Cueillette idiomatique

creuser sableHabitante et tant du siècle numéro 21, mais qu’est-ce qu’elle fait la princesse rose, fessier en l’air, farfouillant sous les feuilles en ce printemps jovialement verdissant ?
Eh bien, telle que tu me vois là, je suis lancée dans une cueillette allègre, à la recherche des champignons idiomatiques les plus parfumés, en français mais aussi en estranger de toute sorte, que je collationne avec délices pour les cuisiner dans une petite recette surprise dont – n’aie crainte – je te recauserai en ces roses parages.
Savais-tu que quand les Français tournent autour du pot, les Anglais tapent autour du buisson (beat around the bush) ? Ou que quand les Hexagonais posent un lapin, les habitants d’Amsterdam envoient un chat ? L’idée de cette récolte a germé sous ma vaporeuse perruque blonde quand ma potesse Zdenka, grande prêtresse des Editions franco-slovènes, m’a raconté que si les Français croient que, la nuit, tous les chats sont gris, les Slovènes, eux, jugent que ce sont les vaches qui sont noires. Mais tiens, que font les estrangers, par exemple, quand nous nous fourrons le doigt dans l’œil ?
C’est quoi, tes chouchoutes expressions idiomatiques ? Si tu baragouines un quelconque estranger, je suis encore plus curieuse, jusques et y compris dans les patois locaux et les langues régionales. Merci de faire suivre aux copains estrangeophones. Commentaires ici, en bas, ou mail murielgilbert@yahoo.com, c’est parti pour l’omelette idiomatique !
Dégustation dans quelques semaines. Miam…

Muriel

Lire aussi...

  • Béatrice 29 avril 2014 at 19 h 13 min

    Y’a rien qui me vient à l’esprit, là, comme ça au débotté … mais je repasse si je trouve un truc ! (et je repasse de toute façon pour lire les expressions idiomatiques que tu auras récoltées).
    Bises !

  • Catherine 30 avril 2014 at 7 h 07 min

    Quelle riche idée ! À la fin des années 80 il existait de délicieux _Idiomatics_ illustrés, mais les affections personnelles c’est pas mal non plus.
    Avoir vécu quelques années en Amérique latine m’a laissé le bonheur de la galleta sin manos (baffe donnée sans les mains) et de la mucha espuma y poco chocolate (traduction très libre , pour rester dans le registre gastronomique : c’est qu’du flan) ; le débotté du pied levé français qui se transforme en poignet anglais (off the cuff) me plaît aussi beaucoup.
    Le fumet idiomatique m’enfle déjà la narine, vivement la dégustation !

    Catherine.

  • Odile 30 avril 2014 at 8 h 30 min

    Je pense à la plus connue : chez nous il pleut des cordes mais chez les British ce sont des chiens et des chats…. J’ai quelque part un petit bouquin avec des expressions idiomatiques anglaises, notamment avec des bestiaux. Je regarderai ça!

  • Muriel Gilbert 30 avril 2014 at 16 h 20 min

    @Béatrice : Merci ! Oui, creuse-toi les méninges (expression idiomatique !)
    @Catherine : Merci, je note déjà ceux-là, bien savoureux !

  • Muriel Gilbert 30 avril 2014 at 18 h 14 min

    @Odile : Oui youpi je veux bien que tu cherches dans ton grimoire magique 🙂

  • Mamzelle Papotine 30 avril 2014 at 19 h 28 min

    Grâce à toi, je viens de comprendre le titre du célèbre titre d’AC/DC : « Beating Around the Bush » !

  • Poulette Dodue 1 mai 2014 at 9 h 53 min

    Ce thème m’enchante !!
    Alors en français une désuète qui me plait j’ai « Y’a du pied dans la chaussette » (équivalent d’anguille sous roche)
    Étant en ispanie au moment même ou j’ai le plaisir de te lire je vais interroger les locaux.

  • Poulette Dodue 1 mai 2014 at 10 h 22 min

    Te acuerdas de Santa Bárbara cuando truéna
    (Alors c’est un truc du genre ; c’est quand arrive la tuile que tu te souvient qu’il fallait fair ceci ou cela, un hymen anti procrastination quoi !)
    El hombre y el oso, cuanto más feo, más hermoso
    (A peu près : pas besoin d’être beau gosse pour plaire)
    Quien fue a Sevilla perdió su silla
    (Equivalent de « Qui va à la chasse perd sa place »)
    « Llamar al pan “pan” y al vino “vino »
    (Equivalent de « appeler un chat, un chat »)

    Voilou !!

  • Poulette Dodue 1 mai 2014 at 10 h 22 min

    Hymne oups !!

