argent billets

Ya pas de « h » à euro saperlipopette !

Habitant du siècle numéro vingt et un, si tu ne lis pas la presse people, tu ne sais peut-être pas ce que ta serviteuse matutinale fabrique entre 5 h 57 le lundi matin, après sa chronique de 3 minutes et des copeaux, et 5 h 53 la semaine suivante. Eh bien, à part piapiater avec les copines et préparer la chronique suivante, elle passe le plus clair de son temps à corriger les fautes des gens.

La correctrice – tout comme sa version vaguement testostéronée le correcteur – est une espèce en voie de disparition qui, de par sa tâche de gardien de zoo de la langue française, souffre (t’as remarqué ?) de quelques menues marottes et obsessions orthographo-dictionnario-grammariales.

[On peut écouter cette chronique au lieu de la lire, youpi, en cliquant sur le logo France Inter ci-dessous]

On clique ici

Personnellement, si je supporte plutôt bien les fautes commises en amateur, celles qui pullulent dans la rue et sur Internet tel un joyeux troupeau de sauterelles saoules, et que je considère comme mon fonds de commerce, j’ai une tolérance proche de zéro pour les fautes « officielles ». Les fautes dans les discours républico-présidentiels, au hasard, ou les fautes imprimées dans les livres et dans les journaux : ça m’arrache le genre de gémissements que provoquent chez toi les ongles qui crissent sur le tableau noir.

Là où mon cas s’aggrave, c’est que même les fautes orales me trouent les tympans. Et yen a une, là, yen a une qui gagne depuis une dizaine d’années, qui envahit l’Hexagonie à la vitesse des troupes d’Hitler en l’an 39 du siècle numéro vingt, sans la moindre considération pour la pitoyable ligne Maginot que je lui oppose pourtant de toutes mes forces.

« 9 990 euros seulement ! », s’ébaubit 42 fois par jour à la télé et à la radio la crétine de cette nouvelle pub de bagnole. Aaaargh. Elle a prononcé « neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix heuros ». Où c’est qu’elle a vu un « h » à « euro » ? On dit « neuf mille neuf cent quatre vingt dix-z-euros » ! Et elle n’est pas la seule ! C’est tout le temps, tout le monde, de plus en plus !

J’ai vingt-t-ans et j’ai vingt-t-euros

Depuis la disparition du franc, monnaie qui avait l’avantage considérable de commencer par une consonne, on dirait que les francophones ont oublié que, dans certains cas, ce qu’on appelle « une liaison » s’impose (pour éviter les « hiatus », le choc désagréable entre les voyelles).

Tout le monde prononce correctement « On n’a pas tous les jours 20 ans »  (« vingt-t-ans »), ou « Mémé fête ses 80 ans » (« quatre-vingts-z-ans »), ou même « Il y a 9 990 ans, c’était la préhistoire » (« neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-z-ans »).

Ben c’est pareil, saperlipopette : « J’ai vingt-t-ans et j’ai vingt-t-euros, mais quand j’aurai quatre-vingt-z-ans, avec un peu de chance, j’aurai quatre-vingt-z-euros. A ce rythme-là, si je vis jusqu’à 9990 ans, j’aurai neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-z-euros et je pourrai me l’acheter ta bagnole, là, p…asse. »

« Wah, oh là là, comment qu’elle nous pompe trop l’air, la toquée du Larousse, plus personne les fait, les liaisons, ça sert à rien ! » Ben tiens. Tu veux une petite phrase sans liaisons ? Prononce-moi donc ça :

« Il est bientôt six Hheures. Les Hauditeurs de France Inter, de 20 à 80 Hans ouvrent les Hyeux et les Horeilles ! » Alors ? Ça sert à rien, les liaisons ? Il suffit de se rappeler un truc : les euros (les z-euros) c’est comme les ans (les z-ans) pas comme les francs. Capiche ?

Allez, habitant du siècle numéro vingt et un, va en paix et en liaisons de toutes sortes. C’est quoi, toi, les fautes qui t’énervent ?

Chronique T’as remarqué, en direct sur France Inter chaque lundi à 5 h 53, dans la joyeuse émission de Brigitte Patient, Un jour tout neuf.
Ou alors, en cliquant plus haut, sur le logo France Inter, on écoute en podcast quand on veut, youpi.

© Muriel Gilbert


Lire aussi...

  • sabine 12 mars 2012 at 9 h 14 min

    c’est comme les gars qui disent « comment- H-allez vous? » c’est mortel!!

    • Zette 13 mars 2012 at 11 h 22 min

      Sabine, des fois, les gens son inquiets de savoir quelle méthode tu utilises pour bronzer, alors ATTENTION!

