Je ramasse tout, et alors ?

-†††††††† Tu le manges pas, ton sucre†?
-†††††††† EuhÖ nan.
-†††††††† «a tíembÍte pas si je le prends†?

Ma Suzanne, un rien surprise, dit que bien s˚r que non, mais dans son regard qui suit ma main avec exorbitement, je lis quíheureusement quíon se connaÓt depuis environ mathusalem. Je me saisis du sachet bleu posÈ sur le bord de sa tasse ‡ cafÈ et líempoche avec une satisfaction que je dissimule difficilement.

Eh oui. Vingt et uniËme siËclienne ou ien, je sais pas si tu fais comme moi, je ramasse tous les petits trucs qui traÓnent. Mon cÙtÈ vert-dÈveloppement-durable, aime-je ‡ penser. Mais est-ce aussi bÈnin†? Par exemple, impossible díenvisager díabandonner ‡ líhÙtel les jolies petites bouteilles díÈchantillons de shampooing ou sur le plateau-repas en plastoc que vient de me servir líhÙtesse de líair la lingette nettoyante (ou le sucre en poudre) si je ne líai pas utilisÈe. Pour que Áa finisse ‡ la poubelle†? Tíes pas un peu marteau†? Avec ce joli emballage aux couleurs de Tap Portugal†? Direct in ze pocket, sous le regard goguenardo-honteux de mon JicÈ.

A noter que le JicÈ est hautement hontable. ´†La rachma†!†ª, il dit. Cíest du pied-noir. «a veut dire ´†la honte†ª. Tu prononces le ´†r†ª comme la jota espagnole†: ´†jachma†ª. Il a souvent la rachma avec ta serviteuse au blog (presque) tout rose. Quand je rafle les sucres sur les plateaux-repas, quand je cause dans la rue aux Ètrangers qui me demandent rienÖ Des fois, je líappelle Rachmo. Mais retournons ‡ nos petits paquetons.

Sisyphe glucidique du siËcle numÈro vingt et un

Niveau sucre, cíest depuis que jíai arrÍtÈ díen prendre dans le cafÈ que cíest devenu critique. Avant, je le versais dans ma tasse, on níen parlait plus. Maintenant, quíest-ce que tu veux, bien obligÈe, je collectionne. Il y en a toujours trois-quatre en plus ou moins bon Ètat au fond de mon sac. Tu verras, quand tu viendras prendre le cafÈ ‡ la maison, jíen ai de toutes les couleurs dans un bocal, cíest trop joli. Car prÈcisons que je ne thÈsaurise pas†: les invitÈs et autres hÈritiers consomment ma collec au fur et ‡ mesure que je la constitue. Je suis la Sisyphe glucidique du siËcle numÈro vingt et un.

Comme pas mal de mes tares, cet antigaspisme est une malÈdiction familiale, je soupÁonne. Un truc hÈritÈ de mamie de Perpezac (CorrËze), ‡ qui deux guerres et une enfance paysanne ‡ la dure avaient enseignÈ ‡ coups de pied au fondement líart de la rÈcup. Paquets cadeaux dÈfroissÈs, ficelles de rÙti lavÈes et remises bout ‡ bout en pelote, couches rincÈes, sÈchÈes sur fil ‡ linge et illico remises dans le circuit si elles níavaient subi quíun petit pipi†: la passion grand-maternelle du recyclage ne connaissait pas de limites.

Un cierge pour Sainte-Gertrude

Deux gÈnÈrations plus tard, on jette les ficelles de rÙti, merci. Mais pas líeau qui reste dans les verres quand on dÈbarrasse la table. On la verse aux plantes de la cuisine. Elles ont intÈrÍt ‡ avoir soif. Yen a qui se noient. Et Mme Zaz a droit ‡ tous les restes, en dÈpit du veto du vÈto (tu noteras la subtilitÈ orthographique), qui raconte que cíest mauvais pour elle. Peut-Ítre est-ce pour cette raison que, se prenant pour un cochon domestique, elle se jette dans les flaques de boue†?


Oui, mais jeter le gras du jambon et líos de la cÙte de porc, cíest mauvais pour mon ulcËre ‡ moi.

