La pâte brisée est dans le pré

Habitante et tant du siècle numéro 21, j’ai pas encore trop envie de rigoler, mais c’est pas une raison pour ne pas te faire partager un plan infernal que j’ai dégotté grâce à ma culture encyclopédique.

Si tu es fidèle de ces presque tout roses lieux, tu sais déjà que « L’Amour est dans le pré » est mon émission fétiche.
Si tu as, à la différence de moi, un QI supérieur à la limite de vitesse de la circulation en ville, peut-être estimes-tu que ce n’est pas ce que je fais de mieux. Je viens par la présente te démontrer le contraire.

La saison chépacombien vient de se terminer, et elle restera marquée par la prestation d’une quasi-quinqua pétassissime dont j’ai heureusement oublié le prénom et qui s’est appliquée, pour séduire l’agriculteur de ses rêves, à faire honteusement remarquer les bourrelets et autres dents écartées de sa concurrente plus jeune – mais à peine moins fâcheuse. En complément, afin de mettre en valeur ses talents de femme d’intérieur, à un moment des plus cheveu-sur-la-soupesques, la dame s’est mise à débiter une recette de « pâte brisée à la casserole » que je me suis empressée de copier sur mon téléphone malin (smartphone, pour les anglosaxophones).
Les avantages ? Par rapport à une pâte traditionnelle : tu fous pas de farine partout sur ton tailleur Chanel et sur le plan de travail de ta cuisine Schmidt. Par rapport à une pâte achetée toute prête : c’est infiniment meilleur. Avantage subsidiaire : un temps de préparation de 2 minutes chrono, moins de temps qu’il n’en faut pour descendre chez Momo, l’épicier d’en bas, acheter une pâte dégueu toute faite.
Depuis, chez moi, c’est tarte à tous les repas. Roulement de tambour, voici…

La recette que plus jamais après tu achèteras une pâte brisée dégueu toute faite

100 grammes de beurre
1/3 de verre d’eau
200 g de farine
Une pincée de sucre ou de sel selon la tarte, salée ou sucrée

Faire fondre le beurre dans l’eau à la casserole. Retirer du feu. Ajouter la farine progressivement en tournant avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que la pâte forme une boule autour de la cuillère (perso, je ne pèse pas la farine, j’en ajoute jusqu’à ce que la consistance me convienne).
On peut étaler la pâte obtenue sans rouleau, avec les doigts ou la même cuillère en bois.

Le résultat, il est ci-dessus, juste avant de se transformer en tarte au citron septième-cielique.
« L’Amour est dans le pré » est une émission éminemment indispensable, CQFD.

Bisou.

Muriel

PS : Dès que j’ai le temps, comme promis à l’époque, un suivi de mon billet « Miam o fruits et fesses au frais » du printemps dernier. Ya du lourd. Ça marche du feu de dieu ce truc.

Lire aussi...

  • Mentalo 30 septembre 2013 at 16 h 46 min

    On me regarde souvent comme une bobo quand je dis qu’il FAUT faire la pâte soi-même – tiens, rien que pour qu’on fasse des yeux ronds quand on le dit ça en vaut la peine. En plus que c’est infiniment meilleur, qu’on ne met pas de cochonneries dedans, et que c’est tellement simple qu’on peut laisser les gosses le faire pendant qu’on fait une partie de Ruzzle, au hasard – ils adorent. (moi je fous tout au robot) (des fois j’ajoute du curry dedans)

  • Paula 30 septembre 2013 at 17 h 16 min

    En tout cas, elle est toute belle ! Ca dnne envie de faire une quiche. Malheureusement, pour ma part, je suis encore adepte de l’industriel à ce niveau là. Ok je sors 🙂

  • Béatrice 30 septembre 2013 at 17 h 46 min

    Faudra que j’essaye tient !
    Merci Mumu. Grosses bises !

  • Chou 30 septembre 2013 at 22 h 29 min

    Voui… peut-être, mais niveau séduction !
    Il est tout de même bien connu de notoriété pubique que rien ne vaut les mains d’une femme dans la farine.
    Enfin surtout si on sort avec un petit toulousain à accent, hein !

