Je suis de religion bordélique

Le bordel, c’est la vie.
Sérieusement, habitant du siècle numéro vingt et un, quoi de plus déprimant qu’un intérieur propret avec magazines au garde-à-vous sur la table basse ? Quoi de plus vide de sens qu’un évier impeccable ? Un joli tas de vaisselle sale, voilà qui rappelle gaiement le chaleureux dîner de la veille. Quoi de plus impersonnel qu’un lit tiré à quatre épingles ? Tandis que, t’as remarqué ? « Draps en pagaille, ton imagination travaille… »

[On peut écouter cette chronique au lieu de la lire, youpi, en cliquant sur le logo France Inter ci-dessous]

clic, on esgourdasse !

OK, habitant du siècle numéro vingt et un, tu as deviné, je suis démasquée : je suis de religion bordélique. Le pire, c’est que j’adorerais être une femme ordonnée. Bon, une lutte de vingt ans contre ma nature chaotique a tout de même fini par porter quelques fruits malingres. Le lit, la vaisselle, tout ça, en fait, maintenant, j’assure. A peu près.

Le truc qui vraiment vraiment reste grave coincé, c’est la gestion des fringues. Mon meuble à chaussures, tu croirais la pyramide de godasses orphelines qu’ils font, une fois par an, au Trocadéro, pour protester contre les mines antipersonnel. Mon armoire à vêtements… tiens, le placard de Gaston Lagaffe, qu’il remplit à la pelle de chantier. Parce que la pire des « tâches ménagères » (la seule association de ces deux mots me donne des plaques rouges), selon moi, c’est le pliage des vêtements. Je déteste. Et JE SAIS PAS FAIRE. Là ! Tu me donnes une chemise à plier : avec la meilleure volonté du monde, en y passant des tas de minutes, je te rends, avec mon sourire d’excuse le plus niais, un petit boudin informe et froissé. Ma vie en dépendrait que ce serait le peloton d’exécution direct. J’ai fini par trouver une parade partielle : les cintres. Accrocher des trucs, j’y arrive. C’est ça, la résilience, hein Boris Cyrulnik ?

Les vacances, j’adore ; la valise, j’abhorre

Mais dans le genre pliage, il reste un pensum impossible à contourner : La Valise. Les vacances, j’adore ; la valise, j’abhorre. Du coup, je la fais au dernier moment, et je la bourre en poussant bien fort avec les poings.

C’est ce qui explique ce qui s’est produit hier dans le TGV qui démarrait de la gare de Saint-Etienne-Châteaucreux. Je m’en retournais seule d’un week-end amical. Rââââ, tuile, ils m’ont mise à une table de quatre. Petit sourire à l’adresse du couple assis en face, un quart de siècle chacun tout mouillés. Ils me toisent sans réaction. Le trajet va être sympa. Avant de le ranger dans le porte-bagages, je pose mon sac de voyage sur la table, en quête du magazine que j’y ai glissé à la diable au milieu de mes affaires. Ah, voilà. Mais pourquoi il ne sort pas ? Je tire, je tire, qu’est-ce qui peut bien retenir ce cornichon, je tire comme une folle, hop il sort, et en même temps, un soutien-gorge, qui le retenait dans sa bretelle, s’envole façon élastique géant, s’écrase au plafond du wagon… et retombe sur les genoux du voisin d’en face. Précipitamment, je le récupère entre ses cuisses en chuchotant vivement : « C’est mon maillot de bain ». (Pourquoi j’ai dit ça ?) Visage sans expression du mec et de sa nana.

Ce sera mon plus beau voyage en TGV. Je hoquette, toute seule, jusqu’à Paris ou presque, essayant de planquer derrière un magazine agité de spasmes un visage baigné des larmes d’une crise de rire incontrôlable. Et eux, toujours impassibles.

Je parie que leurs valises sont super bien rangées. Comme quoi, habitant du siècle numéro vingt et un, le bordel, c’est la vie. Allez, hop, CQFD.

(Nan, sans rire, tu sais plier les chemises ?)

Chronique T’as remarqué, en direct sur France Inter chaque lundi à 5 h 50, dans la joyeuse émission de Brigitte Patient, Un jour tout neuf.
Ou alors, en cliquant plus haut, sur le logo France Inter, on écoute en podcast quand on veut, youpi.

© Muriel Gilbert

 

Lire aussi...

  • Zette 28 novembre 2011 at 9 h 44 min

    Alors l‡ le coup du soutif Èlastique, QUEL TALENT!

    Franchement, j’aimerais Ítre bordÈlique.
    J’y travaille, en sens inverse de toi.
    J’Ètais maniaque, je le suis moins.
    Un jour, j’y arriverai.
    J’y travaille.

  • pivoine 28 novembre 2011 at 9 h 46 min

    Bien jouÈ! Moi Áa m’aurait fait rire ‡ leur place (sont coincÈs).
    je suis bordÈlique, mon homme maniaque, nous vivons un enfer.
    Mon sac (de voyage ou pas) est un vrai bazar dans lequel on trouve de tout.

