Ferme les yeux, pour voir

Vingt et unième sièclienne ou ien, je suis pas encore partie en vacances, et pourtant, je rentre de voyage. Un voyage tout paradoxal, très court et très lointain. Je viens de visiter un pays que je n’habite pas, un continent parallèle : je viens de passer la soirée dans le noir.

Le noir, pas comme quand tu éteins la lumière dans ta chambre et que le réveil affiche son heure bleue lumineuse : le noir comme dans un tunnel qui conduit au centre de la Terre. Comme dans le ventre de ta mère, la nuit, sous les draps, tu te rappelles ?

Dans le noir ?, c’est le nom d’un restau, au coeur de Paris, près de Beaubourg.

Guidé par un aveugle

Tu laisses à l’entrée, dans un casier, comme à la pistache municipale, ton sac à main, ton téléphone portable, ta montre si par hasard elle est un rien phosphorescente. Tu laisses à l’entrée tes repères.

Et tu te laisses guider – par un aveugle, intéressant retournement de situation – jusqu’à ta table.

Un noir comme ça, jamais tu l’as vu. Un noir épais. Parfois, tu te demandes si tes yeux sont ouverts ou fermés. Parfois, tu te demandes si tu respires. Et puis tu t’y fais, et puis tes yeux s’apaisent, cessent de chercher des repères – c’est mieux, y’en a pas -, et c’est tout le reste de ton corps qui branche ses capteurs sur 220 volts. Tes doigts explorent la table. Devant toi, une assiette, fourchette à gauche, couteau à droite, verre à pied droit devant : ah, en voilà, des repères, on níest pas chez les Zoulous. Ton dos découvre un mur, s’appuie : tiens, tu es au fond de la salle.

On devrait plus souvent dîner les yeux fermés

En dégustant tes plats (menu-surprise, c’est mieux !), tu te rends compte comme tu te reposes sur la vue, d’habitude : ce soir, tu as du mal à décider si le vin est blanc ou rouge, si tu manges du poisson ou du boeuf, si la glace est à la violette ou à la vanille. Serais-tu handicapé de la papille ? Rapidement, tu la réveilles, et tu actives tes narines endormies.

Tu te rends compte aussi qu’on devrait plus souvent dîner les yeux fermés, ou la tête un peu penchée en arrière, à la Ray Charles, tiens, c’est vachement reposant. On parle différemment, un peu comme quand on était petits et qu’on avait invité une copine à dormir, et qu’on bavardait comme des pies épuisées jusquíau bord du bord du sommeil, en confiance, et un peu trop.

En sortant de là, tu auras appris comment remplir ton verre dans le noir (comment le vider aussi, mais ça c’est plus facile), comment t’assurer que ton assiette est vide, comment manger les yeux clos. Et dans ta tête, tu auras voyagé loin.

L'enseigne du restaurant Dans le noir, ‡ Paris

Le mieux, vingt et unième sièclienne ou ien, c’est que les gens qui ont créé ce restau, et qui en ont créé quelques autres dans le monde depuis, viennent díouvrir un spa à Paris, près du Forum des Halles, où tous les soins sont prodigués par des esthéticiennes non-voyantes. Comme j’avais pris goût au noir, j’ai couru goûter au massage ayurvédique dans l’obscurité. Verdict ? Le pied (noir, of corse).

Dans le noir ?, ou comment une société présidée par un non-voyant, employant 40 % de personnes handicapées, peut être glamour, fun, innovante… et bénéficiaire. Chapeau, les gens ! Vingt et unième sièclienne ou ien, ouvre les yeux, cours-y vite et mange dans le noir.

© Muriel Gilbert


Lire aussi...

  • anacoluthe 27 juin 2011 at 9 h 59 min

    je rÍve de tester ce restau et tu m’as encore plus convaincue ! (j’ai testÈ un parcours dans le noir, et j’avais ÈtÈ ÈpoustouflÈe par les sensations que cela faisait…)

  • Poulette Dodue 28 juin 2011 at 13 h 19 min

    On m’en a parlÈ je suis trËs trËs trËs tentÈe !!! Pour un futur passage ‡ Paname ‡ cumuler avec leur spa tiens !

  • alorom 28 juin 2011 at 13 h 55 min

    Impossible pour moi, qui suis une pure claustro, pourtant, effectivement je trouve l’idÈe gÈniale!!

