Cap-Vert mía tuer

Vingt et uniËme siËclienne ou ien, ya longtemps que tías pas vu díimbÈcile†? Tu as oubliÈ ‡ quoi Áa ressemble†? Quelle veine ñ ta tÈlÈ doit Ítre en rade. On va y remÈdier†: tourne tes web-jumelles par ici, ajuste bien, l‡‡‡‡‡. Eh oui. Youhou. Cíest moi.

Voil‡. Je suis cre-vÈe. CrevÈe pourquoi†? Ben, ‡ cause des vacances au soleil du Cap-Vert que je viens de míoffrir avec mon JicÈ, tiens. Paysages magnifiques, bananiers fÈÈriques, ‚nes et chËvres plÈthoriques, Óliens athlÈtico-sympathiques, mÈtÈo rÍviqueÖ níayons pas peur des clichÈs, tout Ètait rÈuni pour une semaine idyllique.

Hic†unique, ce paysage cÈleste, on avait dÈcidÈ, comme Áa, follement, de marcher dedans. Marcher†! Avec nos petites pattes grÍles et roses de citadins clavioteurs webistiques, ultramusclÈs du majeur ñ je tape avec deux doigts, ceux-l‡, plus le pouce pour la barre díespace, ‡ une vitesse devenue lÈgendaire dans tout mon bureau ñ mais un rien cotonneux du mollet.

Du suicide.

T’as dÈj‡ vu un volcan plat ?

Le Cap-Vert est pourtant un archipel tout ce quíil y a de recommandable, situÈ au large du SÈnÈgal, une dizaine díÓles qui ignorent le tourisme de masse. Les gens causent portugais, ils sont mÈtis, tu te croirais au BrÈsil, m‚tinÈ de Vietnam pour les cultures en terrasses.

Rando, mon JicÈ et moi, on avait dÈj‡ fait. Rando de plusieurs jours parfois, avec marchage et dÈlicieux dormage dans le dÈsert de Jordanie ou escaladage des cheminÈes des fÈes de la Cappadoce. Enfin, on croyait quíon avait fait.

En haut d'une montagne du Cap Vert, dans les nuages, arghQuand jíavais lu le terme de ´†volcanique†ª sur la brochure de líagent de voyages pour qualifier líÓle de San Antao, jíavais surtout relevÈ quíon allait se balader dans des cratËres, jíavais trouvÈ Áa trop chouette. Ouais. Seulement tías dÈj‡ vu un volcan plat†? Voooil‡, tu mías comprise tu mías†: líÓle splendide aux volcans qui plongent dans la mer, ben cíest rien que des montagnes, et sept heures de marche par jour pendant sept jours, dont jamais plus de sept fois sept mËtres de plat, rapidos tías le cúur qui bat aux tempes, la sueur qui dÈgouline dans les yeux (Áa pique†; jíai enfin compris le pourquoi de ces dÈgueus bandeaux en mousse des tennismen ñ tu noteras que, jusque dans les circonstances les plus extrÍmes, la blogueuse demeure avide díapprendre). Jíai transpirÈ de partout, díendroits que je soupÁonnais pas que Áa pouvait transpirer, je te jure que jíai ÈliminÈ les toxines des gaz díÈchappement de toute líIle-de-France.

Koh-Lanta au service militaire

AprËs les montÈes, les descentes. L‡, cÙtÈ sueur, Áa síarrange†; cíest plutÙt les genoux qui grincent et les ampoules qui clignotent sur les orteils comme la tour Eiffel ‡ minuit pile, mais en rouge. Le pire, cíest quand tu vois que díautres escaladent sept heures durant sourire aux lËvres (je te cause mÍme pas des autochtones, qui grimpent en tongs et en courant, ‚nes et arriËre-grands-mËres compris). Le moins pire, cíest quand tu vois que díautres, plus bas, en chient encore plus que toi. ´†Cíest donc possible†?†ª, tíÈmerveilles-tu, philosophe en sueur et en poussiËre coagulÈe sous les ongles fendus.

