«a a ÈtÈÖ ma fÍte

Vous avez sans doute remarquÈ, bande de parents, quíen ce moment cíest la fÍte de nous. Enfin, nous les mËres, cíest fait. Vous les pËres, gaffe. Etes-vous prÍts ‡ recevoir votre nouvelle cravate en ficelle, votre pot de yaourt ‡ crayons ou votre presse-papiers amoureusement sculptÈ dans un parpaing rÈcupÈrÈ sur le chantier voisin de líÈcole ?

Je sais pas vous, moi, ce que jíai toujours prÈfÈrÈ, dans líÈvÈnement fÍte des mËres, cíest son aspect flatterie : ´ Maman cíest ta fÍteuh, Tu es la plus belleuh, Et la plus gentilleuh, Cíest pour Áa quíon tíaimeuh. ª

Qu’est-ce tu veux, Áa míÈmeuh míÈmeut. Etrange ‡ quel point les vers les plus mirlitonesquement miËvres sont touchants quand le lascar qui vous les rÈcite a les genoux sales et se tortille de plaisir gÍnÈ.

Tu prÈfÈrerais pas un cheval en p‚te ‡ modeler qui durcit ?

NÈanmoins, allez savoir pourquoi, seule líÈcole ÈlÈmentaire síintÈresse ‡ combler papas et mamans. Mon (unique) fiston personnel ayant ÈtÈ promu collÈgien en septembre dernier, tout Áa, pour moi, cíest terminÈ. Cíest du moins ce que je croyais jusquíau mois dernier.
– Maman, tu sais, Pierrick, mon copain qui redouble le CM2, je líai vu dans la rue, et il mía dit quíils fabriquaient un supercadeau pour la fÍte des mËres : une lampe qui síallume vraiment.
– Bonne idÈe, fais-je, pas dÈmesurÈment intÈressÈe.
Le silence qui suit míinforme que, sous roche, fl‚ne quelque anguille.
– Maman, je voulais te dire, murmure-t-il finalement, au collËge, je crois quíon va rien faire. Jíai demandÈ ‡ Maxime, mon copain qui redouble la 6e : líannÈe derniËre, ils ont rien fait.
– Le collËge, cíest sÈrieux, je sais bien quíon nía pas le temps de bricoler, le rassurÈ-je, non sans me demander si je devrais creuser le sens de cette affection spÈcifique de mon fiston pour les redoublants.
– Mais quand mÍme, il me reste 16,25 euros de mon anniví, alors jíaurais pu tíacheter quelque choseÖ
– Ah ?
– Mais aussi, tu sais, le ballon de hand en cuir quíon a vu líautre jour ‡ DÈcathlon ? Il vaut 14,99 euros. Si je líachËte, il me restera 1,26 euro.
– Tu míoffriras un demi-pain complet, fais-je en souriant. ChÈri, en fait, Áa míest Ègal de ne pas avoir de cadeau.
– Ah bon ?
Il a líair tout ‡ fait dÈÁu, alors jíenchaÓne rapidement :
– Ce qui me plairait, cíest que tu me fasses un petit poËme.
– Tu prÈfÈrerais pas un cheval en p‚te ‡ modeler qui durcit ?
– Excellente idÈe, je vais attendre la fÍte des mËres avec impatience !

T’as vieilli !

Et deux heures plus tard :
– Maman, je tíai fait le cheval.
– Mais la fÍte des mËres est dans quinze joursÖ
– Oui, mais comme tíÈtais impatienteÖ et pis, je veux Ítre s˚r que Áa va te plaire avant díaller acheter mon ballon de hand. Tiens, voil‡ : bonne fÍte maman. Fais attention, il est pas encore durci.
LíhÈritier se hausse sur la pointe des pieds, míembrasse en me confiant un ÈquidÈ tout ce quíil y a de plus mouÖ mais soudain son visage trahit la plus profonde consternation :
– Maman, tías vieilli, tías plein de rides sur le front !
– Ah bon ?
Je te jure, tíen as de plus en plus, mÍme ‡ cÙtÈ des yeux. Et pis tes cheveux ! Tíen as des blancs, l‡, et pis l‡, et mÍme l‡ !
Difficile ‡ expliquer, mais je níai pas pu míempÍcher díÈclater de rire en le serrant dans mes (vieux) bras. Point de vue flatterie, je sais nÈanmoins que je peux dÈsormais repasser.
Allez, salut, bande de parents !

