Au secours, il a les mains pointure 38 !

–       Ah M’man, tiens, ya un truc que je voudrais voir, donne-moi ta main.
J’hésite une seconde, mais j’obtempère : allons, ça fait un moment qu’il n’a pas utilisé ce genre de stratagème pour se débarrasser d’un chewing-gum usagé. Un peu surprise quand même, je le regarde appliquer sa paume bien à plat contre la mienne.
–       Tu vois comme c’est bizarre ?
–       Euh non. Qu’est-ce qui est bizarre ?
–       Ben mais regarde : j’ai des mains mi-nus-cules !
–       Pourquoi tu dis ça ? Elles sont exactement comme les miennes.
–       Et ça, ça te semble normal ? Alors que je mesure 20 cm de plus que toi ? De tous mes copains, je te jure, j’ai les plus petites mains, alors que je suis le plus grand de toute ma classe !
J’entends là comme un reproche. D’abord, je n’avais pas remarqué la taille de ses mains, pas gigantesques effectivement, surtout par rapport à sa pointure 45. Regarde, moi, par exemple, qui suis un modèle d’harmonie proportionnée et dont la dimension des mains n’a jamais provoqué le moindre commentaire désobligeant, je chausse du 38. Si longueur des mains et longueur des pieds sont corrélées, comme on peut raisonnablement le supposer, alors mon fils chausse, en mains, l’équivalent du 38 – j’espère que tu me suis, bande de parents – ce qui trahit un évident déséquilibre entre ses extrémités supérieures et inférieures.

Mon fils chausse du 38 en mains

Mais le reproche filial comporte un autre versant, je le sens, sur le thème de « Mais qui s’est permis de me transmettre ce capital génétique défectueux dont j’hérite sans le mériter ? »
–       Ne t’inquiète pas, chéri, elles vont pousser, tes mains.
–       Ah ouais ? Et qu’est-ce qui te fait dire ça ? Il y a plus d’un an que je mesure 1,85 m.
Bande de parents, j’ignore si tu profites comme moi de ta fréquentation quotidienne de la race humaine en évolution – tes lardons – pour te livrer à la compilation d’observations scientifiques. Moi, oui.
Et, côté croissance, j’ai fait des découvertes, nonobstant les dimensions modestes de mon panel d’étude (un échantillon merveilleusement unique), dont tu vas bénéficier ci-dessous en exclusivité webistiquement mondiale. C’est le cobaye en personne – ce n’était que justice – qui en a eu la primeur :
–       Tu vois Bicpipiou, le chat des voisins ?
–       Je vois pas le rapport, ronchonne-t-il.
–       Mais si. Tu te souviens comme on se moquait de lui, quand il était ado ? On l’appelait « le chat en pente » parce que ses pattes arrière avaient poussé plus vite que ses pattes avant.
–       Ah ouais. Et ?
–       Et maintenant, il a le dos bien droit, non ? Ses pattes avant ont fini de s’allonger.
–       Euh…
–       Et voilà. CQFD. C’est la preuve que la croissance est un processus anarchique.
–       Hein ?
–       Ça prouve qu’un corps qui grandit à toute vitesse, ça pousse dans tous les sens, pas tout en même temps. Tes mains viennent en queue de peloton, c’est tout. Les mains, c’est jamais que des pattes avant. Comme celles de Bicpipiou, elles pousseront en dernier.
–       Ah ouais, s’enthousiasme le désordonné de la croissance, c’est pour ça qu’il y a longtemps que j’ai des poils aux jambes alors que je commence tout juste à en avoir deux ou trois sur les bras, regarde ! Et sinon, quand est-ce qu’on mange ?
Avec un peu de chance, ce soir, je devrais réussir à lui fourguer de la soupe.

Allez, salut, bande de parents !

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • anacoluthe 14 janvier 2013 at 10 h 25 min

    Finalement, l’expression « ton corps change » du Doc de la radio, elle était pas si mal !

  • Fr@mboize 14 janvier 2013 at 11 h 40 min

    ok, ici je peux, mais pas sur la page de l’article iphone, ni sur l’argent des ados, ni sur vernis à ongles….
    tu fermes les commentaires ?
    sinon, je ne comprends pas !

