Je suiiiiis balaaa-deuh (enquête embedded)

Habitant du siècle numéro vingt et un, t’as remarqué que le journalisme d’immersion est à la mode ? J’ai vu ça à la tévé cette semaine. On se baffre pour enquêter sur l’obésité, on se transforme en femme de ménage pour dépeindre la galère, on s’incruste chez les insurgés ou dans l’armée pour faire du reportage de guerre. « Embedded », on dit, comme dans « au lit » en ricain. Qu’à cela ne tienne. Epidémie de grippe en Hexagonie ? Ni une ni deux, ta serviteuse matutinale, n’écoutant que sa carte de presse, se jette sur le virus et, à l’issue un combat enfiévré, le harponne solidement.

Comme il paraît que le pic de l’épidémie, c’est cette semaine, tu as encore toutes tes chances de participer. Des vacances de rêve aux frais de la princesse Sécu : huit jours de croisière nauséeuse arrimé au radeau de la Méduse de ton matelas croupi de sueur. L’avantage, c’est que, contrairement aux croisières en mer actuelles, ici, les risques de noyade sont limités.

[On peut écouter cette chronique au lieu de la lire, youpi, en cliquant sur le logo France Inter ci-dessous]

on clique ici

Persuadée de traverser une tempête d’une puissance inconnue depuis le siècle numéro dix-neuf et ses pandémies de choléra, j’ai consulté le site du réseau médical Sentinelles : la version de cette année de la grippe ne présenterait « pas de caractère de gravité particulier ». Je voudrais bien l’y voir, l’imbécile pétant de santé qui a pondu ce communiqué.

Parce que la santé, c’est essentiel, mais t’as remarqué, tu t’en rends compte que quand t’es malade – ou quand t’es vieux, ce qui est, il faut bien le reconnaître, relativement synonyme. S’il est con, l’être humain, quand même.

C’est pourquoi, avec ce sens du service public qui anime chacun de mes actes, j’ai l’intention de te faire partager ce matin, avant qu’elle ne disparaisse, cette conscience du bonheur retrouvé d’être une Homo sapienne en bonne santé (relativement).

S’il est con, l’être humain, quand même

Habitant du siècle numéro vingt et un, prends une grande inspiration.
Alors ?
L’air parcourt tes DEUX narines sans rencontrer d’obstacles de densité et de gluance diverses ?
Eh ben ? N’est-ce pas que c’est délicieux ?

Maintenant, si ce n’est déjà fait, lève-toi de ton lit (ou de ta chaise).
La pièce est stable ? Elle ne traviole pas comme un manège de foire déglingué ? Quel luxe !

Ton gracieux sillage est vierge de mouchoirs en papier usagés et d’effluves de suppositoire ? Tu as une petite faim au creux de l’estomac qui montoie et une envie de café qui poudroie ?

Heureux mortel. Sonnez hautbois résonnez musettes : tu es en bonne santé. Profites-en. Un jour ou l’autre, sans vouloir te fracasser le moral…

Nan mais sans déconner t’es comment, toi, habitant du siècle numéro vingt et un, quand tu es malade ? Moi, c’est bien simple, je suis une abjection sur pattes. Un poulpe sur oreiller. Plainte et jérémiade, chouinage et autoapitoiement, déprime et hypochondrie surajoutée. Bref, comme malade, je suis à tuer.

C’est pourquoi j’ai décidé de ne plus jamais négliger le plaisir d’être en bonne santé. Près de mon plumard, j’ai collé cette check-list que je coche désormais chaque matin au réveil, tel un pilote avant le décollage.
–         Narines ? Nettes !
–         Vertiges ? Que dalle !
–         Fièvre ? RAS !
–         Energie ? Youpiii !
–         Bonheur alors ? Ben oui.

Attends, quand même, si je calcule bien, ça fait à peine huit semaines que des dizaines d’hominidés – plus ou moins sincères mais bon – m’ont saturée de « bonne année bonne santé »… Tu sais quoi ? Je me demande si les vœux, ça marche… Bientôt on apprendra que le Père Noël, c’était tonton Dédé avec une fausse barbe et un capuchon rouge. Naaan, je blague.

Chronique T’as remarqué, en direct sur France Inter chaque lundi à 5 h 53, dans la joyeuse émission de Brigitte Patient, Un jour tout neuf.
Ou alors, en cliquant plus haut, sur le logo France Inter, on écoute en podcast quand on veut, youpi.

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • Béatrice 5 mars 2012 at 9 h 21 min

    J’espère que tu vas mieux !!
    Bonne semaine !

  • charlotte75 5 mars 2012 at 9 h 28 min

    oh!là!là! Lundi difficile..c’est dur le rhube…pourtant la voix était (presque) claire ce matin, à 5h56…j’étais réveillée attention aux bicrobes….courage Muriel et meilleure santé!!