  • Christèle 1 mai 2014 at 23 h 09 min

    Une amie commune m’a parlé de votre appel aux expressions idiomatiques. Je vis en Allemagne et m’amuse souvent en entendant certaines expressions et à les utiliser. Voici les deux qui me viennent à l’esprit ce soir : Quand en France, les innocents sont aux mains pleines, chez les Allemands, les paysans les plus bêtes récoltent les plus grosses pommes de terre (Die dümmsten Bauern ernten die dicksten Kartoffeln). Et quand nous nous attendons au pire, les voisins d’Outre-Rhin peignent le Diable sur le mur (Den Teufel an die Wand malen).
    A une prochaine fois !

  • Muriel Gilbert 2 mai 2014 at 9 h 41 min

    @Papotine : Ravie d’avoir contribué à résoudre un mystère 🙂
    @Poulette : Merci, j’adore le pan y vino ! Et en direct d’Hispanie SVP !
    @Christèle : C’est vraiment gentil de passer déposer un peu de Germanie chez moi, et les deux idiotismes sont top. Je suis preneuse d’autres, s’ils vous viennent à l’esprit.

  • Catherine 2 mai 2014 at 9 h 48 min

    Tiens, le message de Poulette Dodue me fait penser à « to call a spade a spade », on a donc trois versions du chat un chat… et je compte interroger une russe pote à moi aujourd’hui même. Sinon par là où j’ai grandi c’est plutôt quand in va à la ducasse qu’in perd sa place, il est vrai que Séville est assez éloigné(e) du Pas-de-Calais. Et puis en polonais (pas partout) quand on chante à table on va se marier avec un fou (selon une traduction très libre et très familiale). Passionnant, non ?
    Catherine.

  • Catherine 2 mai 2014 at 10 h 04 min

    Ah, et puis l’expression sur laquelle j’enquête depuis deux ans, tellement que je n’y avais pas pensé : quand un loupiot fait une bêtise, vous lui dites, selon que vous avez grandi dans le grand Ouest (Bretagne, Normandie, Pays de la Loire), dans le grand Sud (qui remonte au moins jusqu’à Avignon) ou ailleurs en France (Nord, Est, bassin Parisien, Bourgogne, jusqu’à Lyon), « toi tu vas te faire appeler » … Léon, Jules, Arthur ; mention spéciale à un Baptiste sarthois et une Germaine brestoise, sinon l’enquête linguistico-géographique tient la route… Muriel, je vous offre le terrain, si vous l’acceptez construisez ce que vous voulez dessus ! –je n’ai aucune idée de si ça existe dans d’autres langues, s’il y a d’autres prénoms, tout ça est resté très empirique –j’ai d’autres passionnantes enquêtes sous le coude, le boisseau… tiens, comment ça se dit en estranger dans le texte, ça, hum ?
    Catherine.

  • Odile 2 mai 2014 at 13 h 05 min

    Bon ben j’ai retrouvé mon livre, y en a un million !!! Il a été pris au dépourvu : he was caught with his pants down….. Je vais filer à l’anglaise : I’ m going to take french leave……J’ai un chat dans la gorge : I have a frog in my throat…. et : On n’apprend pas à un vieux singe à faire la grimace : don’t teach your grandmother to suck eggs !!!!

  • Val 5 mai 2014 at 22 h 07 min

    Roooh, quelle charmante et enrichissante lecture.. 23 heures, mes yeux se ferment, mon p’tit corps épuisé d’un cours de zumba gaga.. et bien, je viens de me régaler. Merci Muriel et à Vous Toutes. Je reste en France .. une dame chez son gynécologue dit , Docteur  » ça me ruche dans le divertissoir  » …..
    si j’étais cruelle, je ne vous donnerais pas la réponse..et vous laisserais chercher.. mais comme vous êtes toutes des têtes chercheuses, vous allez trouver. Donc cette expression bien truculente.. à prononcer en roulant les R.. veut dire que la foufoune gratouille !! je trouve le mot ruche et divertissoir… totalement charmant et trés approprié . Sur ce , trés bonne nuit. je vous embrasse.

  • Nanou 6 mai 2014 at 0 h 37 min

    Ah, j’adore cette idée! Je connaissais le « bush » mais perso ma préférée en anglais (que j’utilise souvent traduite en français) pour quelqu’un d’un peu neuneu c’est « he’s (she’s) two sandwiches short of a picnic ». Rien que de l’écrire, ça me fait rire! Je dois l’être, à 2 sandwiches du pique-nique (:-)

  • Muriel Gilbert 6 mai 2014 at 9 h 27 min

    @Catherine, Odile, Val, Nanou : Merci, j’en découvre avec vous ! Je note, je note ! Et oui, Catherine, je suis preneuse d’idiotismes russes, j’en ai pas !

