C’est combien, le smic ado ?

–       Maman, t’sais, il va me falloir de nouvelles chaussures.
–       Tiens ? Il me semble que tu en as deux paires qui sont en assez bon état…
–       Ya six mois que je les ai, quand même…
(Ah, déjà ?)
–       … et comme j’en ai que deux, justement, de paires, eh ben, évidemment, elles s’usent.
–       OK, fais-je, rosissant imperceptiblement (j’espère) à l’idée du nombre de paires de bottes, sandales et escarpins qui surpeuplent mes placards. Tiens, si tu veux, samedi, on ira faire un peu de shopping.
–       Euh, maman, bégaie-t-il en se marchant sur le bout des godasses, le prends pas mal ni rien, hein, mais… ben ces chaussures, je préférerais pas aller les acheter avec toi, voilà.
Une seconde d’apnée maternelle, puis, comme souvent dans ces cas-là, le sourire l’emporte. L’héritier a (encore) grandi et (une fois de plus) ça m’avait échappé. A 16 ans et 185 cm d’altitude, donc, il semblerait que l’on trouve peu excitant d’aller renouveler sa garde-robe au bras de sa petite maman. Enregistré. Parfois, ma cécité m’épate.

Ma cécité m’épate

Tout à coup, il me souvient du jour où il avait négocié pour la première fois d’aller seul à la boulangerie, et comme je le surveillais, planquée derrière le rideau du salon, avec un mélange d’anxiété et de fierté. Et son retour, torse bombé et baguette sous le bras, avec un négligé des plus étudiés. Ça doit faire, oh là là, une dizaine d’années !

Mais réatterrissons…
–       Sans moi ? Euh, ah oui, bien sûr… Combien il te faut ? Tu en as repéré une paire ?
–       Pas encore, mais, euh, tu sais, ben…
(Phoque. Apparemment, il a une autre Valda à cracher. Je crains le pire…)
–       Ouiiii ? (voix d’hôtesse de l’air)
–       Ben maman, j’en ai marre de devoir te demander tout le temps quand je veux quelque chose.
–       Quoi par exemple ?
–       Par exemple, mes copains sont allés au ciné mercredi, et j’y suis même pas allé avec eux parce que j’avais plus d’argent de poche.
–       Enfin, mais pourquoi tu ne m’as rien dit ? Je n’ai jamais refusé de te payer le cinéma ! L’argent de poche, c’est pour tes petites dépenses, mais pour les sorties, les vêtements, les livres (si par hasard il te prenait l’envie de te mettre à en acheter), tu sais bien que je te paie ces choses-là.
–       Mais justement, ce que je viens de te dire, maman, c’est que j’ai plus envie de devoir te demander tout le temps.
–       Et tes copains, ils ne demandent pas à leurs parents, peut-être ?
–       Pfff, Mathias, il a 100 euros d’argent de poche, et Stephen, quand son porte-monnaie est vide, sa mère le remplit. (Ah bon ?!)
–       Eh bien, je vais te dire, la vie est injuste. Je ne vais pas te proposer la même chose.
–       Mais maman, mais je te demande pas ça, mais avec 30 euros par mois, ben je te jure, je vais pas loin.
–       Bon, qu’est-ce que tu proposes ?
–       Je sais pas, moi, un petit peu plus, quoi. De quoi aller au ciné sans te demander.

