contre productive? En photo on lui donnerait le bon Dieu sans confession.
    Remarque, vaut mieux savoir ‡ quoi s’attendre
    Anyway, la prochaine fois que Mme Zaz essaie de me lÈcher la pomme, je me mÈfierai encore +++ .

    • Muriel Gilbert 5 février 2011 at 12 h 21 min

      @ Danielle : Il faut pas que les gens s’imaginent qu’un chien c’est comme dans les dessins animÈs de Walt Disney. Autrement, ils les abandonnent. A la SPA, avant de te laisser adopter, ils te demandent de donner des exemples de conneries que peut faire un chien. Je me souviens que j’avais dit « faire pipi dans la maison, dÈvorer les chaussons… ». J’avais pas pensÈ ‡ tout ce que Madame Zaz a inventÈ, dans sa grande crÈativitÈ.

  • danielle 5 février 2011 at 13 h 23 min

    C’est donc du vomi militant! D’ailleurs si elle avait comme terrain de vagabondage des lieux plus reluisants et sans mecs bourrÈs, Áa n’arriverait pas.

  • Evelyne 4 mars 2011 at 21 h 26 min

    bonjour,

    J’ai bien aimÈ votre chronique. J’ai adoptÈ un chien de 11 mois fin dÈcembre 2010, il a donc 13 mois, j’ai eu encore droit ‡ un pipi dans le salon au petit matin aujourd’hui…

    Il n’est pas trop destructeur, quoique adepte du rangement (hÈlas ma fille n’est pas convaincue de l’utilitÈ de ranger les jouets en plastique) mais montre une certaine tenacitÈ ‡ vouloir se venger auprËs de ses congÈnËres rencontrÈs pendant les balades des humiliations subies en refuge.

    J’espËre qu’il va devenir le super compagnon ‡ 4 pattes qu’on espËre avoir en accueillant un chien ‡ la maison,

    bisous ‡ vous et ‡ Zaz

    cordialement

    • Muriel Gilbert 6 mars 2011 at 19 h 27 min

      @ Evelyne : Zaz et moi vous embrassons aussi. Elle avait le mÍme ‚ge quand je l’ai adoptÈe ‡ la SPA. Si vous avez des soucis d’Èducation, n’hÈsitez pas ‡ aller voir un spÈcialiste (Èducateur canin). Madame Zaz Ètait trËs mignonne mais assez ingÈrable, Áa m’a beaucoup aidÈe.

  • Evelyne 6 mars 2011 at 21 h 27 min

    bonsoir,

    Je suis allÈe voir des Èducatrices canines en cours individuel (c’est super, le chien obÈit bien, apprend trËs vite) puis collectif (l’horreur absolue, j’obtiens en concentrÈ tout ce que j’excËcre : mes bras ÈcartelÈs par les bonds du tout mignon qui se transforme en monstre bavant et vitupÈrant et dÈsireux d’occire tous les quadrupËdes en face de lui, alors que l‚chÈ il est doux avec les autres).
    ComplËtement dÈprimÈe par 2 sÈances qui ressemblaient ‡ un enfer (bon, disons plutÙt un purgatoire) pour moi, j’ai fait une pause de quelques semaines puis je suis allÈe dans un centre qu’on m’a recommandÈ. L‡ mÍme discours (la grande mode c’est le renforcement positif, exit les mÈthodes coercitives) mais des Èducateurs plus expÈrimentÈs et plus convaincants (quoique une des Èducatrices s’est fait mordre ‡ la jambe par mon chien alors qu’il vocifÈrait contre un autre chien et qu’elle Ètait devant lui).

    Il y a 25 ans j’ai fait du dressage (terme de l’Èpoque) avec un berger allemand (chien de ma famille) et ce qui m’en reste semble complËtement remis en cause : on ne parle pas avec le chien, on ne tire pas sur la laisse, on n’oblige pas le chien ‡ s’asseoir ou obÈir (on doit le convaincre avec des friandises)… J’ai franchement du mal ‡ intÈgrer les nouvelles rËgles.
    Le collier Ètrangleur achetÈ dans le centre prÈcÈdent est interdit dans ce nouveau centre. (‡ noter que j’ai aussi investi dans un collier anti-traction, efficace quand il est sur le museau du chien, mais qu’il enlËve en 2 secondes quand il croise un ennemi).