  • Catherine 6 mai 2014 at 23 h 40 min

    Allez, expression russe du coin, fournie en version française par amie moscovite (ça c’est pour la mise en forme linguistique, pas d’articles en rrrusse, et il paraît que c’est une chose parmi les plus difficiles à maîtriser) : quand on vous demande si ça va, vous pouvez répondre « c’est blanc comme suie » –la traduction n’était pas fournie.
    Ah et puis j’en ai retrouvé une en wolof, aussi : « ne cherche pas de limite à mes remerciements » (mgwen louga poul ou un truc du genre –pour ceux qui seraient intéressés par l’original prononcé je fournis volontiers un lien web).
    Et puis quelques séjours en Belgique wallonne, du côté de Huy, m’ont laissé « tire ton plan » (débrouille-toi) et, pour dévier de la pêche idiomatique proprement dite, une utilisation confondante des termes « bonbon » (biscuit de l’autre côté de la frontière) et « biscuit » (biscotte)… quant au bonbon, il se dit « chique » .
    Catherine.

  • Catherine 7 mai 2014 at 19 h 37 min

    L’idiotisme du jour, on ne m’arrête plus, merci au hasard et à Dominique Sylvain, en espérant qu’elle a respecté la vraisemblance linguistique : « Mon père [le père a élevé le fils en Russie, vraisemblablement en russe malgré un goût marqué pour les histoires indiennes] me disait toujours ‘L’eau ne coule pas sous une pierre immobile.’ En France, on dit : ‘Aide-toi et le ciel t’aidera’. » (_La Nuit de Geronimo_, 2009).
    Enjoy!
    Catherine.

  • Mentalo 12 mai 2014 at 15 h 56 min

    J’adore!
    Y a un petit livre qui avait été fait sur le sujet, ça s’appelait « Sky my husband! » (hi hi hi)

    Dans le registre animalier, nous avons une faim de loup quand les Anglais pourraient manger un cheval, nous avons un chat dans la gorge quand les Allemands y ont une grenouille… C’est si drôle!

  • Chou 13 mai 2014 at 22 h 35 min

    Ho la la… tant d’ouvrages ont déjà paru sur la question ! Il me semble que le seul avantage de l’affaire est l’enrobage. Le commentaire talentueux et drôle.
    Et comme c’est ton rayon, ne reste plus qu’à compiler… et à délirer.
    J’ai hâte de te lire !

    Putain d’un coup, mais il est tard, je me demande si l’on dit « ont déjà paru », ou « sont déjà parus »… mais c’est la faute de l’apéro tout à l’heure avec Loulou, le frère de Daisy, la copine de ma fille.
    Les jeunes nous entraînent dans des débauches… pffffff….

  • Chou 13 mai 2014 at 22 h 39 min

    En même temps, y’a plein d’expressions françaises actuellement employées que l’on ne connait pas toujours. Moi surtout. J’en ai découvert 2 nouvelles cette semaine, qui m’ont bien esbaudie. J’en causerai plus tard.

  • Nanou 16 mai 2014 at 0 h 25 min

    J’aime bien aussi le « cloud nine » des Anglais, pour notre « 7ème ciel »…

  • Catherine 18 mai 2014 at 8 h 00 min

    Nouveau proverbe russe, au détour d’un article sur les déclinaisons : « il vaut mieux voir une fois qu’entendre sept fois » (du bon exemple qui vaudrait mieux qu’un long discours). En espérant que la saison de la chasse n’était pas encore fermée… et dans l’attente désormais fébrile de la dégustation de tortilla (prochaine enquête : l’omelette dans le monde, de la norvégienne à celle de la mère Poulard ?).
    Catherine.

  • Muriel Gilbert 19 mai 2014 at 18 h 43 min

    @Catherine : Merci pour tout ça ! La tortilla frétille (non, en fait yen a pour un bon moment de préparation encore… c’est une tortilla d’été).
    @Mentalo : Oui, j’ai le Sky, super ; )
    @Chou : J’ai l’impression qu’on peut dire les deux, mais j’ai la flemme de chercher, sans doute parce que moi aussi je pratique l’apéro. Et oui, c’est l’enrobage qui compte… J’espère le réussir.
    @Nanou : J’avais complètement oublié celui-là, génial le « cloud 9″…

  • Gauvin 21 juin 2014 at 4 h 41 min

    j ai commencé le miam o fruits depuis 5 jours !!!!! j en suis ravie je trouve ça très bon en plus !!!! mon fils a 13 ans il est en surpoids et voudrait faire ce miam o fruits !!!! peut il le faire malgré son âge? merci de votre réponse !!!!

  • Muriel Gilbert 13 juillet 2014 at 14 h 17 min

    @Gauvin : Bien sûr, c’est très sain, donc un enfant, même petit, peut manger du miam. Revenez nous raconter si ça lui plaît à lui aussi !

  • Céquiaile 14 août 2014 at 12 h 30 min

    J’ai connu une certaine Alice qui « remboursait ch’min » qd y’avait un hic devant.