Dans la peau du Medef

C’est combien, le smic ado ? Je cogite, pesant le pour, le contre, les avantages du contrôle des dépenses, le caractère plutôt paisible de la revendication, les bulletins scolaires du revendicateur, mon budget mensuel, ses compétences en high-tech, mon absence d’icelles, ma connexion pourrite à Internet, sa connexion béton, je mouline, je touille et je conclus :
–       J’ai une proposition à te faire.
–       Mouais, vas-y, grogne-t-il, soupçonneux, anticipant sans doute quelque chantage aux bonnes notes en maths ou au lavage du carrosse maternel.
–       Tu te débrouilles pour relier mon ordi à ta connexion, ça fait un seul abonnement pour deux, et fini pour moi le Web à l’allure d’escargot. L’économie mensuelle que je fais, c’est toi qui la récupères. Marché conclu ?
–       Ça va, fait-il sobrement, tournant les talons sans perdre un instant de plus et prenant la direction de son antre.
–       Pfffouh, exhale-je en me laissant tomber sur le canapé avec l’impression étrange et pas particulièrement plaisante d’être un membre du Medef à l’issue d’une séance de négociations salariales.
Bon. Il m’a tout de même semblé apercevoir l’ombre d’un sourire éclairer un quart de seconde son visage impassible de chef sioux.

Allez, salut, bande de parents ! (C’est combien, chez toi, le smic ado ?)

© MurielGilbert.com

Lire aussi...

  • Mme Statler 4 décembre 2012 at 8 h 06 min

    quant à moi ton article me sourire. un vrai sourire devant tant de tendresse sous fond d’extorsion de fond

  • Anna 4 décembre 2012 at 10 h 27 min

    Chez moi les enfants sont trop petits pour que je me pose la question, MAIS quand j’avais l’âge de ton fils mes parents m’ont donné un budget avec lequel je devais acheter vêtements, chaussures, livres, fournitures scolaires et tout le bastringue. Une certaine somme par mois, plus une petite allocation rentrée, pas de rallonge, à moi de me débrouiller pour faire la cigale ou la fourmi !

  • missrelie 4 décembre 2012 at 10 h 38 min

    oh put***!! j’ai trois zenfants combien ça va me couter l’histoire!! bon ko jai encore 7 /8 ans de repis.. livret a me voila!!
    bises

  • Véra 4 décembre 2012 at 11 h 05 min

    Le SMIC ado je ne sais pas, mon problème c’est ma petite-fille, quelques mois de plus et quelques centimètres de moins que ton ado. Un gouffre sans fond, tu y mettrais un salaire de PDG que ça ne suffirait pas. Genre il lui faut une paire de bottes d’hiver (dehors la première neige tombe), tu lui donnes des sous , elle part aux courses et revient avec une paire d’échasses hautes de 20 cm, trouées devant, non fourrées bien sûr. Le tien encore il te bricole ton ordi, la nôtre n’a aucune compétence utile à la communauté pour se racheter…

  • maviedemere 4 décembre 2012 at 11 h 15 min

    C’est cool il a même pas eu besoin de négocier les prix 😉

    Comme je ne suis pas pressée que le mien arrive à l’adolescence !

  • Muriel Gilbert 4 décembre 2012 at 11 h 54 min

    @ Madame Statler : Merci ! La tendresse, je la voyais même plus. C’est vrai qu’elle y est 🙂
    @ Anna : Moi aussi, tu as raison, j’ai eu la même chose… Mais combien ça vaut, ça, aujourd’hui ?
    @ MissRelie : Ah ? On te l’avait pas dit, que c’était la ruine ?
    @ Véra : Tu as raison, l’avantage des garçons, c’est que jamais ils reviennent avec des talons de 20 cm. Ou si c’est le cas…
    @ Maviedemère : J’étais pas pressée non plus. Bon, en fait, c’est moins pire qu’on le croit vu de loin. On est préparé quand ça arrive…

  • Anna 4 décembre 2012 at 13 h 24 min

    Il faudrait que tu essayes de calculer, à la louche, combien tu dépenses « pour lui » par an. Tu divises par 12, et le tour est joué.

  • Cathy 4 décembre 2012 at 17 h 58 min

    Purée et il n’a pas dit merci ? manquerait plus qu’ils se syndiquent !

  • Béatrice 4 décembre 2012 at 19 h 29 min

    Grand Mec N°1 touche un smic ado depuis un peu plus d’un an et ça se passe assez bien, pas de dépassements de budget, heureusement !!!

  • Pierre 4 décembre 2012 at 19 h 49 min

    Bien joué.