    J’ai fait un essai en cours collectif (il est vrai que le chien a fait des progrËs aussi depuis que je l’ai) et disons que cela s’est moyennement bien passÈ.
    L’un des problËmes (pour moi) c’est qu’on demande obligatoirement que le chien soit vaccinÈ avec Pneumodog (contre la toux du chenil, Èvidemment il faut un rappel 3 semaines aprËs la premiËre injection) en plus des formalitÈs administratives et du prix de la cotisation annuelle (100 euros, je trouve Áa raisonnable). Mais je viens de payer l’enregistrement dans le fichier franÁais (puisqu’il est dans le fichier belge), avec la consultation vÈto (obligatoire) cela fait 40 euros. J’estime avoir dÈj‡ payÈ tout cela avec les frais d’adoption versÈs ‡ l’association qui me l’a cÈdÈ (environ 200 euros et on rajoute ‡ cela les frais de train pour aller le chercher). Et j’ai l’impression que je suis sans arrÍt en train de « raquer », de me dÈplacer pour le chien, de consacrer du temps, beaucoup de temps ‡ son Èducation sans obtenir de satisfaction ‡ ce niveau (ou vraiment trËs peu).
    Dans les conseils des comportementalistes on trouve : laisser le chien aller vers les autres chien, sans laisse. Ce que je trouve trËs avisÈ comme principe et qu’on peut vÈrifier en pratique. Mais socialement peu praticable.
    Pour exemple, hier je me suis fait enguirlander par le propriÈtaire d’un carlin alors que mon chien Ètait allÈ les voir de prËs (je ne les avais pas vus en fait, j’ai ÈtÈ surprise, normalement je m’arrange pour rappeler le chien et le rattacher puisque je ne suis pas s˚re de lui)…
    « Pourquoi vous ne l’attachez pas ?…. Vous ne pouvez pas aller ailleurs ? » Je suppose qu’il fallait entendre « ailleurs que l‡ o˘ je suis ».
    Je prÈcise qu’il s’agissait d’un endroit situÈ dans un village, avec des prÈs et des chemins de terre… Qu’on revenait de balade avec la ponette… qui est en pension dans une Ècurie de ce village (o˘ je n’habite pas).
    Pas le centre d’une grande ville…

    Donc je me retrouve dans un cercle vicieux : le chien est agressif quand il est attachÈ, mais il faut l’attacher parce qu’il n’est pas suffisamment fiable et parce que les gens n’aiment pas que les chiens courent (je le comprends aussi car mon premier chien s’est fait bouffer -alors que je le tensais en laisse- par un autre qui vagabondait) – donc on renforce son comportement anxieux et hostile aux autres…

    Je trouve la compagnie de Bounty agrÈable ‡ la maison (sous surveillance) et dans la nature : j’adore le voir courir en libertÈ, il part comme une fusÈe, joue ‡ cache-cache avec ma fille et quand il n’y a personne d’autre, il a un excellent rappel.
    Le problËme c’est qu’il faudrait qu’on trouve un endroit isolÈ, sans voiture et sans autre promeneur… au moins le temps qu’il se civilise.

    Que c’est fatigant !!!!!!!!!!!!

    C’est mon troisiËme chien, sans doute le plus intelligent et celui qui apprend le plus vite (il s’entend trËs bien avec ma fille de 5 ans, bien avec les chats), mais quel travail avec un chien adoptÈ quasi adulte !
    Il faut enlever les mauvaises habitudes, en rÈ-inculquer de bonnes…

    J’espËre que mes efforts seront rÈcompensÈs…

    papouilles ‡ Madame Zaz

    cordialement

    • Muriel Gilbert 7 mars 2011 at 14 h 07 min

      @ Evelyne : Eh ben. Bon courage ! Moi je dois dire que je n’ai fait que des cours individuels, et que je m’en suis trouvÈe trËs bien. Je ne sais plus combien, 10 ou 20. Mais ma chienne n’a jamais ÈtÈ agressive, j’ai cette chance…

  • Evelyne 7 mars 2011 at 21 h 23 min

    Il est maladroit et surtout anxieux je crois.
    Aujourd’hui il a jouÈ avec un cocker (en libertÈ restreinte dans le jardin du-dit cocker) et c’Ètait plaisant ‡ voir.
    En revanche des personnes sont entrÈes dans ma maison et il Ètait limite agressif…
    Donc je ne peux passer une journÈe sans Ítre dÈÁue ou rebutÈe par un de ses dÈbordements…

    C’est d’autant plus navrant que c’est un chien qui semble nous avoir parfaitement adoptÈes ma fille et moi mais j’ai l’impression que pour le moment il est saturÈ et qu’il ne cherche pas ‡ agrandir son cercle de familiers (mais peut-Ítre est-ce de l’anthropomorphisme…)

    En tout cas j’adore votre blog, je suis allÈe fureter dans les autres chroniques et j’admire votre faÁon d’Ècrire et d’inventer des mots.

    FÈlicitations ‡ vous pour votre humour !

    cordialement