Cíest dur, la verdure

[On peut Ècouter cette chronique au lieu de la lire, youpi, en cliquant sur le logo France Inter ci-dessous]

Tías remarquÈ, habitant du siËcle numÈro vingt et un, comme cíest difficile díÍtre un vrai ami de la nature†? Moi, jíavais encore mes dents de lait que je me sentais dÈj‡ mal dans mon bio.
Regarde†: mouflette, tu chÈris naturellement les poules de ton pÈpÈ, qui picorent le bon grain en dandinant leurs grosses fesses plumeuses. Tu raffoles, par ailleurs, et pour de tout autres raisons, du poulet rÙti de ta mamie. Mais dËs que tu disposes díassez de connexions neuronales pour poser líÈquation ´ la poule ‡ pÈpÈ = le poulet ‡ mamie ª, les premiers tiraillements apparaissent.

logo france interEt Áa síarrange pas quand tu comprends que la mÍme relation existe entre la vache et le steak hachÈ. Sans rire, comment tu peux avoir le cúur de la boulotter, la vache, avec son gros nez humide et ses beaux yeux marron, dans son joli prÈ tout vert, l‡ ?

Ben si. Le cúur, peut-Ítre pas ; líappÈtit, si.
DËs lors, cíest clair, tu es un monstre : convictions de vÈgÈtarien, papilles díogresse.

On pourrait croire que ma conscience me laisse en repos entre les repas, mais non†: ce dÈchirement entre opinion verte et noirs agissements envahit toute ma vie. Prends les dÈplacements. Comme 80 % des Hexagonais, je suis propriÈtaire díune voiture. Or, Èvidemment, et de maniËre tout ce quíil y a de contradictoire, je suis horrifiÈe par le rÈchauffement climatique et la banquise qui fond sous les coussinets des ours blancs. Des fois ñ je rigole pas ñ Áa míempÍche de dormir.
CÙtÈ ÈlectricitÈ, bien que les dÈchets nuclÈaires me collent des palpitations, je ne me suis pas davantage rÈsolue ‡ míÈclairer ‡ la chandelle ou ‡ passer ‡ líordinateur ‡ pÈdales.

Pipi sous la douche

Bon, Èvidemment, je ferme le robinet en me brossant les dents, jíÈteins la lumiËre quand je quitte une piËce, et les trois mËtres carrÈs que jíai la vanitÈ díappeler ma ´†cuisine†ª sont overpeuplÈs par les douze poubelles du tri sÈlectif. Sans compter que, depuis que les grands-parents sont morts, cíest beaucoup plus facile de rÈsister au poulet. Líoiseau sous cellophane, l‡, Áa te donne des envies de haricots. Verts†!

Mais voil‡. Hier sur le Net, je suis tombÈe sur un article du Monde qui, enfin, faisait de moi Greenpeace personnifiÈe. ´ Faire pipi sous la douche pour sauver la planËte ª, Áa síappelait. ´ Ce sont les petits gestes cumulÈs qui comptent ª, il disait, et ´ chaque personne qui Èvite de tirer la chasse díeau une fois par jour, en profitant de líeau utilisÈe pendant sa douche, Èconomise 4†380 litres díeau potable par an ª. Moi qui pratique cet art depuis toujours, enfin, jíÈtais ‡ la pointe de líÈcologiquement correct. Les guerres de líeau qui se profilent, au moins, jíy serai pour rien, je me disais le soir mÍme, faisant pipi sous la douche avec un soulagement naturel doublÈ de bonne conscience.
Et puisÖ cette douche Ètait un dÈlice, quelle dÈtenteÖ alors, aprËs míÍtre douchÈe, lavÈe et tout, hein, je me dis oh, comme ce serait bon, un bain. Et paf, je mets le bouchon, et je míenfile une douche ET un bain.

Voil‡, jíai honte. Je serai jamais quíune vert p‚le.

Mon astuce indispensable, en ce jour tout neuf†: si tu veux vraiment sauver la planËte, bazarde le bouchon de ta baignoire.