  • Nanou 1 octobre 2013 at 2 h 26 min

    Oh mais je vais le faire! Moi ce qui m’emmerde le plus c’est l’abaissage (haha!) vu que j’ai pas de rouleau. Pouêt pouêt pouêt. Mais merci Muriel, car ne regardant jamais au grand jamais l’AEDLP je n’aurais sans doute pas su ça sans toi (bon exercice d’élocution).

    • dominimes 2 octobre 2013 at 10 h 25 min

      Mauvais pretexte! une bouteille couchée remplace un rouleau à patisserie ;))

  • gilbert 1 octobre 2013 at 9 h 33 min

    J’ai l’impression de ne pas être bien à ma place dans ce concert essentiellement nanatesque, mais tant pis! La tarte au citron était un de mes atouts de séduction que je vais remettre au goût du jour grâce à toi, et à l’Amour est………..où ça?

  • MamyS 1 octobre 2013 at 9 h 38 min

    Dis donc ça ressemble à la pâte à choux c’t’affaire…

  • Mulautre 1 octobre 2013 at 10 h 00 min

    Miam ! (aux fruits, ou pô). Bizoubelle

  • S. 1 octobre 2013 at 10 h 35 min

    Ca alors !!!
    Fini le « Tuituituituituituitui tuituituituituitui tuituituituituituiiiiiiiiiiiiiiii ne passons pas à côté des choses simples, le temps n’est plus au compliqué» ???

  • S. 1 octobre 2013 at 10 h 38 min

    Ce commentaire gratuit vous est gracieusement offert par la Maison Solange International corp.

  • Filo 1 octobre 2013 at 14 h 15 min

    En fait en fait, tu nous fais une démonstration hautement scientifique, qui permet enfin de répondre à cette épineuse question: « faut-il employer du beurre à température ambiante, ou du beurre fondu? » Question largement débattue en conseil familial, mon père grand roi des patatartes maison estimant qu’il faut du beurre sorti du frigo,et moi prétendant que ça fait pareil avec du beurre fondu.
    Ouf j’ai raison! Et comme mentalo, je fous tout au robot, floutch rrr, ça y est!

    • MamyS 2 octobre 2013 at 13 h 19 min

      Ah ben non! C’est pas pareil et ton père à raison! Avec du beurre non fondu, on a plus de croustillant…

  • jslaine 1 octobre 2013 at 16 h 42 min

    Merci mumu pour la recette, je vais l’essayer, au moins cette personne aura au moins laissé quelque chose de beaucoup agréable en souvenir, que son comportement on ne peut plus déplacé, (quand je dis déplacé je suis polie). Et oui moi aussi j’ai regardé.

  • Mme Statler 1 octobre 2013 at 16 h 56 min

    Ouais vive la pâte brisée maison!
    bon faut qu’on s’entraîne à la pâte feuilletée maintenant!

  • nauche 1 octobre 2013 at 18 h 31 min

    moi c »est Picard !!!!et chez picard chacun sa part!!!hi!hi!!bisous

  • Poulette Dodue 1 octobre 2013 at 20 h 37 min

    J’avoue je regarde les agriculteurs faire les paons !
    Haaaaan une tarte au citron sluuuurp.
    Bises

  • dominimes 2 octobre 2013 at 10 h 44 min

    Moi qui suis Très paresseuse ET très gourmande, je la fais depuis 20 ans !
    La pâte n’est pas travaillée donc ne durcit pas; une merveille. Il faut seulement soigneusement l’étendre en COUCHE FINE…
    La casserole rapide à laver ; avant de la poser sur le feu, je MOUILLE L’INTERIEUR sans l’essuyer et y dépose ensuite les ingrédients: RIEN N’ATTACHE !
    Ce principe, je l’utilise chaque fois que je fais une béchamel ou autre….
    c’est du lourd aujourd’hui, mais ,
    SUFFIT DE DEMANDER…. 😉

    Et BONUS: je fais cette pâte, l’aromatise à la vanille, au citron, au grain de sésame, bref à ce que tu veux ou à rien, la roule tiède dans un celofrais, en forme de boudin.Je mets celui-ci au frais pour la faire durcir…
    Puis, je découpe mon boudin comme un saucisson (tranche 1/2 cm) pour les faire cuire sur une plaque au four à peine 10mn, surveille , et hop, merveille!
    je fais les plus merveilleux sablés au bon goût de beurre ,l’héritier se régale et ça t’as pris 3mn sans rouleau c’est à dire moins de temps que de descendre chez momo, lui tailler une bavette, trouver la monnaie et acheter des sablés deg (s)!
    You’re welcome !