Quand mÍme, un Èpouvantable doute míÈtreint. Serais-je avaricieuse†? Si je laissais le petit sucre au bord de la tasse ‡ cafÈ, le cafetier ne le resservirait-il pas au client suivant†? Ou, pire, serais-je psychoticonÈvrosÈe†? Car, ‡ líÈvidence, la maladie síaggrave, puisquíelle síÈtend dÈsormais aux tasses et plateaux de mes voisines et zins.

Cíest dÈcidÈ, je file br˚ler un cierge ‡ sainte Gertrude de Nivelles (626-659), dont líintercession est, paraÓt-il, efficace contre la peur des souris et les maladies mentales. Ce qui est cool, cíest que jíai pas trop peur des souris†: elle pourra se concentrer sur líessentiel.

Allez, vingt et uniËme siËclienne ou ien, sirote ton cafÈ en terrasse, et surtout, níoublie pas de me garder ton sucre. Tu me feras un petit colissimo ‡ NoÎl.

© Muriel Gilbert

PS†: Et si toi tu veux choisir 50 euros de cadals, cíest pas compliquÈ, cíest l‡†: http://www.murielgilbert.com/bons-plans/concours-amazon-50-euros-a-gagner/

Lire aussi...

  • Sandra 6 juin 2011 at 15 h 44 min

    Je ramasse tout, je dÈteste jeter, et le gras de jambon, l’homme adore Áa sinon, c’est direct dans le jardin coupÈ en petits morceaux pour les petits oiseaux…..Mais qu’est-ce qu’il y a comme pies cette annÈe c’est dingue!

  • pivoine 6 juin 2011 at 15 h 49 min

    je ramasse aussi c’est affreux…(je suis rentrÈe du McDo dominical le sac plein de sachets de ketchup et autres sauces de nuggets ^^)
    Pourtant je ne suis pas avare (enfin j’espËre!)

  • gregorovna 6 juin 2011 at 16 h 04 min

    Hello,
    Je suis comme toi , si c’est gratuit et ‡ ma disposition Áa rentre ‡ la maison au cas o˘, Áa peut servir 😀

  • BÈatrice 6 juin 2011 at 16 h 14 min

    Moi aussi je ramasse tout et je ramËne ‡ la maison (sauf le chocolat, je le mange !)

  • florence 6 juin 2011 at 16 h 32 min

    Bon, moi pareil…mais je soupÁonne Ègalement
    un hÈritage grand maternel l‡ dessous….gens de pÈriode de guerre…

  • Fabienne 6 juin 2011 at 16 h 50 min

    Je trouve ton petit pot ‡ sachetons de sucre r‚‚‚vissant et je te signale que je te pique l’idÈe aussi sec!
    C’est juste par sens esthÈtique hyperdÈveloppÈ, car par ailleurs je n’aime pas du tout collectionner les petits-machins-dont-on-ne-fait rien!

  • Camille 6 juin 2011 at 16 h 55 min

    Je vais pas jusqu’au sucre, mais les Èchantillons, bon ^^
    Y’a Sainte Rita qu’est pas mal pour ce genre de causes … ^^

  • Poulette Dodue 6 juin 2011 at 18 h 13 min

    No no no gaspi !!! On pourrait formÈ un club (mÍme qu’on serait admis(e) sans birkenstock !! Je crois qu’‡ force de citer la marque ils vont te rÈmunÈrer ET j’aurais droit ‡ ma paire vertes -c’est QUI líobsessionnelle ???)
    Ma (feu) grand mËre dite « mÈmÈ Gallo » rÈcupÈrÈ tout :alu nettoyÈ, sopalin…tout avait 2 (au mini !) vies !
    Tous ces sucres colorÈs ce doit Ítre trËs beau !

  • bbflo 6 juin 2011 at 19 h 56 min

    mdr, j’adore lorsque les autres ont des manies que je n’ai pas !

  • Angie91 6 juin 2011 at 20 h 58 min

    Mdr! Nous sommes toutes les mÍmes alors!! Je garde surtout les savonnettes et les shampoings des hÙtels… que je mets dans deux bocaux, dans ma salle de bains. C’est colorÈ… Áa fait une jolie dÈco! S’il y a une guerre (comme disaient nos mamies… oui oui!! J’ai eu les mÍmes! Lol!) j’ai du savon et du shampoing pour au moins dix ans! Je prÈcise que j’ai les moyens de m’acheter du shampoing! Lol!
    Mon fils faisait lui aussi collection de sucres… jusqu’au jour o˘ Áa a attirÈ les fourmis… qui ont envahi sa chambre puis tout le premier Ètage!!!!! Alors adieu collection! Lol!!!
    Bisous ‡ toutes les « prÈvoyantes »!!