  • anacoluthe 28 novembre 2011 at 10 h 08 min

    « C’est mon maillot de bain » quel sens de l’‡ propos ! On pourrait imaginer un jeu « ceci n’est pas une pipe bordel » o˘ tu devrais faire la mÍme chose sur plein d’objets compromettants : le tampon sorti de ton sac ‡ la caisse, le rouleau de PQ en pleine rÈunion, etc, etc !

  • broisha 28 novembre 2011 at 10 h 51 min

    excellent le coup du soutif !
    Moi je suis une bordÈlique qui aimerai Ítre rangÈe… mais avec trois enfants et un mari bordÈliques, ^l’espÈrance de vie de mes essais de rangements ne dÈpasse jamais la demi journÈe !
    bon lundi 🙂

  • Begonia 28 novembre 2011 at 10 h 54 min

    On dit merci qui ? Merci tata Begonia !!! Rien que pour toi : http://youtu.be/9x7M6PlWyM0

  • maripolmi 28 novembre 2011 at 10 h 58 min

    mon calvaire!! Le cÙtÈ bien rangÈ ne reste jamais longtemps chez moi 🙁
    moi aussi j’aurai pouffÈ de rire ‡ la vue d’un soutien gorge qui vole :-)))
    Il en faut des bordÈliques pour qu’il y est des maniaques, d’abord!!

  • Cathy 28 novembre 2011 at 11 h 04 min

    Ce qui me rassure c’est que plus je vieillis, moins je range, j’ai bon espoir d’arriver en maison de retraite et d’y mettre un bordel sans nom. Les chemises Áa ne se plie pas, o˘ tu as vu qu’on porte une chemise avec des plis ‡ part chez les militaires ? C’est ringard les plis, vives les cintres ! Pour les tee shirt il existe sur internet une mÈthode qui nous vient du pays de soleil levant si mes souvenirs sont exacts et qui te montre comment plier un tee shirt ou un pull en 3 secondes chrono. Je te rassure, je n’y suis jamais arrivÈe… Vive la vie, vive le bordel…mais pas trop 🙂

  • fannette 28 novembre 2011 at 12 h 34 min

    Merci pour le fou rire (je suis trËs visuelle, et j’ai vu la scËne, limite si je l’ai pas vÈcue!).
    Le bordel, c’est pas l’armoire en boxon mais les trucs qui trainent partout dans la maison… C’est ma dÈfinition et du coup, je ne m’estime pas tant bordÈlique que Áa! (suffit de bien placer son curseur…). Quant aux chemises…. Vive(nt ???) les cintres et en plus maintenant y’en a plein des jolis que Áa dÈcore l’armoire en mÍme temps!

  • Mentalo 28 novembre 2011 at 12 h 56 min

    Sont cons ces jeunes, s’ils savaient qu’ils ont voyagÈ avec l’impÈratrice du LOL!

    Cathy: « jíai bon espoir díarriver en maison de retraite et díy mettre un bordel sans nom » –> you made my day! 😆

  • Muriel Gilbert 28 novembre 2011 at 15 h 29 min

    @ Tout le monde : Piq˚re de rappel : ya du cadal ‡ gagner dans le genre massage sensuel ici http://www.murielgilbert.com/bons-plans/concours-coffrets-massage-noel/
    @ Zette : Si on nous mixait 50/50 dans un blender ?
    @ Pivoine : Mon JicÈ est maniaque aussi. Bon, c’est pas trop l’enfer. Pour moi ;D
    @ Anacoluthe : Le tampon – « Oooh, le cigare blanc de mon mari ! »
    @ Broisha : Moi, j’ai un JicÈ ordonnÈ… quant aux gosses, c’est mitigÈ.
    @ Begonia : Merciiiii ! Je te dirai si ta thÈrapie a fonctionnÈ. Tu t’imagines ? Peut-Ítre as-tu fait de moi une femme neuve.
    @ Maripolmi : J’aurais prÈfÈrÈ que ce soit une personne dans ton genre qui voyage en face de moi. Rigoler ‡ 3, Áa aurait ÈtÈ encore meilleur !
    @ Cathy : Si on fondait une maison de retraite bordÈlique ? «a changerait des mouroirs ordonnÈs.
    @ Fannette : Tu m’ouvres des perspectives. Je vais Ètudier cette histoire de curseur…
    @ Mentalo : Franchement, je leur ai fait mon meilleur numÈro. S’ils avaient ÈtÈ rigolables, ils auraient rigolÈ. Peut-Ítre qu’ils Ètaient morts ? J’aurais d˚ leur mordre un orteil pour vÈrifier.

  • Filo 28 novembre 2011 at 15 h 48 min

    Merci pour cette excellente tranche de rire!
    Et comment Áa, ils n’ont pas rigolÈ les djeun? Louper une pareille occasion? Ben, tant pis pour eux!