  • Gaëlle 12 mars 2012 at 9 h 51 min

    En lisant ton titre, j’ai tout de suite pensé à « cent z euros » ou « vingt z euros » que je ne supporte pas ! Mais ce qui m’agace par-dessus tout : « si j’aurais su » . J’aime pas non plus « le seul qui est » au lieu de « le seul qui soit ». Je suis un peu chiante et parfois intolérante aussi !

  • Jean-Michel Gaussot 12 mars 2012 at 10 h 06 min

    Je vous approuve totalement. Mais vous semblez ignorer que le H de hiatus n’est pas plus aspiré que celui de homme. Il faut donc là aussi faire la liaison et dire les Z -hiatus. Cela, précisément, évite l’hiatus ! Car on ne dit pas ou on n’écrit pas, comme le font tous les journalistes (y compris ceux du Monde) , « le hiatus, » « ce hiatus », mais l’hiatus, cet hiatus (cet T-hiatus). Bien cordialement.

  • Mulautre 12 mars 2012 at 10 h 15 min

    Brillant !!!!!!!!!!!!!!!
    biz de l’autre

  • Véra 12 mars 2012 at 11 h 49 min

    … et les « je me rends contre » pour « je me rends compte » de certains journaleux, même sur France Culture !!

  • cathy 12 mars 2012 at 11 h 51 min

    comme c`est ravigorant tout ca ( j`ai pris des risque avec ce mot mais je sais que tu seras magnanime avec moi tu l`as promis hein !) les liaisons un petit plus qui fait tout le charme du francais ( c cedille !)

  • LaFeeDuLac 12 mars 2012 at 12 h 10 min

    comme Gaëlle, entendre « vingtz’euros » ça me hérisse !

  • Mentalo 12 mars 2012 at 12 h 11 min

    Ca fait dix ans que cette faute récurrente m’escagasse, depuis le temps je désespère un peu. Le sommum, c’est pas encore le  » dix Heuro », mais le « vingt Zeuros ». Les oreilles m’en saignent.

    J’espère que tu es écoutée par 60 millions d’auditeurs et que tu auras contribué au bien-être auditif de la France entière.

  • Gilbert 12 mars 2012 at 12 h 20 min

    Ce matin, après la réparation de mon pneu, le manager Speedy m’a dit : » Cela vous fera vingt zeuros ». Il ne devait pas être levé à 5h53 ce matin pour t’écouter! Il faudrait suggérer à France Inter de repasser cette rubrique dans le courant de la journée!!

  • Mlle Mimosa - Lydie 12 mars 2012 at 12 h 39 min

    Je me rends compte en te lisant que je fais bien la liaison avec dix mais pas avec vingt… Ne me demande pas pourquoi… Je crois que mon cerveau a pris l’habitude de contourner les règles quand il ne trouve pas quelque chose beau en fait !

  • Béatrice 12 mars 2012 at 12 h 47 min

    Je ne fais pas de liaison avec vingt, moi …. je dis « vin-euros » ( d’ailleurs avec cent non plus ) … J’ai tout faux ?? 😉

    • Oum 12 mars 2012 at 13 h 32 min

      Je suis comme toi ! On doit le faire inconsciemment pour ne pas se vautrer avec le H 🙂

  • Sophie 12 mars 2012 at 12 h 59 min

    Merci, merci, merci!!!!!
    Depuis le temps que je le pense et que je me prive de moins en moins de le dire… à mes enfants notamment, faut les éduquer hein!
    Je me joins à Mentalo (dont je viens de découvrir et apprécier le blog, coucou) pour espérer que ton billet aura eu quelque effet sur le public…

  • Florence 12 mars 2012 at 13 h 20 min

    Le pire c’est que les gens ne « disent » pas les H en début de mot d’habitude et font la liaison (des z’hangars, des z’haricots…)
    Et bien sûr le classique 100 z’euros (parce que centS bien sûr)
    Je compatis je souffre tous les jours de ce genre d’horreurs verbales

  • Poulette Dodue 12 mars 2012 at 14 h 12 min

    La pire, celle qui me grate les oreilles ??! « Si j’aurais… » . Arrrrgh .
    Mumu tu es une reine.

  • LIZ60 12 mars 2012 at 15 h 16 min

    Il ne faut pas non plus passer sous silence : c’est toujours moi qui « a » tort ou qui « se » trompe et un autre récurrent « il y a des gens qui « croivent ». Encore un pour la route : la robe que j’ai « mis » ce matin. Celui-ci n’est visible que s’il est écrit : je suis pas « prête » de au lieu je ne suis pas « près » de. J’en passe et des meilleurs. Tout ceci me hérisse le poil et me fait bondir.

  • Colinette 12 mars 2012 at 16 h 18 min

    J’ai beaucoup de mal avec les « j’ai été… » J’ai beau rectifié mes proches, ça ne rentre pas et moi ça me gratte à mes oreilles 😉

  • Agnès 12 mars 2012 at 16 h 34 min

    Moi j’ai des envies de meurtre quand je vois écrit « quelque soit ». Et aussi « comme même ». C’est intolérable.

