Un énervant cimetière pas mixte

Dans la vie, ya un truc qui m’énerve, c’est les noms de rue. T’as remarqué les noms de rue ? Regarde, à côté de chez moi, il y a la rue Henri-Barbusse. Et aussi la rue Henri-Martin. Deux cents mètres plus loin, il y a encore la rue Henri-Barbusse. Oui, mais c’est pas la même. Parce que j’habite à la lisière de deux villes. Le nombre de gens, en essayant de venir me voir, qui s’emmêlent les Barbusse – Sans compter ceux qui se confondent les zHenri.
Je dis pas que ce soient pas des gars très bien, Barbusse et Martin, le genre qui méritent des rues. D’après Wikipédia, Barbusse était un écrivain du type prolétarien – là, t’as tout de suite compris que j’habite pas aux confins de Boulogne et de Neuilly. Quant à Martin, normal qu’il ait un tas de rues, parce que des Henri Martin célèbres, l’encyclopédie en compte sept, autant que de garçons dans la famille Poucet : un dompteur, plusieurs politiciens, un joueur de rugby, même le maire actuel de Port-la-Nouvelle. Bon, celui-là, comme il respire encore, il est peu probable qu’il ait déjà sa plaque.

T’as tout de suite compris qui c’est Raoul
Parce qu’il y a un truc, avec les noms de rue : c’est à 99,99 % des patronymes de mecs morts. En France, on croirait circuler dans un cimetière – mais alors un cimetière réservé aux cadavres de sexe masculin. Ben oui, parce que quand on donne un nom à une rue, c’est forcément le nom d’une personne importante. Et ki c’est ki est important, dans la vie ? T’as qu’à compter les plaques de rue filles et les plaques de rue garçons, t’as tout de suite compris qui c’est Raoul.
Mais, le pire, c’est que c’est PARTOUT le même cimetière pas mixte. Parce qu’il n’y a pas que mes zHenri, hein. Pasteur, Molière, De Gaulle et le maréchal Juin, c’est l’invasion. Ils sont dans toutes les villes ! Comment tu veux t’y retrouver ? Moi, qui suis une tétraplégique du sens de l’orientation, jamais je me rappelle si c’est avenue Marat ou avenue Robespierre qu’il faut tourner à gauche.
Et d’abord, à quoi ça rime de donner aux rues des noms de gens ? Si encore c’était pour leur faire plaisir. Mais non. Ils sont morts !
Une rue, on est d’accord, c’est un truc qui se trouve quelque part, et qui va de quelque part à ailleurs. Avant, les rues avaient des noms qui les définissaient : rue du Château, rue des Boulangers ou rue du Four, ça veut dire quelque chose. Et quand par hasard ces noms sont devenus mystérieux, c’est encore mieux. C’est pas mieux que rue Victor-Hugo, peut-être, rue du Chat-qui-Pêche, rue du Pont-aux-Choux, ou rue Pavée-d’Andouilles ? Si, elle existe. A Saint-Gengoux-le-National, en Saône-et-Loire. D’ailleurs, c’est simple, le jour où le maire de Saint-Gengoux la rebaptise avenue Marcel-Dassault, ou même Marcel-Marceau, j’achète un revolver.

PS : Si un jour soudain tu veux te donner l’air malin, habitant du siècle numéro vingt et un, au lieu de dire « nom de rue », tu peux dire « o-do-nyme ». Avec un Y. C’est chouette, nan ?

Logo France Inter

Chronique T’as remarqué, en direct sur France Inter chaque lundi à 5 h 50, dans la joyeuse émission de Brigitte Patient, Un jour tout neuf.
Ou alors, en cliquant ici, on écoute en podcast quand on veut, youpi : podcast
T’as remarqué du 12 septembre 2011.

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • Mimilady 12 septembre 2011 at 12 h 37 min

    Han! trop bien! Moi j’enregistre ma premiËre chronique demain ! Mai s bon c’est pas france inter! ^^ c’est plus local et exotique comme radio!

  • vivi 12 septembre 2011 at 12 h 39 min

    C’est gÈniaaaaaal ! Bravo !

  • AnneLaureT 12 septembre 2011 at 13 h 02 min

    Absolument gÈnial ‡ la lecture mais encore mieux par les z’oreilles : suis allÈe t’Ècouter, j’ai a-do-rÈ !!!
    *

  • Zette 12 septembre 2011 at 13 h 23 min

    Je vais finir par en faire une sur la radio que je travaille dedans, de chroniques de blogs.
    Non mais si.
    Parce que te lire, Áa va, c’est bien, mais t’Ècouter te lire, c’est comme qui dirait le deuxiËme effet KissKool.