Trek au Cap-Vert´†Moi quíai jamais voulu míinscrire ‡ Koh-LantaÖ, je me disais. Moi quíai toujours bÈni le Seigneur de míavoir ÈpargnÈ le service militaireÖ†ª

Vingt et uniËme siËclienne ou ien, tu veux que je te dise la bonne nouvelle†? Je suis rentrÈe. Un bateau, trois avions (si) et une nuit blanc foncÈ plus tard, jíai retrouvÈ mon clavier, mes chiottes ‡ moi avec de líeau dedans mais pas díaraignÈes ni de cafards gÈants, et ma petite bagnole rouge orangÈ.

Telle que tu me vois, l‡, je suis sur mon emplacement de parking, je líai prise dans mes bras, je viens de lui embrasser le museau avec fougue, et je míapprÍte ‡ míendormir sur son capot. «a fait cinq jours que je suis de retour et je ne fais ‡ peu prËs que dormir. Il va me falloir une semaine de vacances. Bonne nuit, les gars.

Allez, vingt et uniËme siËclienne ou ien, travaille plus, gagne moins, et fais un grand dÈtour quand tu passes devant la vitrine díun agent de voyages.

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • LÈonie Canot 30 mars 2011 at 11 h 31 min

    Áa donne envie… !!!

  • La Gnoute 30 mars 2011 at 11 h 45 min

    Le Cap-Vert t’a peut-Ítre fait suer, mais il avait le mÈrite d’Ítre vert : tu risquais pas d’y rencontrer le playmobil du Cap NËgre …

  • BÈatrice 30 mars 2011 at 12 h 11 min

    C’est trËs trËs beau, en tout cas !! (bon, ben dors bien alors !!)

  • Begonia 30 mars 2011 at 14 h 19 min

    Le seul endroit o˘ j’ai envie de me rendre ? Londres ! (fais rien comme tout le monde cette Begonia…). Ca devrait Ítre nettement moins fatiguant et nettement plus civilisÈ en matiËre de wawas…

  • nauche michele 30 mars 2011 at 15 h 21 min

    comme quoi on est toujours content de rentrer chez soi!!!!surtout pour les commodites!!!!!
    sacre MURIEL
    BISES

  • Angie91 30 mars 2011 at 15 h 37 min

    Mdr!!! Je croyais Ítre la seule incapable de suivre un groupe en rando!!! Rire!!! Je suis rassurÈe!!! Alors repose toi bien de tes vacances!!! Bisous!

  • Mulautre 30 mars 2011 at 16 h 09 min

    hihihihiihihihihihihii, j’adore 😉

  • Mentalo 30 mars 2011 at 21 h 15 min

    Les ‚nes en tongs, il faut absolument que j’aille voir Áa (je suis de nature curieuse).

  • thenewme 31 mars 2011 at 9 h 15 min

    Le concept des vacances pour marcher n’est pas tout ‡ fait adaptÈ ‡ mon cas. En plus, rien de voir le mot « araignÈe », j’ai dÈcidÈ de partir en Bretagne.

    • Muriel Gilbert 31 mars 2011 at 9 h 36 min

      @ LÈonie : Comment Áa, Áa donne envie ? T’es fou ou quoi ?
      @ La Gnoute : Fa f’est f˚r. Furtout en haut des montagnes, ses gardes du corps auraient pas tenu le rythme !
      @ BÈatrice : Merci, ronrrrrr RRRrrrpshhh RRRrrr ZZZZ
      @ Begonia : Alors l‡, si tu es passionnÈe de wawas, file direct ‡ London. C’est les champions du wawa. Ya mÍme des awards, dans leurs wawas, qui disent « on a ÈtÈ lus meilleurs wawas de l’ouest de London », ou des trucs comme Áa, je te juuuure !
      @ Nauche MichËle : Merci. Je te laisse, je retourne aux commoditÈs.
      @ Angie91 : Merci, je dors dÈj‡‡‡‡‡ !
      @ Mulautre : Toi-mÍme 😀
      @ Mentalo : Et les chËvres, j’ai oubliÈ de dire, les chËvres aussi !
      @ Thenewme : Si le mot te fait cet effet, je prÈfËre ne pas imaginer la tÍte que tu aurais fait si tu avais vu ce vÈritable CRABE dans les toilettes.

