enfant jouant de la guitare Èlectrique

Chanteur díuniversitÈ

enfant jouant de la guitare ÈlectriqueUn projet professionnel, c’est motivant pour un collÈgien. C’est vrai : je l’ai lu dans Top Famille. Et depuis mardi soir, l’ÈlËve de 6e 3 qui me tient lieu de fils en est fermement convaincu.
– Maman, il faut que je sache ce que je veux faire plus tard, a-t-il criÈ en Ùtant ses chaussures dans l’entrÈe. Sinon, je saurai pas quelle langue choisir en 4e ou bien si je veux aller dans un collËge de boulangers ou de plombiers, j’ai pas trop compris, un truc comme Áa.
– C’est pas si urgentÖ
– Si, justement. On a eu une rÈunion pour parler de Áa, et aprËs, le prof principal a demandÈ ‡ tout le monde ce qu’on voulait faire quand on sera grands, et dans l’ordre alphabÈtique, la cloche a sonnÈ juste deux ÈlËves avant moi, alors jeudi il faut que je sache.
– Si tu n’as pas dÈcidÈ jeudi, tu diras n’importe quoi. Quelle importance ?
Les yeux agrandis d’horreur, il a un mouvement de recul : mentir ‡ son prof principal ?!
Prestement, je me reprends :
– RÈflÈchissons : l’an dernier, tu voulais Ítre mÈdecin, comme le docteur LÈvÍque, ‡ cÙtÈ.
– J’ai pu envie. A cause des gens malades.
– SoitÖ qu’est-ce que tu aimes faire ?
– Ben, jouer aux jeux vidÈoÖ Il y a des gens qui connaissent trop bien tous les jeux et qui rÈpondent aux questions des enfants qui tÈlÈphonent aux numÈros o˘ tu veux pas que j’appelle. C’est un mÈtier, Áa ?
– Peut-Ítre un mÈtier d’ÈtudiantÖ
– Bon, dÈj‡, je ferai Áa quand je serai Ètudiant. Sinon, j’aimerais bien faire roller ‡ Carrefour, mais c’est aussi pour les Ètudiants, comme travailler ‡ McDo. En fait, j’ai trop d’idÈes pour des mÈtiers d’Ètudiant.
Il hÈsite, puis, rosissant :
– Maman, je sais ce que je voudrais faire en vrai, mais je crois bien que c’est peut-Ítre pas possibleÖ
– Dis quand mÍme.
– Je voudrais Ítre chanteur, comme Renaud.
Vous rÈpondez quoi, ‡ Áa ? Il y a de petites Ètoiles dans ses yeux. Je les Èteins d’un seau d’eau glacÈe, genre ´ aucune chance, tout Áa c’est du rÍve, tu prÈfËres pas facteur ª ?
– Si tu en as vraiment envieÖ Mais il faut travailler ta voix, la musique, apprendre ‡ Ècrire des textes et des mÈlodies. Ce qui n’est pas s˚r, c’est que tu puisses en vivre un jour, comme Renaud. Alors, si c’est vraiment ce que tu veux faire, il faudra que tu Ètudies autre chose en mÍme temps, pour avoir un deuxiËme mÈtier, qui te permette de gagner ta vie.
– Par exemple professeur d’histoire ?
– Pourquoi pas de musique ?
– Parce que j’aime bien l’histoire, l’Egypte, les pyramides, les momies, tout Áa. Au fait, c’est bien payÈ, prof d’histoire ?
Je constate avec satisfaction que mon artiste conserve un certain sens des rÈalitÈs.
– Si tu enseignes ‡ l’universitÈ, tu gagnes plus qu’en collËge, mais il faut Ètudier plus longtemps.
– Áa me dÈrange pas, j’aime bien l’Ècole. Je choisis l’universitÈ, comme Áa, je gagnerai des sous pour Ítre chanteur. Ce qui m’embÍte, c’est qu’est-ce que je vais dire au prof principal, comme mÈtier : chanteur, ou professeur d’histoire ‡ l’universitÈ ?
Je ne serais pas ÈtonnÈe si, dans une vingtaine d’annÈes, quelque touriste fl‚nant rue Victor-Cousin avait la surprise d’entendre chanter ´ Marche ‡ l’ombre ª dans la cour de la SorbonneÖ
Allez, salut, bande de parents !
© Muriel Gilbert

Lire aussi...