Un effet rose et mou

– Allez, dors, ferme les yeux.
– Je peux pas.
– Tu peux, il est tard, ferme les yeux.
– Je te dis que je peux pas. Tíes tellement jolie que je peux pas arrÍter de te regarder.

Vous en avez dÈj‡ reÁu, mesdames, des dÈclarations pareillesÖ de la part de quelquíun díautre que díun fiston non encore atteint par lí‚ge de raison ? Moi, non. Comment vous faites, aprËs, pour lui enjoindre de dormir quand mÍme ? Bon, OK, peut-Ítre que ce rÈsultat Ètait justement celui quíil escomptait.

En tout cas, mon fils, depuis quíil a cessÈ de me demander en mariage pour rÈserver ses projets matrimoniaux aux jeunes personnes de son ‚ge, Áa lui arrive plutÙt rarement de flatter ma vanitÈ. Cíest sans doute ce qui explique que Áa me produise toujours cet effet ñ comment dire ? ñ cet effet rose et mou. Disons de maniËre imagÈe que de telles dÈclarations me transforment habituellement en une espËce de marshmallow.

En líoccurrence, mon garÁon revenait díune dizaine de jours en classe de nature. Sans doute Ètait-il content de me revoir. Ajoutons que, pour faire bonne mesure, je míinquiËte toujours, plus ou moins briËvement, de savoir si tout Áa est bien normal, si ådipe se passe comme il faut, si Freud ou Dolto níy verraient pas ‡ redire. Mais bon, quoi quíils en pensent, Áa fait plaisir. Et tant pis si on sait que le jugement manque un poil díobjectivitÈ.

Cette fois, tout de mÍme, cíest pas que jíaie voulu bouder mon plaisir, mais un doute plus sÈrieux que díhabitude míÈtreignait.
– Vraiment, comme Áa, tu me trouves jolie ? enquÍtai-je, dÈsignant mon visage díun index dubitatif.
Selon les jours, on est plus ou moins s˚re de soi, on se sent plus ou moins belle, mais l‡ níÈtait pas la question. La question, cíest que jíÈtais prÈcisÈment en train de tester líun de ces masques baptisÈs ´ de beautÈ ª qui, pour vous offrir la peau díun top modËle de 14 ans et demi, prÈsentent líinconvÈnient, qui ne devient majeur que si un importun sonne ‡ la porte dans líintervalle, de vous muer au prÈalable et pour une bonne vingtaine de minutes en un monstre intergalactique gluant, de couleur variable mais rarement seyante.

Ce jour-l‡, mon teint Ètait díun surprenant gris mÈtallisÈ. Bien entendu, jíen espÈrais díautant plus de miracles díefficacitÈ et de sÈduction. Mais tout de mÍme pas avant díavoir rÈcupÈrÈ ma couleur naturelle. Cíest pourquoi, avant díenvoyer ‡ líusine cosmÈtique mes remerciements les plus zÈmus, accompagnÈs díune commande díune douzaine de cartons de masque, jíai investiguÈ plus avant :
– Vraiment, tu me trouves jolie avec Áa ?
– Ben, quand mÍme un peu moins jolie avec Áa que sans ÁaÖ, a d˚ avouer mon fils, ennuyÈ díavoir ‡ se rÈtracter.

Je sentais bien quíil craignait de míavoir fait de la peine. AprËs quelques secondes de rÈflexion, jíai vu son visage síÈclairer díun coup sous líeffet de líapparition de la solution (dans son cas, ´ síÈclairer ª signifie que tout síen va vers le haut, non seulement les coins de la bouche, mais aussi les sourcils, qui se positionnent au milieu du front, les paupiËres supÈrieures, qui síouvrent au point de faire craindre la chute des globes oculaires, heureusement retenus par des joues rebondies qui remontent en mÍme temps que le reste). Puis, amoureusement, líúil ÈmerveillÈ :
– Ah, si si si, je sais pourquoi tíes jolie quand mÍme : tu brilles, tíes belle comme un robot.

Allez, salut, bande de parents !

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • sarah 10 janvier 2011 at 10 h 44 min

    ahh bah Áa redonnes la pÍche le lundi matin Áa !
    je tombe sur la chromique des secrets de beautÈ des stars dont tout le monde s’en fou et je lis un truc qui me fait rigoler : « un effet rose et mou.. »
    alors me voil‡ ici .
    Belle comme uj robot Áa c’est mignon! j’ai eu le droit a :
    -« maman t’est belle  » ..waa (je rosit)
    -« bell’ecomment mon loulou ? »
    -« belle comme papa !!!  »
    humm..humm…j’aurais prÈfÈrÈe resembler ‡ R2D2 !
    merci pour ce petit moment de dÈtente
    une maman

    • Muriel Gilbert 10 janvier 2011 at 22 h 45 min

      @ Sarah : Bienvenue ici ! Tu me fais trËs plaisir. « Donner la pÍche » et procurer des « moments de dÈtente », c’est toute mon ambition sur ce blog (presque) tout rose ! Quant ‡ ton fils, « belle comme papa », je dois dire que j’adore son humour… et son sens du beau !