  • dominimes 5 mars 2012 at 9 h 33 min

    ce qui s’appelle remettre les pendules à l’heure… le français et si râleur et un peu malade à fuir !
    l’épidémie va-t-elle faire des victimes chez les hommes et femmes politiques ?
    Dur, dur !

  • unehistoire 5 mars 2012 at 11 h 26 min

    Quand tu te lèves pour sortir,
    et que tout de traviole t’as,
    c’est un peu la fièvre du samedi noir ?

  • Zette 5 mars 2012 at 11 h 45 min

    Et prononcer embedded quand on est balade, ça relève de la haute-voltige.
    Alors bravo. (et pourquoi ils ont pas dit Embedded with Madonna plutôt que le très surfait « In bed with Madonna »?)

  • Céquiaile 5 mars 2012 at 13 h 27 min

    Médicalement parlant pour le moral, voilà un article au pouvoir réconfortant assuré pour toutes celles qui n’ont surtout pas ce genre de souci et consultent les vertus de leur nouveau shampoing pour cheveu fin et mou.
    http://fr.pourelles.yahoo.com/10-coiffures-cheveux-%C3%A9pais-143700074.html

  • Véra 5 mars 2012 at 13 h 46 min

    Rien de tel contre les jérémiades et chouinages que de vivre seul. T’as besoin d’une tisane bien chaude ? Tu te lèves de ton lit de douleur et tu files à la cuisine. T’as besoin de sirop contre la toux ? Tu enfiles une grosse doudoune et tu files à la pharmacie. C’est cher payé la quiétude domestique ? On n’a rien sans rien. Meilleure santé !

  • unehistoire 5 mars 2012 at 16 h 45 min

    @Zette : Ce mot-là, il Madonna du fil à retordre.

    • Zette 5 mars 2012 at 16 h 53 min

      Oh purée ton commentaire aussi, j’étais sur le point de te dire « non mais il manque un mot, je pense. »

  • unehistoire 5 mars 2012 at 17 h 01 min

    @Zette : Et moi j’allais te dire qu’il manque une syllabe devant Zette. Ro, Bi, Ga, Ma, Zé, Jo (de rechange) … ?

  • nauche michele 5 mars 2012 at 17 h 56 min

    tu as eu la grippe?tu as oublie de mettre tes chaussettes bizzzz soigne toi bien
    ta tante

  • Poulette Dodue 5 mars 2012 at 21 h 18 min

    La grippe OMG !! On a le droit d’être ronchon malade, c’est clair !?

  • Muriel Gilbert 6 mars 2012 at 15 h 17 min

    @ Béatrice : Je suis en pleine forme maintenant. Et j’en profite !
    @ Charlotte : Comme je l’ai dit, la grippe, c’était la sebaide derdière (euh, la semaine dernière). Merci !
    @ Dominimes : Il y en a quelques-uns, de politiques, à qui je souhaite une bonne grippe. Ca nous ferait des vacances.
    @ unehistoire : Fièvre du samedi, dimanche, lundi, etc.
    @ Zette : J’avais failli titrer « In bed with Mumu » mais j’ai eu peur que trop de gens ne saisissent pas l’allusion 😀
    @ Céquiaile : Ben c’est un truc de conseils pour les gens qui ont les cheveux trop épais. Voilà un souci que je n’ai pas, tiens.
    @ Véra : Oooh mais j’ai passé la plupart du temps seule, et personne ne s’est occupé de moi (entourée de mecs, tu rêves ?). Ce qui ne m’a pas empêchée de chouiner par tél et SMS auprès des copines !
    @ NaucheMichèle : Pas de souci, je les enfile, OK !
    @ Poulette : Tu sais, j’ai des copines qui ont des grosses maladies et qui se plaignent jamais. Ca me donne des complexes.

  • Carole Nipette 7 mars 2012 at 9 h 50 min

    Je me fais vacciner et à priori ça marche ! contente que tu aies choisi la version de Dalida, ma préférée 🙂

  • Céquiaile 7 mars 2012 at 12 h 54 min

    justement, c’était un truc pour remonter le moral des cheveux mous: comme y’a paraît-il des alicaments peut y’avoir des pubcaments?

  • Muriel Gilbert 9 mars 2012 at 19 h 46 min

    @ Carole : Ma dernière grippe datait d’au moins 15 ans ; si je m’étais fait vacciner, j’aurais cru que ça avait marché… jusqu’à aujourd’hui 🙂

  • Muriel Gilbert 9 mars 2012 at 19 h 47 min

    @ Céquiaile : Mais non, c’était un truc sur les gens qui ont les cheveux trop épais !

  • dominimes 13 mars 2012 at 9 h 26 min

    Il est mignon mon Zébulon près de mon nom….