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • BÈatrice 13 juin 2011 at 8 h 14 min

    Joli billet !!! Il est bien sympa ton fiston … les miens ont oubliÈ ce que Áa voulait dire le « FÍte des MËres » sur le calendrier …

  • Sandra 13 juin 2011 at 9 h 07 min

    J’ai pas eu la notif de ce billet, non mais c’est quoi ce bordel??????

  • Muriel Gilbert 13 juin 2011 at 9 h 13 min

    @ BÈatrice : Comme tu sais, ce sont de vieilles histoires. Aujourd’hui, il s’est bien calmÈ, l’hÈritier, question cadals.
    @ Sandra : M’en parle pas. Je m’Ènerve l‡-dessus depuis une heure : le billet a ÈtÈ publiÈ mais pas envoyÈ aux abonnÈs. Ca t’est dÈj‡ arrivÈ ?

  • Poulette Dodue 13 juin 2011 at 10 h 31 min

    Les chouppi poËmes rÈcitÈs avec genoux en dedans (inspiration des modeuses ??) et doigt qui se tortillent c’est trop bon !

  • Fabienne 13 juin 2011 at 12 h 15 min

    Tu imagines le dÈsarroi de ma derniËre, que j’ai eue ‡ 43 ans (20 ans aprËs toi, non?)! Je la soupÁonne d’amasser ses petits sous pour me payer un lifting, tant mes rides et ramollissements divers l’inquiËtent!!!

  • Sabine 13 juin 2011 at 13 h 30 min

    moi j’ai eu la notif de ce billet ! tu pouvais pas t’appliquer la p‚te molle de l’ÈquidÈ pour te faire un masque anti-rides??

  • Muriel Gilbert 13 juin 2011 at 14 h 07 min

    @ Poulette : Les genoux en dedans, c’est parce que les mannequins trop maigres ont pas de muscles pour tenir leurs jambes droites, du coup, elles marchent en X et les modeuses veulent faire pareil.
    @ Fabienne : 21 ans aprËs, en fait. J’imagine… ouh !
    @ Sabine : Ouais, la notif a fini par arriver. Mais vers 13h, je crois… au lieu de 9. Bien contente quand mÍme que Áa se soit rÈglÈ tout seul. Ca devait Ítre un souci interne ‡ WordPress… La p‚te molle de l’ÈquidÈ a sÈchÈ avant que j’aie le temps de tenter le masque. Dommage.

  • Angie91 13 juin 2011 at 14 h 38 min

    Oh c’est trop mimi!! Il est adorable ce petit!! Et franc avec Áa!! Mdr! N’oublie pas tes leÁons de morale : « Il faut toujours dire la vÈritÈ! » Alors voil‡ le rÈsultat!! Rire!!! Bisous!

  • Sophie L 13 juin 2011 at 15 h 16 min

    Chez moi, dans les poËmes, il y a immanquablement marquÈ « Tu fais bien la cuisine ». J’ai accouchÈ d’estomacs je te dis!

  • Val1603 14 juin 2011 at 8 h 16 min

    J’adore !!!
    Moi pour la fÍte des mËres, elle est partie chez son pËre 😉
    Elle est dans sa pÈriode de rÈbellion !!!
    Bah vas-y rebelle toi chez ton pËre alors 😉

  • Muriel Gilbert 14 juin 2011 at 8 h 57 min

    @ Angie : Oui, franc. C’est bien un mec, Áa non ?
    @ Sophie L. : Tandis que moi, Áa revient pas souvent. Ingratitude filiale ou mauvaise cuisine ? MystËre.
    @ Val : Tu me diras si elle vient passer la fÍte des pËres chez toi !

  • Begonia 14 juin 2011 at 23 h 32 min

    Nul doute qu’il aura rÈappris la flatterie quelques annÈes plus tard, pour pÈcho !!

  • alorom 16 juin 2011 at 11 h 05 min

    Tu crois qu’on peut redoubler la fÍte des mËres??:D

  • the parisienne 21 juin 2011 at 22 h 56 min

    bon, et bien en ce qui me concerne, j’en suis toujours ‡ la version  » flatterie  » 🙂 Je prends avec plaisir ! aprËs tout, ce n’est qu’une fois par an 😉

    • Muriel Gilbert 23 juin 2011 at 9 h 54 min

      @ The Parisienne : C’est dÈlicieux. Profite !