  • dominimes 2 octobre 2013 at 10 h 46 min

    Et avec ce que je dis, Picard, au placard, pour la pâte !

  • dominimes 3 octobre 2013 at 11 h 16 min

    dernière chose , je fais ainsi des biscuits sablés apéritif: un peu de fromage râpé dans la pâte, de l’origan de mon jardin , de la fleur de sel … est le tour is joued !

    des olives…. du roquefort… de la tomate séchée… ce que vous voulez : faire travailler son imagnination !

  • jslaine 3 octobre 2013 at 19 h 07 min

    Merci dominimes, pour toutes ces variantes de la recette que mumu a retenue dans le pré pour nous.

  • Cambroussienne 3 octobre 2013 at 20 h 03 min

    Donc, si j’ai tout bien compris, l’Amour est dans le Pré est une émission des amoureux de la cuisine, pas du genre humain. C’est bien ça ?

  • vivi 3 octobre 2013 at 22 h 34 min

    J’ai toujours pas la télé alors…. pfiou…. heureusement que t’es là.

  • Muriel Gilbert 4 octobre 2013 at 11 h 04 min

    @Mentalo : Mentalo-bobo, Mentalo-bobo, Mentalo-bobo !
    @Paula : Mais je viens de te démontrer que c’était encore plus facile (moins cher, meilleur, ça va sans dire, et meilleur pour la santé) que l’industriel… Je ne t’ai pas convaincue ?
    @Béatrice : Tu as essayé ?
    @Chou : Alors moi, mon pied-noir maniaque, il préfère les mains propres. C’te chance !

  • Muriel Gilbert 4 octobre 2013 at 11 h 11 min

    @Nanou : Passuçassansmoi ? T’as vu, je l’ai bien dit. Alors moi, avec cette pâte, l’abaissage, je le fais à la spatule et aux doigts (mais il faut qu’elle soit assez fine, sinon elle est dure).
    @Dominimes : C’est vrai, ça, la bouteille c’est bon pour tout. Dis donc, génial toutes tes recettes complémentaires, je vais les essayer, merci beaucoup !

    • dominimes 6 octobre 2013 at 15 h 34 min

      VIDE ! la boureille tu l’utilises VIDE ! au mieux remplie d’eau ! ne va pas me transformer un costière de nimes en shaker !

  • Muriel Gilbert 4 octobre 2013 at 11 h 16 min

    @Gilbert : Ah ça alors, si, il faut qu’il y ait des mecs dans le concert. Merci d’oser rompre la discussion entre filles.
    @MamyS : Ah bon ? J’ai jamais fait de pâte à choux, moi…
    @Mulautre : Bizoutoi.
    @S. : Merci à la maison Solange pour son judicieux commentaire. En effet, dorénavant les choses simples se font à Presque-Roseland.

  • Muriel Gilbert 4 octobre 2013 at 18 h 14 min

    @Filo : Au robot, tu peux mettre du beurre même pas fondu ?
    @Jslaine : Comme quoi dans chaque teignasse il y a quelque chose de bon à prendre – même si c’est juste une recette de pâte à tarte.
    @Cambroussienne : Roo non, ya plein d’autres humains bien plus humains dans ce pré-là.
    @Vivi : A ton service 😉

  • les cafards 4 octobre 2013 at 20 h 03 min

    et tes billets éminemment indispensables ! Merci de continuer. Bizzz des Caphys

  • Muriel Gilbert 14 octobre 2013 at 10 h 42 min

    @Dominimes : D’acc, je bois la bouteille, et après je fais de la pâtisserie.
    @Les cafards : Merci à vous mes insectes.

  • Fabienne 30 octobre 2013 at 17 h 09 min

    Je suis en-chan-tée : je cherchais une recette de pâte magique pour mes tartes et Dame Mumu, telle une bonne fée, me l’a apportée!