  • Poulette Dodue 4 décembre 2012 at 20 h 05 min

    Trouver le juste milieu n’est pas simple. Les Loulous grandissent vite, je commence à y réfléchir.
    Bises

  • Muriel Gilbert 5 décembre 2012 at 12 h 46 min

    @ Anna : Et le 13e mois ? 😉
    @ Cathy : Un ado qui dit merci, est-ce bien un ado ?
    @ Béatrice : Comme quoi on vit très bien avec le smic !
    @ Pierre : Merci 🙂
    @ Poulette : Il n’est jamais trop tôt pour préparer l’adolescence de ses loupiots.

  • les cafards 5 décembre 2012 at 15 h 48 min

    dur dur les négos chez toi mais qu’est ce qu’on a ri !!! Allez tiens on tweete

  • dominimes 5 décembre 2012 at 16 h 16 min

    Bien joué !
    🙂

  • mère pas parfaite 7 décembre 2012 at 17 h 10 min

    le mien a 4 ans, ya pas encore d’argent de poche (punaise ça va vite arriver l’adolescence j’ai peur!)
    sinon quand j’étais boutonneuse (pas tant que ça quand même) je n’avais pas d’argent de poche (nan attend j’ai pas fini), ma mère nous avez appris, à sa manière la « valeur », que l’argent poussait pas dans les arbres (ah bah merde dommage!), donc on faisait des tâches ménagères (autres que celles obligatoires hein), on lavait les voitures des tontons/tatas et compagnie, gardait des enfants,…, le montant je ne m’en souviens pas vraiment, ça tournait peut être à 200/300 francs (oui FRANCS) le mois, mais c’était avant que tout augmente !

  • mère pas parfaite 7 décembre 2012 at 17 h 11 min

    (et je tiens à préciser que laver une voiture nous rapportait 50 balles!) XD

  • salinger9 9 décembre 2012 at 16 h 28 min

    Avec ma fille de 11 ans qui adore dépenser et qui sait y faire pour ma faire craquer du style avant de me demander quelques chose  » tu sais maman mes copines m’ont pris pour ta soeur  » j’avoue que je suis faible et je craque facilement lorsqu’elle est en course avec moi ,je dépense plus pour elle que pour moi….

  • vivi 10 décembre 2012 at 23 h 31 min

    Chez nous, ça tourne autour de 25 euros/mois. Oui bon je suis d’accord, on ne va pas bien loin avec ça mais je me dis que si c’est pour acheter des clopes c’est toujours de trop. Par contre, ils travaillent l’été et font ensuite ce que bon leur semble avec leur argent… qu’ils dépensent finalement assez parcimonieusement parce que gagné à la sueur de leur front.

  • Muriel Gilbert 17 décembre 2012 at 20 h 41 min

    @ Les cafards : Merci mes animos 😉
    @ MPP : J’ai eu une assez mauvaise expérience, un jour où j’ai proposé à l’héritier de laver ma bagnole (contre 50 EUROS ! tout augmente)… Tu connais les éponges Scotch Brite ? Voooilà.
    @ Salinger : Les filles sont des malignes, vraiment !
    @ Vivi : C’est vrai, il y a toujours le risque que ce soit dépensé en trucs dangereux, en pluuuus !

  • Fr@mboize 14 janvier 2013 at 21 h 22 min

    Chez nous c’est 50 euros par mois.
    Téo a 16 ans et demi, il est en internat la semaine, donc il faut qu’il puisse être autonome . Il a sa carte bancaire, fait ses retraits tout seul. On a bloqué la carte pour qu’il ne puisse pas faire de paiement internet.
    il a une limite de retrait aussi., 20 euros MAXI par semaine Mais sur son compte, il a ses sous gagnés. (job, noel, anniv…)
    Je ne rempote pas … 😉
    voilà

    • Muriel Gilbert 16 janvier 2013 at 17 h 33 min

      @ Fr@mboize : C’est un bon système, je trouve. A méditer…