Prix Nobel de vernis à ongles

Habitante et tant du siècle numéro vingt et un, puisque tu es un(e) habitué(e) de ces roses lieux, tu sais déjà le handicap boussolique, la religion bordélique et la perversion d’endormissement radiophile de la proprio, dont tu avoueras qu’elle n’hésite pas à dévoiler ses infirmités les plus dégradantes du moment qu’elle peut espérer t’arracher un quart de rictus avec.
Pourtant, il est un péché que jamais encore elle n’a osé confesser ici, de crainte de te sembler superficielle, ce qu’à Dieu ne plaise. Mais aujourd’hui, vu que la Toussaint approche, elle a décidé d’assumer ses névroses – et de cesser de parler d’elle à la troisième personne, comme Napoléon et Alain Delon.
Voilà… roulement de tambour… : je suis… vernizàonglophile.

Vernizàonglophilie

Ça veut pas dire que je couche avec des flacons de vernis – quoi que, vu qu’ils omniprésentent la maison, il n’est pas rare que je m’éveille un flacon tièdement blotti contre le mollet. Non. Ça veut dire que, depuis ma prime jeunesse – disons, depuis que j’ai cessé de me ronger les ongles, ceci expliquant peut-être cela, ou cela ceci –, j’éprouve une fascination sans bornes pour le rayon vernis des échoppes de tout poil, dont tu me verras rarement sortir sans une nouvelle petite bouteille indispensable d’une nuance de bordeaux ou de vermillon que justement j’avais pas. Tiens, si, je l’avais.
Rares sont les intimes qui peuvent se vanter d’avoir aperçu le bout de mes doigts sans leur couche de Ripolin. J’essaie TOUT ce qui sort dans le domaine. Je compare, je compile, j’étudie. Les vernis qui se décollent, les vernis qui se collent, les vernis qui sèchent en une seconde, les vernis mats, la French manucure, les polissoirs deux faces, les polissoirs quatre faces, les limes en verre, les dissolvants en lingettes, en bouteille, en pots avec éponge, et même tout récemment la caviar manucure…
Forcément, l’obsession, à un tel degré, atteint le niveau olympique. D’ailleurs, si j’ai raté de peu la médaille à London cet été, en cette saison de récompenses suédoises, la presse me donne favorite pour le Nobel de vernis à ongles.

Les 10 commandements du vernis

Je suis en effet en mesure de partager avec l’humanité fascinée et reconnaissante l’étendue de mes découvertes, dont voici, en exclusivité mondiale, les 10 principaux commandements :
1/ La « base coat » ne négligeras point (le vernis coloré, y tient mieux après ça, et il s’enlève rachte mieux).
2/ Deux couches de vernis teinté appliqueras (à dix minutes d’intervalle au moins, mes préférés c’est Peggy Sage et Revlon).
3/ Le « top coat » adopteras (ça sèche l’ensemble et ça te le fait briller de la mort, là encore, Revlon, c’est le Jedi).
4/ Au moins une demi-heure sans rien foutre ensuite tu t’imposeras (deux heures si c’est la vaisselle que tu avais envie de faire – bon plan partage des tâches ménagères : « La vaisselle ? J’peux po, Choupinet, j’ai mon vernis qu’est pas sec. »)
5/ Pendant ce temps, le blog presque tout rose tu visiteras, Schopenhauer reliras, Choupinet changer la couche à Toto admireras. C’est très satisfaisant, tu verras.
(Ah, tiens, yavait que cinq commandements.)
Le vernis à ongles, habitante et tant du siècle numéro 21, c’est de la couleur, de la vie, du qui-brille même quand le reste de toi il est tout terne avec cheveu qui pend et bagage sous l’œil. Le vernis à ongles, je vais te dire, c’est un petit peu de plaisir fille qui rutile au bout de tes doigts.