  • charlotte75 12 mars 2012 at 16 h 51 min

    Cent fois par jour nos oreilles subissent des bing bang!!Même certains journalistes ,et non des moindres, font des fautes de liaison mal t’à propos..
    A y est les z’haricots sont cuits cui cui!hi!hi! Et les fautes de syntaxe!!!
    Eh!oui « j’ai été « au lieu de  » je suis allée’……
    Muriel.. »salubrité publique »

  • Tevouille 12 mars 2012 at 17 h 02 min

    J’ai beaucoup de mal à lire les fautes entre « é » et « er », ça me fait crier. J’en ai même vu une l’autre jour dans le 20 minutes, j’ai cru que j’allais le déchirer!

    Au fait @Colinette: ‘j’ai beau réctifiER’. Désolé, mais je pouvais pas me taire.

  • deperraz igor 12 mars 2012 at 17 h 55 min

    Les heureux zeuros
    peut être ne faut il voir dans cette faute sonore portant sur la liaison dangereuse entre une voyelle et une consonne que la volonté populaire de ne pas avoir des « euros » mais des zeuros .Pour les Grecs une contraction entre Zeus et euro,pour d’autres un rapprochement entre le Zéro et l’euro.Zeuro

    • dominimes 13 mars 2012 at 8 h 54 min

      trpo chouette comme explication ;))))
      Bonne journée à tous !

  • Madame S 12 mars 2012 at 18 h 09 min

    Je rejoins un peu tout le monde avec le « vingt-z-euros » sinon il y a aussi le « manteau à papa » mais mince c’est DE! Bizarrement personne ne se trompe quand il s’agit de dire crotte de nez ou fils de p… Ah et aussi le « malgré que » m’agresse les oreilles…

  • Rosana 12 mars 2012 at 18 h 23 min

    Ce qui me zé risse c’est : « la gente féminine » et « soit disant » ! ! !

  • Pierre 12 mars 2012 at 19 h 00 min

    Alors là rien de plus mystérieux que les liaisons, ce phénomène me fascine et m’intrigue moi-même depuis des années, pourquoi peut-on se dispenser de certaines (un san impur abreuve nos sillons) et pas d’autres (allonzenfants de la patrie) ? Peut-être certains linguistes ont-ils la réponse ? En attendant je suis bien d’accord, il faut les faire toutes. D’ailleurs c’est plus classe.

    • dominimes 13 mars 2012 at 8 h 59 min

      un sagueimpure abreuve nos sillans… heu , on est près de la méditerranée … 😉

  • Sparkle and Co 12 mars 2012 at 19 h 08 min

    Et « au jour d’aujourd’hui »??? « Cent zeuros » « mille zenfants » … Je n’en peux plus! Excellent article!

  • Decay 12 mars 2012 at 20 h 04 min

    La faute qui me rend malade, ce n’est même pas une « faute orale ». C’est le « se » à la place du « ce » et le « sa » à la place du « ça ». Mais si, tu connais.
    Genre…
    « Comment sa va? »
    Toi vois de quoi je veux parler?

  • MamyS 12 mars 2012 at 21 h 39 min

    Tu imagines qu’avec mon boulot, je suis aussi un rien intolérante. Ce qui me fait réagie à tous les coups, quelle que soit la personne qui fait l’erreur c’est le mot espèce. « Espèce » est un mot féminin « une espèce de chien », pas  » un espèce de chien ».
    Le « jour d’aujourd’hui » me met la rate au court- bouillon aussi.
    Quant aux liaisons, un de mes profs de fac disaient qu’elles tendaient à disparaître car elles étaient entendues comme une marque de snobisme (version courte: les « bien instruits vs les mal instruits).

  • Muriel Gilbert 12 mars 2012 at 22 h 43 min

    @ Sabine : Alors ça, j’ai jamais entendu, ça doit être un truc de ta campagne 🙂
    @ Gaelle : Bienvenue au club !
    @ Jean-Michel Gaussot : Vous êtes un puriste et ça vous honore, mais Larousse comme Robert admettent depuis quelques années les deux prononciations, le hiatus ou l’hiatus, ça marche…
    @ Mulautre : Biz en retour, ma belle.
    @ Véra : Ya aussi des langues qui fourchent, à l’oral, ça arrive…
    @ Cathy : Merci Cathy (sans cédille) !