Chronique Tías remarquÈ, en direct sur France Inter chaque lundi ‡ 5 h 50, dans la joyeuse Èmission de Brigitte Patient, Un jour tout neuf.
Ou alors, en cliquant ici, on Ècoute en podcast quand on veut, youpi : podcast
Tías remarquÈ du 3 octobre 2011.

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • Bernard 3 octobre 2011 at 9 h 03 min

    J’ai beaucoup rigolÈ et pourtant sujet grave. La question du pipi dans le bain Ètait-elle prÈvue? DÈroutante non!

  • SÈcotine 3 octobre 2011 at 10 h 30 min

    Pendant que tu lisais chez moi, je parcourais ton article. CoÔncidence ?
    Nous aussi on fait pipi sous la douche, mais pas forcÈment pour des raisons Ècolos, et puis pas de chasse pour les petits pipis des enfants ; du coup, ils oublient frÈquemment de chasser ‡ l’extÈrieur !
    Je n’avais pas droit au poulet de mamie Ètant petite ; par contre, mon papa achetait du boudin tous les samedis. Mon attrait pour le monde vÈgÈtal doit dater de cette Èpoque …

  • VÈra 3 octobre 2011 at 11 h 25 min

    Pour clore le chapitre « Poule de PÈpÈ versus poulet de Mamie » : j’ai un copain qui ÈlËve toutes sortes de poules, c’est son hobby. Il les aime et pourtant Áa ne l’empÍche pas de servir un savoureux poulet rÙti ‡ ses amis ‡ l’occasion. A ma question « Comment tu t’arrange avec ta conscience ? » il me rÈpond : « Les poules ‡ qui je parle je ne les tue pas et celles que je destine ‡ la casserole je ne leur parle pas ». L’humanisation passe par la parole. CQFD

  • BÈatrice 3 octobre 2011 at 12 h 36 min

    Excellent !!! Et puis c’est bien, je suis Ècolo et P’tit Mec N∞4 aussi (pipi sous la douche pour l’une, dans le bain pour l’autre !!!)

  • maripolmi 3 octobre 2011 at 12 h 51 min

    merci pour cet article!! changer nos mauvaises habitudes c’est dur dur…dans mon cas, c’est choisir entre les couches lavables ou jetables, l’Ècolo ou la facilitÈ ! faut pas croire que les lavables c’est plus Èconomique, comme certains arguments de vente; c’est plus mon porte monnaie que je regarde que l’idÈologie de sauver la planËte…tant que les grands patrons ne renoncent pas au leurs 😉

  • Poulette Dodue 3 octobre 2011 at 13 h 52 min

    Ben tous les homme du poulailler son Ècolo le pipi sous la douche c’est une institution (qui me fait marrer !! Paf dËs qu’il sont sous le jet pssciit un pissou) .Par contre j’aime mes bains…

  • sandrine 3 octobre 2011 at 15 h 05 min

    Chez moi, pas besoin d’uriner sous la douche pour Èconomiser l’eau potable ; nous avons fait installer un rÈseau parallËle pour les toilettes et le lave-linge : l’eau utilisÈe est l’eau de rÈcupÈration. …videmment, la mise en place n’est pas aisÈe et j’imagine que de nombreux citadins devront se rÈsoudre ‡ se soulager sous la douche 😉

  • VÈra 3 octobre 2011 at 16 h 36 min

    … et pour ajouter mon grain de sel au chapitre « pipi sous la douche » : par souci Ècologique ma ville n’est plus dÈsherbÈe et ressemble de plus en plus ‡ une jungle urbaine, surtout autour des arbres qui ombragent les trottoirs. Si la gente masculine allait arroser ces herbes folles et les divers bacs ‡ fleurs avec leur pipi au lieu de le gaspiller dans leur douche, cela Èconomiserait l’eau d’arrosage municipale et apporterait de l’engrais. Bio. Retour ‡ la nature, faut savoir ce qu’on veut !