© Muriel Gilbert – « La Vie en presque rose »

PS : La preuve, les pires ennemis de la joie et des femmes ne s’y trompent pas : http://www.lemonde.fr/international/article/2012/10/12/en-iran-le-crime-du-vernis-a-ongles_1774641_3210.html

PS-bis : Cette chronique n’est PAS (encore) sponsorisée par Revlon et Peggy Sage. Un mètre cube de vernis variés ne serait pas refusé néanmoins.


Prix Nobel de vernis à ongles (La Vie en… par murielgilbert

Lire aussi...

  • missrelie 29 octobre 2012 at 10 h 19 min

    bravo quelle addiction!!
    connais tu kiko c’est le mal aussi et ya plein de promo!!*
    bises

  • Béatrice 29 octobre 2012 at 10 h 33 min

    Tu vas finir par me convaincre d’en mettre du vernis, faut juste que j’apprenne la patience avant !!

  • nauche michele 29 octobre 2012 at 12 h 34 min

    sauf que ta tante weeb fait toujours un truc avant que ce soit tout à fait sec!!!!
    j’aime aussi me !!!!
    bises

  • MamyS 29 octobre 2012 at 12 h 44 min

    Ma chère Muriel,
    j’ai le regret de t’annoncer que c’est moi qui vais recevoir le prestigieux titre suédois! Ou peut-être devra-t-on le partager comme pour celui de physique… Comme toi, je ne sors jamais sans vernis. rarement sans maquillage, parfois sans rouge à lèvres. Comme toi je suis addict à Peggy, chez qui, le sais-tu, il existe un « coat » qui fait base et top en un seul produit? En revanche, point de Revlon ici. Je t’appelle dès qu’Oslo m’aura donné des nouvelles!

  • FoxyMama 29 octobre 2012 at 13 h 42 min

    J’ai pas la patience d’attendre que ça sèche, du coup je ne met qu’une couche et le lendemain c’est déjà tout pourri. Belle leçon de féminité je vais essayer de caser l’étape vernis un peu plus souvent dans ma life .

  • les cafards 29 octobre 2012 at 14 h 40 min

    faut dire qu’il y a de plus en plus de possibilités et de couleurs et les vernizaonglophiles de ton acabit sont vraiment vernis ! On sait, elle est trop facile celle-là ! Bizzz des Cafards

  • Poulette Dodue 29 octobre 2012 at 15 h 26 min

    Mes petons se parent de couleurs pendant la période estivale, c’est tout niveau vernis !
    Je connais d’autres addict (Ginie et Faustin’), elles ont comme toi des collecs de ouf !!!
    J’adore cette chronique vidéo <3 .
    Bises

  • Muriel Gilbert 29 octobre 2012 at 18 h 16 min

    @ MissRelie : J’en reviens pas : tu m’apprends que cette marque existe. Tu veux faire partie de la secte des vernizaonglophiles ?
    @ Béatrice : Sinon, tu te fais offrir une pose par une pro pour ton Noël, c’est bien aussi…
    @ Michèle : Ah tiens j’ai jamais remarqué qu’il était abîmé, ton vernis !
    @ MamyS : Alors le top de Peggy (mais faisait-il base ?) j’ai été déçue. Décidément, tu devrais tester celui de Revlon (Monoprix le vend).
    @ FoxyMama : Voooilà. Suffit de prendre un peu de temps sans rien foutre, et c’est bon.
    @ Les cafards : C’est vrai, on est vernizzz 🙂
    @ Poulette : Bien contente que tu aimes la vidéo. C’est duuuuur à faire (pour moi).

  • MamyS 30 octobre 2012 at 9 h 12 min

    Morte de rire! Monoprix!!! Mais je vis dans un lieu où l’enseigne n’existe pas! Je me demande même si les gens d’ici la connaisse! Pour que tu comprennes mieux: un « chaussea » va ouvrir dans quelques jours et c’est l’événement du mois! Darty est arrivé seulement en septembre dernier…. Tu me plains?