    Pour les concours de pliage de tiche viens que je t’essplique, parce que pas besoin du bidule chinois: tu prends le tichepar les Èpaules devant toi, ‡ la verticale; tu le coinces entre pouce et index, mains ÈcartÈes, et tu replie autour de ton pouce, t’as ton machin pliÈ en 3, tu n’as plus qu’‡ le poser sur l’ÈtagËre o˘ il se replie en 2.
    Temps díexÈcution: 1seconde 17 (aprËs 30 et quelques annÈes díentrainement d’accord)
    Alors, on fait concours? ;))))

  • BÈatrice 28 novembre 2011 at 18 h 39 min

    BordÈlique repentie … ou « rangÈe des voitures » … En tout cas, ta mÈsaventure soustifesque m’a bien fait rigoler !!!

  • Sandrine (Cambrousse) 28 novembre 2011 at 20 h 13 min

    C’Ètait des faux-jeunes, je ne vois que Áa. Que dire sinon, qu’il est heureux que je ne prends le train qu’exceptionnellement… Le cas ÈchÈant, on pourrait y voir la fÍte de la culotte et du sous-tif dans tous les wagons (ici t‚ches mÈnagËres = crise d’urticaire)…

  • Poulette Dodue 28 novembre 2011 at 20 h 58 min

    Je crois quíeffectivement tes voisins de TGV Ètaient morts du dedans !
    Plier Áa roule ma poule (huhuhu); mais repasser never !

  • Muriel Gilbert 28 novembre 2011 at 21 h 49 min

    @ filo : Je concours pas, je suis s˚re que tu gagnes, je suis mauvaise joueuse.
    @ BÈatrice : Alors ? Tu regrettes pas d’Ítre rangÈe des voitures bordÈliques ?
    @ Sandrine : C’Ètait des vrais cadavres, je pense.
    @ Poulette : Tu remarqueras que repasser, j’ai mÍme pas songÈ ‡ en parler !

  • Angie91 29 novembre 2011 at 1 h 14 min

    Quel bon moment de rigolade! Mdr!!! Une vraie scËne de film! J’imaginais le type avec le soutien gorge sur les genoux… et madame ‡ cÙtÈ les lËvres pincÈes!! Tu fais fort quand mÍme!! Rire!! Bon… moi je range! Ce n’est pas de ma faute! Je suis nÈe comme Áa!! Toute petite dÈj‡, je classais mes jouets dans des boites que je numÈrotais! Rire! Mais j’ai fait beaucoup de progrËs depuis!! Aujourd’hui, j’ai mÍme des placards o˘ il y a du fouillis!! Oui oui!! Et mon sac ‡ main… enfin… ma « valise » ‡ main est sans dessus dessous!!! Lol! Gros bisous les filles!!

  • April 29 novembre 2011 at 9 h 47 min

    Je suis trËs bordÈlique, mais j’essaie de ranger ma valise (un peu quoi) et surtout mes sous-vÍtements sont dans un « sac tissu » pour Èviter qu’on les voit quand je sors un bouquin !! Hihihi quand mÍme, je me serai bien marrÈ moi ‡ leur place…
    Mais pour la maison, j’essaie de me soigner, mais j’y arrive pas !!

  • thenewme 29 novembre 2011 at 10 h 50 min

    Plier une chemise? Et puis quoi encore, faire un papier cadeau?

  • Muriel Gilbert 29 novembre 2011 at 12 h 22 min

    @ Angie : Tu mets Áa dans un scÈnario de film, tout le monde dira que c’est pas crÈdible ! Et pourtant…
    @ April : Je retiens le coup du « petit sac ». On peut entasser les trucs dedans sans les plier, en plus.
    @ TheNewMe : Vooooil‡ une fille qui sait vivre !

  • GaÎlle 29 novembre 2011 at 20 h 08 min

    Chez moi, c’est pas trop mal rangÈ, placard et magasines compris. Par contre, l‡ o˘ on pÍche, c’est la vaisselle : on se battrait presque pour… pas la faire ! Ah et puis je sais pas non plus plier les chemises… Mais aprËs avoir lu ton article, j’me dis que c’est pas si grave 😉

  • Muriel Gilbert 30 novembre 2011 at 15 h 24 min

    @ GaÎlle : Dans votre cas, la rÈsilience, ce serait de collecter tout l’argent des cadeaux de NoÎl et d’anniv pour s’acheter cette merveille : un lave-vaisselle !

  • GaÎlle 30 novembre 2011 at 17 h 14 min

    Oui, c’est ce qu’on a fait ‡ NoÎl dernier mais… on a prÈfÈrÈ profiter de cet argent pour partir en voyage !!! Notre famille Ètait ok et c’Ètait vachement plus sympa 😉

  • Kinou Ze English Prof 4 décembre 2011 at 9 h 41 min

    J’ai une maison nickel-chrome-nec-plus-ultra-non-je-ne-couche-pas-avec-Monsieur-Propre-Javel qui a la facultÈ de passer (en l’espace d’un millËme de secondes) en mode Tchernobyl. DËs que les pitchounes ont franchi le seuil en rentrant de l’Ècole…

  • Muriel Gilbert 5 décembre 2011 at 14 h 58 min

    @ GaÎlle : C’Ètait plus sympa, mais la vaisselle s’entasse ! Et si vous passiez ‡ la vaisselle jetable ?
    @ Kinou : Les pitchounes sont trËs puissants sur le mode Tchernobyl, j’ai dÈj‡ remarquÈ Áa, oui…