  • jslaine 28 juin 2011 at 17 h 35 min

    Tu me donnes vraiment envie d’essayer, au niveau prix c’est pas trop la ruine ???

  • Muriel Gilbert 29 juin 2011 at 13 h 06 min

    @ Anacoluthe : Tu n’habites pas la rÈgion parisienne ? Sinon tu aurais pu venir le 13 juillet pour un test, en tant que blogueuse !
    @ Poulette : Je te le recommande chaudement.
    @ Alorom : Je comprends pas pourquoi la claustro empÍche de passer la soirÈe dans le noir. t’es dans une grande salle !
    @ Jslaine : les prix sont sur le site. C’est plus cher qu’un restau normal, mais en mÍme temps, c’est vraiment une expÈrience en plus.

  • the parisienne 3 juillet 2011 at 17 h 47 min

    je dois admettre que le noir pour moi, c’est juste niet ! Mais quand je dis non, c’est non! Phobie qui vient du plus profond de l’enfance sans doute, mais cela me plonge dans un mal Ítre indescriptible : je suffoque, je m’Ètouffe, je cligne dÈsespÈrment des yeux ‡ la recherche du moindre rayon luminuex .. Tu vois ce que je veux dire ?! alors merci pour le partage d’expÈrience .. Je pense que c’est ce que j’aurai de plus proche de la rÈalitÈ 😉

  • Muriel Gilbert 11 juillet 2011 at 20 h 19 min

    @ The Parisienne : Bon, au moins je t’ai pas provoquÈ un malaise par procuration, je suis satisfaite (mais tu perds quelque chose !!!)

  • Lovewriter 13 juillet 2011 at 1 h 10 min

    Moi, Áa me dirait d’essayer, non sans apprÈhensions. Certains sens sont devenus sous-dÈveloppÈs pour nous, l’apparence a pris le dessus. J’aimerai discuter sans gestes superflus, Ècouter et Ítre ÈcoutÈs « vraiment ».

    • Muriel Gilbert 13 juillet 2011 at 11 h 33 min

      @ Lovewriter : Si tu es prËs de Paris cet aprËs-midi, tu peux dÈcouvrir tout Áa avec un groupe de blogueuses !

  • Lovewriter 13 juillet 2011 at 20 h 48 min

    Merci mais je me suis renseignÈe et il en existe un sur Bruxelles, ce qui sera plus prËs de chez moi… 😉

  • Lovewriter 13 juillet 2011 at 20 h 57 min

    Euh, j’ai Ècrit trop vite… le resto est fermÈ …;-)

    • Muriel Gilbert 14 juillet 2011 at 11 h 11 min

      @ Lovewriter : Alors il va falloir venir tester celui de Paris ! C’est bien, Paris aussi, ya la tour Eiffel.

  • Marie-Do Ado Mode D'emploi 14 juillet 2011 at 12 h 00 min

    Bonjour,
    Rigolo de tomber sur ton article aujourd’hui, hier soir dans les experts ‡ Miami le meurtre se passait dans un resto pareil. J’ai mÍme dit ‡ mon mari, que c’Ètait dommage que Áa n’existe pas en France. Et bien gr‚ce ‡ toi je sais que Áa existe, mais dommage Strasbourg est bien loin de Paris.

    • Muriel Gilbert 15 juillet 2011 at 12 h 42 min

      @ Marie-Do Ado : GÈnial. J’aurais adorÈ voir Áa. On y est allÈes mercredi pour une rencontre avec des blogueuses, on est toutes ressorties vivantes !

  • MichËle 16 juillet 2011 at 9 h 11 min

    Dommage je n’ai pas pu, mais on m’ a dit que c’Ètait top !

    • Muriel Gilbert 16 juillet 2011 at 9 h 30 min

      @ MichËle : J’ai bien regrettÈ de ne pas te rencontrer. Et c’est vrai que c’Ètait top. Chacune a reÁu en cadeau un bon pour un hammam et modelage au spa dans le noir. On va se rÈgaler encore !

  • LMO 10 octobre 2011 at 9 h 49 min

    J’adorerais essayer! Ca a l’air super comme expÈrience. 🙂

    • Muriel Gilbert 10 octobre 2011 at 14 h 04 min

      @ LMO : Comme tu l’as sans doute compris en me lisant, je ne saurais trop te le recommander 🙂