    • Muriel Gilbert 30 octobre 2012 at 9 h 54 min

      @ MamyS : Il faut vraiment que Revlon vienne me proposer un partenariat pour que je puisse organiser un concours avec TopCoat comme prix ! (euh, sinon, ça se vend sur le Net… Amazon and co… demande au Père Nono… ou au Héros 😉

  • Fabienne 30 octobre 2012 at 19 h 32 min

    Toujours aussi désopilante, la belle Mumu! J’ai des complexes de doigts boudins-crochus-ridés-avec de grosses jointures, mais grâce à toi (quelle théra peute!), j’ai mis du transparent que je me suis acheté chez Monoprix, marque Malava. Ils font tout, côté griffettes, chez c’te marque : le durcisseur, l’émollient, la base, le sommet… Ils ont l’air de cartonner, une nobélisable comme toi doit y jeter un oeil.

  • Muriel Gilbert 31 octobre 2012 at 14 h 52 min

    @ Fabienne : Tes doigts à complexes, c’est bien la preuve que les gens complexent sur n’importe quoi, je les ai toujours trouvés très bien, moi, tes doigts. Bon, à part ça, Mavala, je connais. Et je connais si bien que je sais que c’est PAS Malava… mais Mavala 😉

  • mamanbavarde 31 octobre 2012 at 15 h 10 min

    Je suis vernizàonglophile, moi même. Mais comme par contre, je suis incapable de suivre les 10 commandements (qui n’en sont que 5, en vrai), je me les fait faire. Ouiiiii! Bonheur suprême d’une nana avec qui tu papotes pendant qu’elle te fait rutiler l’extrémité du bout des doigts. ça tient 15 jours, je peux être terne, je brille de mes deux mains 🙂

  • Muriel Gilbert 31 octobre 2012 at 16 h 12 min

    @ Mamanbavarde : J’aime bien y aller moi aussi… mais c’est un peu trop cher d’y aller tout le temps… et puis la conversation de la nana n’est pas toujours à mon goût, je dois dire ;D

  • vivi 4 novembre 2012 at 23 h 08 min

    Et les pieds ? Tu fais aussi les ongles des pieds ?

  • anacoluthe 5 novembre 2012 at 11 h 19 min

    Je t’admire, parce que je trouve quand même que ça demande une grande constance, d’avoir les ongles tout le temps vernis (enfin, tout le temps BIEN vernis, et pas à demi écaillés) vu toutes les étapes qui sont – c’est vrai – indispensables !

  • Muriel Gilbert 5 novembre 2012 at 11 h 32 min

    @ Vivi : Oeuf corse ! Mais je ne me donne pas autant de mal… les gens n’ont pas le nez dessus… en principe. Et il tient beaucoup plus longtemps.
    @ Anacoluthe : Alors je vais quand même t’avouer un truc. Quand ça s’écaille, tu recommences pas tout : tu remets une couche pour combler le trou, et une couche de topcoat, et hop. Je ne refais toute l’opération qu’une fois par semaine au maxi.

  • missrelie 12 novembre 2012 at 12 h 13 min

    hihi contente de t’initier!!! oui je suis vernis a ongles aussi mais avec deux filles et un baby de 18 mois ça tourne en odyssee!!

  • Mulautre 14 novembre 2012 at 18 h 35 min

    En plus, Revlon combine base et top coat en un seul flacon ! Moi aussi je suis « vernizophile », t’as vu…

  • Muriel Gilbert 15 novembre 2012 at 12 h 31 min

    @ MissRelie : Le Paris-Dakar du vernis à ongles !
    @ Mulautre : Et moi j’ai encore jamais essayé ce combiné Revlon, parce que j’ai peur qu’il soit moins bien… je vais me lancer, allez.

  • missrelie 19 novembre 2012 at 10 h 29 min

    as tu essayé les vernis magnetic??

  • Fr@mboize 14 janvier 2013 at 21 h 11 min

    je fais tout pareil !!!!
    et j’aime ç a !

    • Muriel Gilbert 16 janvier 2013 at 17 h 32 min

      @ Fr@mboize : Tiens, je t’imaginais pas en freak du vernis ! Voilà qui me réjouit…