  • agrippine 13 mars 2012 at 11 h 03 min

    super ton article !! j’ai Horreur des fautes d’orthographe et de syntaxe ( genre parle moi z’en au lieu de parle m’en) mais je suis de loin bcp moins bien calée que toi..et j’avoue la faute avec les zeuros j’ai du la fair e+ d’une fois..merci donc pour ce petit rappel..(et l’astuce des ans…)

  • Muriel Gilbert 13 mars 2012 at 11 h 22 min

    @ La Fée du lac : Mais j’ai l’impression qu’on entend plus souvent vingt Heuros…
    @ Mentalo : Allez, on peut espérer une microamélioration 🙂
    @ Gilbert : Ou au garagiste de se lever plus tôt !
    @ Mle Minosa : Mais 20 t-euros, c’est beau comme 20-t-ans !
    @ Béatrice : Ouiiii. Faut tout faire comme avec « ans », d’acc ?
    @ Oum : Mais ya PAAAS de « h ».
    @ Sophie : C’est un plaisir de te faire plaisir…
    @ Florence : On est de vraies boules de douleur, hein ?

  • Muriel Gilbert 13 mars 2012 at 11 h 58 min

    @ Poulette : Mais quand on a les oreilles qui démangent, ça peut servir 😀
    @ Liz : Le « je ne suis pas prête de », je l’ai vu une fois sur une affiche. Alors là, ça me rend malade !
    @ Colinette : Tiens, je me demande si je ne la fais pas de temps en temps, moi, « jai été », va falloir que je me surveille…
    @ Agnès : « quelque soit », c’est vrai, on le rencontre très souvent, et il m’énerve !

  • Muriel Gilbert 13 mars 2012 at 12 h 04 min

    @ Charlotte : J’ai demandé à être remboursée par la Sécu : j’attends la réponse.
    @ Tevouille : « 20 minutes » fait sans doute partie de ces journaux qui font l’économie des correcteurs… c’est bien dommage.
    @ Igor : Mais justement j’évoque l’agacement que les gens ne fassent PAS la liaison.
    @ Dominimes : Il me semble que c’est simple à appliquer et à comprendre, hein ?

  • Muriel Gilbert 13 mars 2012 at 12 h 12 min

    @ Madame S : C’est vrai, « crotte à nez » et « fils à p… », on l’entend jamais 😀
    @ Rosana : Il y a une autre erreur, avec « soi-disant », même bien orthographié : « un soi-disant fauteuil », ça colle pas ; on dit « un prétendu fauteuil », tandis qu' »un soi-disant peintre », oui. Euh je suis pas sûre d’avoir été claire sur ce coup-là. Si quelqu’un a besoin d’éclaircissements, qu’il me sonne.
    @ Pierre : J’ai un petit bouquin très sympa sur la question, d’un certain Jean-Joseph Julot, « Le Petit Livre des liaisons » (First). Prêt possible 🙂
    @ Dominimes : Ah oui, ya toutes les exceptions régionales, à Nîmes le sang est donc « gu’impur » ;D

  • Muriel Gilbert 13 mars 2012 at 12 h 16 min

    @ Sparkle : « au jour d’aujourd’hui » m’arrache les oreilles également ! Prétentieux en plus…
    @ Decay : Ah oui, ça c’est dans les sms et les chats !
    @ MamyS : Pour « espèce », je suis comme toi. Quant à ton prof de fac, il n’avait pas si raison que ça. Suffit de voir la phrase sans liaisons que j’ai mise en fin de mon texte. Tout le monde les fait, ces liaisons-là, instruit ou pas !
    @ Agrippine : Merci à toi, et oui, les « z-ans », ça me semble facile comme point de repère.

  • Cathy 13 mars 2012 at 12 h 59 min

    Mais farpaitement que ça sert encore les liaisons et je dirais même plus, défendons ardemment les liaisons qui sont mises à mal par une langue de plus en plus atrophiée venue de je ne sais zoù !
    Je signe où Muriel ? et la cotization c’est toujours 100 zeuros ?

  • unehistoire 13 mars 2012 at 13 h 43 min

    Si on se dit felation, c’est une faute orale ou morale ?

  • Papacube 13 mars 2012 at 13 h 54 min

    Purée de pois chiches ! Je vais faire attention maintenant.

  • Fabienne 13 mars 2012 at 20 h 18 min

    A u secours, toi qui m’entends presque chaque jour et à qui je paie le sandwich que tu vas trop mignonnement me chercher, est-ce que je dis 4 z’euros ou 4 heuros ou 4 t’euros? Tu es bien trop délicate pour me reprendre, mais je doute de bien le dire, moi…

  • pivoine 13 mars 2012 at 20 h 51 min

    j’ai décidé d’aller acheter un Bescherelle (j’écris comme je cause putain de merde ^^)

  • Philippe LELEU 14 mars 2012 at 9 h 12 min

    Entièrement révoltée comme toi Muriel sur ce sujet.
    Que fait le ministère de la Francophonie (qui n’est peut-être plus un ministère mais seulement un secrétariat d’état ?) et la commission de contrôle des pubs ? C’est bien la peine que le corps enseignant s’escrime si les médias ne prennent pas le relais !