My cordonnier is rich

Vingt et uniËme siËclienne ou ien, des fois, le progrËs va si vite que jíai du mal ‡ le suivre sans me prendre les pieds dedans. Si tu te souviens bien, pas plus tard quíil y a pas longtemps, je me suis achetÈ une paire de bottes. Si tu te souviens bien aussi, au mois de dÈcembre, soit quelques semaines auparavant, le bel Hexagone de France avait ÈtÈ traversÈ par une vague de froid maousse ÈquipÈe de verglas hyperdangerous. Eh ben mes nouvelles bottes, tu le croiras pas, cíest retour vers le futur. Chouette, non ?

Bottes spatiotemporelles

Tu les enfiles, tu fais un pas sur le trottoir, hop tu voyages dans le temps direction dÈcembre : tu chois. Tu te relËves, lÈgËrement tumÈfiÈe de líarriËre et mortifiÈe de líego, tu vÈrifies quíil fait pas loin de + 10 ∞C, pas un nanomËtre de verglas, pas une peau de banane, pas une crotte de chien. Rien. Etrange. Paranormal.

Tu fais trois pas de plus. Ou cinq, disons, comptons large. Tu te ramasses again. Líavantage, cíest que maintenant, tu as deux fesses bleues, cíest plus seyant. Cíest mieux aussi pour líego, parce que les passants pensent dÈsormais que tu le fais exprËs, ils síattroupent pour le spectacle ñ pas trop prËs parce quíils ont peur que tu leur rÈclames de líoseille aprËs.

(Cíest l‡ que tu manques de prÈsence díesprit, parce que tu ne vas pas tarder ‡ en avoir besoin, díoseille.)

Pompes en kit

A la troisiËme chute, comme tu as frÙlÈ la fracture du cr‚ne contre un lampadaire, tu te dis que les voyages dans le temps, quand ´ temps ª est synonyme de ´ mÈtÈo extrÍme ª, tout compte fait, cíest mauvais pour le teint. Tu dÈcides de faire ressemeler tes bottes neuves. Díailleurs, les semelles sont dÈj‡ tout entamÈes. Au bout de deux jours ! Aaah, bon sang mais cíest bien s˚r : tíavais pas achetÈ des bottes, tíavais achetÈ des DESSUS de bottes. (Merci, France Arno, on retournera empletter des pompes en kit dans ta boutique.)

Ton fondement a eu le temps de virer du bleu au noir, puis au jaune, lorsquíun beau jour, avisant une Èchoppe de cordonnier ouverte, tu entres, ding bonjour monsieur, toute jouasse díavoir les bottasses avec toi (depuis le jour de tes voyages spatiotemporels, ‡ chaque fois que tu repÈrais un cordonnier, il Ètait parti dÈjeuner, ou alors les machines ‡ voyager dans le temps Ètaient dans ton placard ‡ godasses). L‡, tu les as. Yeah. Tout sourire, tu les confies ‡ líhomme de líart, par-dessus le comptoir. Il te demande comment tu tíappelles, te tend un morceau de carton crado avec ton nom tout salopÈ mal Ècrit dessus, ´ Demain soir, ‡ partir de 18 heures ª, il dit, et puis : ´ Cíest 31,90 euros. ª

– ´ WHAT !? ª

200 euros de líheure

Cíest du rachte bon plastique, cíest pour Áa que Áa co˚te le prix díune paire de pompes neuves, son ressemelage, quíy mía expliquÈ, le cordonnier, en me ranimant. ´ Avec Áa, vous allez les garder longtemps ª, y mía dit. ´ Et pis si jamais vous avez des talons-aiguilles, le jeudi, on les fait pour 5 euros. ª Naaaan ?!

Jíai ÈtÈ faible, jíai payÈ, je lui ai laissÈ les bottasses. Parfois, le 60 millioniËme de consommateur qui est en moi est las de combattre.

Epilogue : Aujourdíhui, ‡ líheure convenue, il les avait pas touchÈes, mes bottes. Sur son conseil, je suis repassÈe dix minutes plus tard. Elles Ètaient prÍtes. 31,90 euros les 10 minutes, Áa fait pas loin de 200 euros de líheure. Si tu veux mon avis, sors tes gosses de maths sup. Sors-les mÍme du lycÈe. Un CAP de cordonnier, cíest plus rentable que Polytechnique. Cette profession lÈgendairement mal chaussÈe peut aujourdíhui síoffrir les pompes sur mesure de Roland Dumas.

Allez, vingt et uniËme siËclienne ou ien, apprends ‡ marcher sur les mains et va en paix.

© Muriel Gilbert

PS : Je croyais que jíavais dÈgottÈ le cordonnier le plus cher de Paris. Depuis, jíai scrutÈ le Web pour en trouver un díhonnÍte. Ben jíai pas trouvÈ tellement mieux. Si tías une adresseÖ

Lire aussi...