  • Sabine 6 juin 2011 at 22 h 17 min

    alors l‡ les ficelles du rÙti je ne m’en remets pas ! Ma soeur aussi ramasse les sucres car comme elle n’en consomme pas elle les prend pour ceux qui boivent un jus chez elle 😉

  • Muriel Gilbert 6 juin 2011 at 23 h 06 min

    @ Sandra : Tu crois que les pies sont attirÈes par le gras de jambon ?
    @ Pivoine : Dans mes bras !
    @ Gregorovna : C’est Áa le mot d’ordre, tu as raison « Áa peut servir ».
    @ BÈatrice : Le chocolat, s’il est noir, je le garde pour Mme Zaz.
    @ Florence : T’as vu, nous aussi on souffre des horreurs de la guerre.
    @ Fabienne : Mais les petits sucre, on en fait quelque chose, justement : on les fait disparaÓtre dans le cafÈ.

  • Vinie 7 juin 2011 at 9 h 54 min

    Nous aussi on prend le sucre non utilisÈ et les serviettes en papier chez McDo. Par contre, les sauces on les rend en caisse car on ne les concomme pas et ils ont la manie de les mettre sur le plateau sans demander…

  • Muriel Gilbert 7 juin 2011 at 13 h 27 min

    @ Camille : Ste Rita, c’est pas pour les causes perdues ? PerÁois-je quelque ironie ?
    @ Poulette : Ah oui, la mienne aussi nettoyait l’alu (mais sans Birkenstock, plutÙt en Scholl blanches).
    @ bbflo : Justement, je voulais t’en parler : puisque tu ne les gardes pas, tu pourrais me les stocker, tous tes petits sucres, non ?
    @ Angie : Heureusement, mon fils ‡ moi consomme ma collec avant qu’elle n’ait le temps d’attirer les fourmis !
    @ Sabine : C’est vrai, les ficelles de rÙti, c’est extrÍme. Les couches, c’est pas mal non plus.
    @ Vinie : Toi, tu es une vraie verte.
    @ Toutes : Je vous rappelle que jusqu’‡ vendredi, ya un jeu facile, pas cher, et qui peut rapporter un peu, l‡ : http://www.murielgilbert.com/bons-plans/concours-amazon-50-euros-a-gagner/

  • alorom 7 juin 2011 at 13 h 29 min

    Ah les papiers cadeaux recyclÈs, j’adore!!Figure toi que je fais des cadres photos avec!! VÈridique

  • vivi 7 juin 2011 at 13 h 44 min

    J’essaie de ne pas ramasser, parce qu’aprËs Áa traÓne ‡ la maison et c’est encore pire. Je ne connaissais pas le coup des ficelles de rÙti ! J’adore !

  • CÈquiaile 7 juin 2011 at 14 h 47 min

    Tu serais guettÈe par une fin en lady-bags?
    Pour les couches, t’as oubliÈ de prÈciser « couches qui se jettent », mÍme si de nos jours Áa sonne redondant, aux temps anciens o˘ (on) t’en mettai(s)t dÈj‡, c’Ètait presque du tout nouveau!
    A noter qu’elles Ètaient posÈes ‡ sÈcher sur le radiateur, les « presque pas mouillÈes » et que Áa dÈgageait une agrÈable senteur de pipi nourrisson.

  • Carole Nipette 7 juin 2011 at 14 h 50 min

    Moi j’aime beaucoup le fait d’avoir une sucriËre dÈpareillÈe avec tout plein de sucres diffÈrents dedans, autant de souvenirs de partout 🙂

  • CÈquiaile 7 juin 2011 at 14 h 54 min

    PS: pour les ficelles de rÙti, un peu de clÈmence. C’Ètait pasqu’elle bossait ‡ la cantoche ‡ l’Èpoque. 700 repas le jour du rosbif, Áa en fait de la fistrouille: dommage de g‚cher. Une prÈcision: elle la lavait avant de faire ses petits noeuds ou aprËs. Et puis sans doute qu’elle jetait les plus petits bouts?