  • Muriel Gilbert 3 octobre 2011 at 18 h 46 min

    @ Bernard : Je t’imagine rigolant, et Áa me met en joie. La question du pipi dans le bain n’Ètait pas prÈvue, tu as bien devinÈ. Faut que je m’habitue un peu aux surprises, hein ?
    @ Secotine : Euh, moi, j’ai commencÈ « naturellement », et maintenant je continue le pipi sous la douche par conviction. C’est pas beau, Áa ?
    @ Vera : Je trouve Áa vachement intÈressant, comme idÈe. Je suis s˚re que c’est vrai. C’est pour Áa que les DRH, par exemple, ne s’Èpanchent pas trop dans les couloirs des entreprises : aprËs, quand ils doivent licencier, ils peuvent plus. Enfin, je ne sais pas si je suis trËs claire, l‡, dans mon rapprochement poule ‡ tuer/salariÈ ‡ vider…
    @ BÈatrice : Ouais, dans le bain, je me souviens qu’enfant, moi non plus je ne voyais pas le problËme.
    @ Maripolmi : Tu veux que je te dise ? Les couches lavables, c’est mauvais pour l’Ècologie de la femme, cet animal en voie d’extinction par Èpuisement domestique. L‡.
    @ Poulette : Tu aimes tes bains… mais tu ne fais pas pipi dedans, comme le petit de BÈa ?
    @ Sandrine : Je vais t’avouer un truc : j’aime Áa. MÍme avec de l’eau recyclÈe, je pense que je poursuivrais mon úuvre dans le domaine.
    @ Vera : Bonne idÈe ! Enfin, ya le petit problËme de l’odeur, Èventuellement.

  • Angie91 3 octobre 2011 at 19 h 24 min

    Mdr!! J’ai des cousins en Touraine qui ÈlËvent des lapins et des poules… Plus ils vieillissent, plus c’est difficile de les tuer! (Les bestiaux! Pas les cousins!)Mon cousin me disait (en parlant d’une poule) : « Elle me regardait fixement avec ses petits yeux et frottait sa tÍte sur mon pantalon. Je n’ai pas pu la tuer! » Alors on a mangÈ du canard. Celui -l‡, on n’avait pas vu ses yeux suppliants! Lol! Bisous!!

  • Sophie Ex B. 3 octobre 2011 at 19 h 39 min

    En plus, faire pipi sous la douche fait Èconomiser un peu d’eau chaude…

  • Poulette Dodue 3 octobre 2011 at 20 h 38 min

    Hum non je ne suis doublement pas Ècolo !! bain et pipi aux wawas !!

  • Muriel Gilbert 3 octobre 2011 at 22 h 56 min

    @ Angie : Ah oui, ya les yeux aussi….
    @ Sophie Ex-B : C’est quoi ce nouveau nom ? C’est pas ex-L ? T’as raison, pour l’eau chaude. Et puis paraÓt que Áa dÈsinfecte.
    @ Poulette : Tu iras en enfer, waaaah !

  • Aggie 5 octobre 2011 at 21 h 41 min

    Ah ben moi j’ai eu du souci ‡ faire la relation « mignons petits lapins dans le jardin de mon grand-pËre » et « dÈlicieuse terrine dans mon assiette ».
    Le pipi sous la douche, j’avais dÈj‡ entendu Áa. M’enfin c’est Ècolo sauf si on va prendre une douche ‡ chaque fois qu’on a envie de faire pipi.
    Allez vert p‚le c’est dÈj‡ pas si mal!

  • Muriel Gilbert 7 octobre 2011 at 16 h 19 min

    @ Aggie : Ah nan, mais l’Èconomie de 4380 litres d’eau par an, c’est pour JUSTE un pipi par jour sous la douche – pendant la douche que tu prendrais de toute faÁon, quoi. Cool, nan ?

  • Fabienne 8 octobre 2011 at 10 h 39 min

    GÈnial, Biomumu! Tu nous fais mourir de rire, et puis Brigitte Patient est vraiment une complice de plus en plus chouette!!!

    • Muriel Gilbert 8 octobre 2011 at 15 h 01 min

      @ Fabienne : Tu es la reine du dÈgottage de surnoms 😉

  • jslaine 13 octobre 2011 at 19 h 00 min

    Alors moi, il y a longtemps que je suis Ècolo sans le savoir !!! lol !

    • Muriel Gilbert 14 octobre 2011 at 11 h 42 min

      @ Jslaine : Tel M. Jourdain avec la prose, Jslaine avec son… Ècologie.