Mon fils est « pas l’pire »

–    Maman, t’sais pas, au collège, yen a qui vont passer en conseil de discipline.
–    Ah bon ? Qu’est-ce qu’ils ont fait ? Tu les connais ?
–    Yen a un que je connais. Il fait rien en classe.
–    Et on va en conseil de discipline pour ça ? Je suis sûre qu’il y a beaucoup d’élèves qui ne font rien en classe…
–    Lui, c’est pas pareil, il fait même pas semblant de travailler. Il sort pas ses affaires. Même quand les profs lui crient dessus. Et il les tutoie, il les insulte.
–    En effet, il se donne beaucoup de mal, fais-je distraitement. Range tes chaussures. Et je t’ai déjà dit de ne pas les retirer comme ça.

Il rassemble nonchalamment, avec les pieds, les chaussures qu’il vient de balancer dans l’entrée au petit bonheur la chance. Le principe, c’est de ne pas se baisser, même pour les enlever : on se sert du pied droit pour faire levier sur le talon gauche, on extrait l’arrière du pied, un balancement sec de la cheville, la tatane s’envole – pour l’atterrissage, c’est où elle peut. Procéder de même avec l’autre pied.
C’est tout simple, ça écrase l’arrière des godasses et en général les mères n’aiment pas. La mienne n’appréciait pas du tout. Après tout, c’est peut-être génétique, la méthode d’enlèvement des chaussures avec agacement incorporé de la génération précédente.

–    Maman, t’aimerais pas avoir un fils comme ça, hein ?
–    Un fils comment ?
–    Ben, qui va en conseil de discipline, tout ça…
–    Ah non, c’est sûr, j’aimerais pas.
Au lieu de monter comme d’habitude directement dans sa chambre, soumis au magnétisme de son ordinateur, il s’assied sur une marche de l’escalier. Apparemment, il a envie de parler.
–    Et t’rappelles, l’émission qu’on a vue hier soir, les reportages sur les jeunes qui volent des téléphones portables ?
–    Oui…

T’aimerais pas avoir un fils comme ça, hein ?

J’imagine qu’il va m’apprendre que le collégien condamné au conseil de discipline a aussi volé des téléphones portables. Mais non.
–    Ben t’aimerais pas avoir un fils comme ça non plus, hein ?
–    Sûrement pas.
–    Ah ! Alors tu vois, chuis pas l’pire !, triomphe-t-il.
–    Qu’est-ce que tu veux dire ? Bien sûr que tu n’es pas le pire. Le pire de quoi, d’ailleurs ?
–    Ben, tu dis tout l’temps que je range pas mes affaires, que j’oublie de faire signer les papiers du collège, que je me lave pas bien les dents…
–    Ça, c’est pas moi, c’est le dentiste, parviens-je à objecter.
–    … que je joue trop à l’ordi, que je laisse traîner mes verres de jus d’orange et plein de trucs que je me rappelle pas. Eh ben, tu vois, chuis pas l’pire. Je travaille à l’école, j’ai même eu 14,7 de moyenne au premier trimestre.

Est-ce que ce serait vrai ? Peut-être que je ne le félicite pas assez quand il fait bien ? Ou bien suis-je trop facilement culpabilisable ? Pfff. Une fois de plus, la mère en moi doute.
Pourtant, c’est maintenant que je dois répondre. Pas le temps de réfléchir. Instinctivement, j’en prends et j’en laisse :
–    C’est vrai, tout ce que tu dis, finis-je par articuler, et je te trouve très bien, comme fils. Mais ce n’est pas une raison pour que je ne te demande pas de ranger les choses que tu laisses traîner ou d’éteindre ton PC de temps en temps !
–    N’empêche que chuis pas l’pire.
N’empêche, en effet. Mon fils est pas l’pire.
Allez, salut, bande de parents !

© Muriel Gilbert

ange

Lire aussi...

  • zelizelo 2 février 2012 at 9 h 13 min

    tu ne lui as pas dit, que toi non plus tu n’étais la pire mère ! juste pour su’il se rend compte !

  • MamyS 2 février 2012 at 10 h 22 min

    C’est vrai quoi! Nous les parents, on n’oublie jamais de récriminer, mais il arrive que nous omettions de complimenter…

  • Gaëlle 2 février 2012 at 11 h 41 min

    N’empêche, sa mère, c’est pas la pire non plus 😉

  • unehistoire 2 février 2012 at 11 h 47 min

    Ben non, le pire c’est le petit dernier des Jex : William.

  • jslaine 2 février 2012 at 12 h 11 min

    Tient mes deux fils m’ont fait le même genre de remarques quand ils étaient plus jeunes ! S’ ils sont du même acabit que le tien, rien n’est perdu pour eux s’ils deviennent comme l’héritier.
    A ce propos, ce dernie r s’est il rendu compte qu’il n’avait pas la pire des mères, bien au contraire ?

  • sun 2 février 2012 at 12 h 45 min

    Je vois tout à fait PetitTonnerre me faire ce genre de constat !!

  • Fraisette 2 février 2012 at 13 h 04 min

    Ils comprennent pas que quand on leur dit de ranger ou autre c’est pour eux et aussi pour nous on peux pas etre derriere eux tout le tps et ranger à leur place !!! mais chouette article en tout cas

  • lisa 2 février 2012 at 13 h 59 min

    ahhhh, mais c’est incroyable!!!! ils sont tous sortis du meme moule ou quoi? les memes réponses, les meme remarques, énervants pareil!
    C’est fou quand-meme le mal qu’ils se donnent pour trouver TOUJOURS la réponse qu’il faut, s’ils se donnaient le meme mal pour faire rien qu’un dixième de ce qu’ils sont censés faire à la maison, ça serait tellement plus simple pour tous!!!
    Et encore heureux, que comme il dit ton fiston, on a de la chance qu’ils soient pas les pires….

  • dominimes 2 février 2012 at 19 h 47 min

    il a besoin de se sentir rassuré le fiston….
    Vas-y Maman !

  • Mlle Mimosa - Lydie 2 février 2012 at 19 h 48 min

    Ton fils, c’était vraiment un p’tit mec marrant…

  • Muriel Gilbert 3 février 2012 at 10 h 54 min

    @ Zelizelo : Je crois que j’ai oublié… Mais j’en suis bien convaincue. Même si je ne suis pas la meilleure non plus, loin de là.
    @ MamyS : C’est vrai. Quand on est parents, faut RIEN oublier.
    @ Gaelle : Ca c’est ben vrai ça (mère Denis).
    @ unehistoire : 😀 Pauv petit Bill, il était pas peare que les autres.
    @ jslaine : Je crois qu’il le sait, oui. C’est un bon héritier 😉
    @ Sun : Je crois que c’est en effet un réflexion courante !
    @ Fraisette : Merci, et bienvenue ici !
    @ Lisa : C’est vrai, quand même, tu t’imagines les pauv’ mères des « pires » ?! Remarque, elles doivent être « pires » elles aussi, je soupçonne…
    @ Dominîmes : Ouais, hein, ça fait toujours du bien les papouilles.
    @ Mle Mimosa : C’est vrai. Je peux pas dire le contraire. D’ailleurs, il a été mon inspiration !

  • laetibidule 4 février 2012 at 14 h 10 min

    Il a un bon sens de l’analyse !!!
    il devait penser qu’il allait être exempt de rangement de verre de jus d’orange !!!
    Sûr que ça doit laisser sans voix !!!
    Bon courage et bonne journée !!!

  • Muriel Gilbert 5 février 2012 at 17 h 13 min

    @ laetibidule : Sans voix, mais quelle inspiration pour le clavier !