  • Muriel Gilbert 14 janvier 2013 at 13 h 33 min

    @ Anacoluthe : Ah ben oui, personne peut avoir tort sur tout 🙂
    @ Farmboize : Aaah ouais, c’est parce que j’avais bloqué les comms pour les chroniques de plus d’un mois parce que je recevais trop de spam. J’ai prolongé jusqu’à 90 jours. Tu peux y aller ! Biz

  • MamyS 14 janvier 2013 at 13 h 48 min

    Ça de la persuasion scientifique ou je ne m’y connais pas!! 😉

  • Béatrice 14 janvier 2013 at 18 h 27 min

    Les pieds grandissent en premier, et les mains en dernier, c’est bien connu !!! 😀

  • maviedemere 14 janvier 2013 at 18 h 55 min

    Ah ah ah !

    J’adore la comparaison avec le chat :p

  • Fabienne 14 janvier 2013 at 19 h 00 min

    Passionnante étude qui me stupéfie. Car j’ai moi un échantillon de 3 énergumènes aux petites mains et pieds (pour les filles – les deux chaussent du 36!) et moyens pieds et mains pour le garçon. On est un peu atrophiés de ce côté, moi-même chaussant du 36 quoique étant autrefois grande (passons…) et ayant des mains moignonnesques!

  • Vivi 14 janvier 2013 at 21 h 53 min

    Je savais que notre nez et nos oreilles continuaient de pousser toute notre vie mais… nos mains… tu me l’apprends.

  • Poulette Dodue 14 janvier 2013 at 22 h 17 min

    C’est encombrant les grosses paluches !! Non ?

  • les cafards 16 janvier 2013 at 17 h 05 min

    bien vu le coup du chat mais on parie qu’il revient à la charge dans une semaine !

  • Muriel Gilbert 16 janvier 2013 at 19 h 17 min

    @ MamyS : Tu connais ma fibre scientifique…
    @ Béatrice : Ben oui !
    @ Maviedemère : On est tous des mammifères.
    @ Fabienne : Ah, alors eux ça n’a jamais poussé ? Il faut que j’intègre ces données dans mon étude…
    @ Vivi : Le blog presque tout rose, c’est l’université de tous les savoirs.
    @ POulette : Voilà un argument que je vais essayer de faire valoir 😉
    @ Les cafards : S’il revient, je lui assène l’argument de Poulette, ci-dessus !

  • les cafards 17 janvier 2013 at 21 h 34 min

    argument tout à fait recevable. Comme John Holmes et son encombrant engin !

    • Muriel Gilbert 18 janvier 2013 at 17 h 41 min

      @ Les Cafards : Exactement. Parfois plus n’est pas mieux.

  • electromenagere 22 janvier 2013 at 10 h 41 min

    Ses chaussures lui vont donc comme un gant 🙂

    • Muriel Gilbert 22 janvier 2013 at 11 h 52 min

      @ Electro : Les miennes ! Lui, il chausse du 45, c’est bien le problème !

  • Swag Mummy 28 janvier 2013 at 16 h 26 min

    J’adore …. Et l’histoire et le style d’écriture !!!! Je suis encore loin de découvrir ça avec ma mini-pistache de tout juste 16 mois, bien qu’elle m’en fait déjà voir sans la parole… Alors je n’ose imaginer plus tard 🙂 que du bonheur en perspective !! En tout cas je reviendrai faire un tour par ici, c’est chouette ! À bientôt !!

    • Muriel Gilbert 28 janvier 2013 at 18 h 29 min

      @ Swag Mummy : Bienvenue ici ! Tu vas en découvrir, des choses, avec ta minipistache 😉

  • dominimes 13 février 2013 at 15 h 42 min

    j’aime la chute de l’histoire dans le bol de soupe! rêve, maman, rêve !

  • Muriel Gilbert 14 février 2013 at 11 h 49 min

    @ Dominimes : Tu as raison, j’ai jamais réussi, le coup de la soupe. Pff.