  • Muriel Gilbert 7 juin 2011 at 15 h 18 min

    @ Alorom : Ca doit Ítre joli… je voudrais bien voir Áa. Dommage que ma grand-mËre soit morte, Áa lui aurait plu !
    @ Vivi : Les ficelles, il fallait y penser, je reconnais…
    @ CÈquiaile : Bref, la reine de l’antigaspi. J’ai encore une bonne marge de progrËs.
    @ Carole Nipette : Ah, tu le fais, toi aussi, le ramassage des sucres ?

  • GeneviËve 8 juin 2011 at 8 h 01 min

    Et les petit sachets de sucre -rÈcupÈrÈs en vue d’un usage ultÈrieur -qu’on a oubliÈs au fond du sac et qui se dÈchirent dedans vous connaissez aussi?

  • Sophie L 8 juin 2011 at 15 h 53 min

    Et les couverts en acier des avions -du temps o˘ on ne mangeait pas encore avec du plastique – tu les ramassais aussi???

    • Muriel Gilbert 9 juin 2011 at 6 h 01 min

      @ GeneviËve : Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Vous aussi ?
      @ Sophie L. : Ah nan, que les trucs qui se jettent, je prends.

  • anacoluthe 16 juin 2011 at 11 h 01 min

    Et le papier alu du chocolat, tu le rÈcupËres pas ?
    Quand je le jette, je pense toujours ‡ cette amie de ma súur, c’Ètait une tradition chez eux de rÈcupÈrer soigneusement le papier du chocolat… alors que c’Ètait une famille cossue du 16Ëme !

  • maviedemere 19 juin 2011 at 17 h 05 min

    GÈnÈralement au cafÈ nous on le laisse pas le sucre, LeMale en fait son affaire avant !
    Par contre je me souviens d’une fois ou on est allÈs chez ses parents et ou ils nous ont sortis un sac en plastique rempli de sucre, t’aurai ÈtÈ jouasse Muriel Gilbert ! Du coup ils ont du croire qu’on avait pas de sous pour nous payer du sucre et nous l’ont donnÈ (ou alors ils voulaient nous faire plaisir, mais vu que ce sont mes beaux-parents, je prÈfËre la mÈchante version :p )

    • Muriel Gilbert 20 juin 2011 at 10 h 46 min

      @MaviedemËre : Tu peux toujours me l’envoyer, ton sac de sucre, je serai pas bÈgueule, moi !

  • mamanbavarde 29 juin 2011 at 23 h 00 min

    L’amoureux dÈteste…mais je suis pareille que toi…je vais lui faire lire, d’ailleurs, qu’il ne pense pas que je suis la seule dans ce cas. Je garde tous les boutons supplÈmentaires sur les fringues des gosses au cazo˘…les bouteilles de lait, les petits cartons et les gros, , les flyers que je trouvais sympas, les Ètiquettes des vÍtements pour enfants, les chocolats offerts avec le cafÈ, qui finissent gÈnÈralement par fondre dans mon sac ‡ main. Et au restau, si la bouteille est en plastique, je la prends s’il reste un fond…

    • Muriel Gilbert 30 juin 2011 at 8 h 32 min

      @ Mamanbavarde : Tu es juste un poil pire que moi (je garde pas les bouteilles de lait). Pour les petits chocolats offerts avec le cafÈ, je les prends pour ma chienne. Si tu sais pas quoi en faire, avant qu’ils fondent, tu peux me faire un petit colis.

  • Ally 2 juillet 2011 at 1 h 16 min

    Ma mÙman fait la mÍme collection de sachets de sucre que toi et maintenant je lui en ramËne lorsque je pars en voyage.

    Je trouve Áa plutÙt sympa moi.

    D’ailleurs, tout comme toi, elle les sert ‡ ses invitÈs… mais dis moi tu ne serais pas une amie cachÈe de ma mËre!!!!!!

  • Muriel Gilbert 12 juillet 2011 at 17 h 17 min

    @ Ally : Tu as devinÈ : je suis une amie de ta mËre. D’ailleurs, elle me dit de te dire de les garder dÈsormais pour moi, les petits sachets de sucre que tu lui donnes d’habitude. Elle me les offre.