  • sandrine 12 septembre 2011 at 14 h 11 min

    Tu m’as fait rÈflÈchir ; j’ai habitÈ une rue Marie Curie mais elle partageait une plaque de taille avec Pierre. Sinon, dans ma cambrousse, les lieux-dits ont encore la saveur du terroir…

  • anacoluthe 12 septembre 2011 at 15 h 30 min

    Alors nous, dans le nord, on a un deuxiËme vice avec l' »odonymie » (leÁon apprise !), en plus des hommes cÈlËbres, c’est « la rue qui porte un nom de ville du coin ». D’o˘ des trucs un peu confusants, la rue de lille ‡ Roubaix, la rue de Roubaix ‡ Lille, la rue de Marcq ‡ Bondues, et vice versa et etc… (sachant que chaque ville cumule une 15aine de rues avec nom de ville, bien s˚r)

  • LÈonie Canot 12 septembre 2011 at 17 h 30 min

    Merci j’ai appris un mot !
    Bises

  • BÈatrice 12 septembre 2011 at 17 h 53 min

    Excellent !!!!!
    Ecouter ta chronique en rentrant du boulot, Áa fait du bien !!!

  • Angie91 12 septembre 2011 at 19 h 45 min

    Bonjour !
    Tout díabord, je suis dÈsolÈe de ne plus venir rÈguliËrement ! Le travail a repris, de plus en plus prenant, et je níai plus beaucoup de temps pour me promener sur les blogs !! Je le regrette, díailleurs, car jíy passais de bons moments !
    Ensuite, je voulais prÈciser que je vais quand mÍme essayer de maintenir mon blog. Je le programme, car la publication quotidienne níest plus possible !
    Enfin, je vais rÈpondre ‡ tous les commentaires si gentiment laissÈs !!
    Pardon, donc, si je vous ai paru lointaine ces derniers temps !!
    PS J’ai adorÈ le nom des rues!! Il y aurait des romans ‡ Ècrire l‡-dessus!!!
    Gros bisous ! Angie91

  • Poulette Dodue 12 septembre 2011 at 21 h 32 min

    C »est bien simple des odonymes de meufs dans ma big city j’en connais pas !!!!

  • Marie-Do Ado Mode D'emploi 12 septembre 2011 at 22 h 29 min

    Je connais un mÈdecin qui s’appelle Docteur
    Boucher dont le cabinet est rue du CimetiËre.
    «a donne vachement envie d’aller le consulter.
    Je crois qu’il prÈfÈrerait habiter rue du GÈnÈral de Gaulle pour le coup.
    P.S. T’es trop top ‡ la radio

  • cranemou 13 septembre 2011 at 10 h 02 min

    je t’aiiiiime

  • Muriel Gilbert 13 septembre 2011 at 10 h 19 min

    @ Mimilady : C’est o˘˘˘˘˘˘ ? Ousqu’on peut Ècouter Áa ? Je veux !
    @ Vivi : Merciiiiiiiiiiiiiii.
    @ Anne-Laure T. : C’est des textes Ècrits pour Ítre dits, donc super, merci 🙂
    @ Zette : T’as m’as l’air d’un triple effet Kiss Kool, toi ! C’est quoi cette radio que tu travailles dedans, dis-moi ? I wanna know !
    @ Sandrine : Il y a bien quelques plaques de rues filles – et de plus en plus, heureusement. Mais elles sont ‡ peu prËs aussi minoritaires que les femmes ‡ l’AssemblÈe nationale.
    @ Anacoluthe : C’est vrai, Áa doit Ítre confusant, mais au moins, Áa dit bien o˘ va la rue, Áa a un sens, quoi.
    @ LÈonie : T’as remarquÈ, chronique È-du-ca-tive.
    @ BÈatrice : Et voil‡, Èchange de bons procÈdÈs : maintenant, c’est ton commentaire qui me fait du bien !

  • thenewme 13 septembre 2011 at 13 h 24 min

    Il faudrait apprendre un nouveau mot par jour. Je commence aujourd’hui du coup. Merci (et je cherche des odonymes de femmes et je ne trouve pas pour l’instant)

  • Muriel Gilbert 13 septembre 2011 at 15 h 54 min

    @ Angie : Le boulot passe avant tout, c’est s˚r, mais n’oublie pas de revenir !
    @ Poulette : Cherche, allez, chuis s˚re qu’il y en a un – pour l’alibi.
    @ Marie-Do : Je connais une infirmiËre qui s’appelle Isabelle Sida. Pas de chance, hein ? Merci pour le top !
    @ Cranemou : Tu veux m’Èpouser ?
    @ TheNewMe : Alors, dans les classiques odonymes de femmes, ya quand mÍme George Sand, Simone Weil, Marie Curie, euh c’est tout.

  • sabine 13 septembre 2011 at 22 h 32 min

    quelle classe mais quelle classe! (je t’Ècoute en podcast tu ne m’en veux pas ? 😉

  • Muriel Gilbert 13 septembre 2011 at 22 h 45 min

    @ Sabine : C’est la podclasse, alors !

  • Sylvie M 19 septembre 2011 at 13 h 20 min

    J’adoooore.
    A dÈfaut de femmes cÈlËbres, vu que l’on est pas majoritaires et que l’on risque du coup de vite tourner en rond, je suggËre des o-po-dy-mes inspirÈs de films cultes, voire d’Èmissions de radio cultes, genre « t’as remarquÈ? » :=)

  • Muriel Gilbert 19 septembre 2011 at 21 h 20 min

    @ Sylvie M. : Voil‡ un excellent o-do-nyme (pas podyme, hein !). Rue T’as remarquÈ. Pas mal.