  • nauche michele 31 mars 2011 at 11 h 07 min

    encore un— ce n’est pas JC,?tu es en sursis!!!!bizzz tante

  • La Gnoute 31 mars 2011 at 18 h 49 min

    A propos des wawas de Londres, me suis rarement autant marrÈe que le jour o˘ j’ai essayÈ ceux de Hyde park : sur le PQ les autoritÈs avaient jugÈ bon d’y floquer  » Queen’s property » avec une belle couronne royale ! J’ai dÈvalisÈ la boutique pour rapporter un souvenir ‡ tous mes potes !

  • Carole Nipette 31 mars 2011 at 21 h 33 min

    Nan mais en vrai j’ai pas du tout envie de te plaindre! et puis quoi encore!

    • Muriel Gilbert 1 avril 2011 at 9 h 08 min

      @ Nauche MichËle : L‡, il aurait pu me tuer ‡ tout moment, avec ces chemins le long des falaises… seulement il a lui-mÍme le vertige !
      @ La Gnoute : La classe, le pÈq˚ de la queen !
      @ Carole Nipette : Tu es cruelle. Je m’en doutais.

  • Sophie L 1 avril 2011 at 11 h 37 min

    Tiens, je suis comme Carole moi, je ne te plains pas, je trouve mÍme que tu n’as pas assez marchÈ!

  • sabine 2 avril 2011 at 13 h 42 min

    ma pauvre!! ‡ l’Óle de la RÈunion Áa m’avait fait un peu le mÍme effet 😉 Marcher c’est bien, se reposer c’est bien aussi 🙂

  • pierre raye 2 avril 2011 at 14 h 48 min

    Je veux le nom des retardataires !

  • Muriel Gilbert 3 avril 2011 at 11 h 32 min

    @ Sophie L. : Je ne suis pas surprise, tu n’as pas de coeur.
    @ Sabine : Sur mon coeur, toi ! Tu es la seule qui mesure mon exploit et ma souffrance.
    @ Pierre RayÈ : Pas questions que je dÈnonce mes camarades en sueur et en ahanements.

  • maman perdue 4 avril 2011 at 12 h 31 min

    Cap-Vert m’a tuer ? C’est qui qui est trËs douÈe en orthographe ? Ou c’est fait exprËs et je n’ai pas compris la blague ? Ceci mis ‡ part, je compatis. AprËs deux mois passÈs en Australie avec le sac-‡-dos, j’ai enfin compris que j’aimais mon confort et j’assume ! Alors la randonnÈe, trËs peu pour moi. Tu n’avais pas Benoit Poelvoorde comme guide ?

  • garin 4 avril 2011 at 17 h 18 min

    C’est tout ‡ fait Áa! Et quant ‡ ceux que tu as avec dÈlice laisser derriËre toi… je me suis sentie lÈgËrement visÈe…
    AmitiÈs
    Christine

    • Muriel Gilbert 4 avril 2011 at 18 h 13 min

      @ maman perdue : J’aurais d˚ penser ‡ le rebaptiser BenoÓt ! Quant ‡ l’orthographe du titre, tu ne te souviens pas du cÈlËbre « Omar m’a tuer » ?
      @ Christine : C’est drÙle, ya que ceux qui se sont sentis visÈs qui laissent des commentaires ! Au contraire, merci ‡ toi qui, poussant derriËre, me donnais le courage de continuer.

  • kinou ze english prof 5 avril 2011 at 12 h 08 min

    Je me reconnais dans ton rÈcit… lol.
    Je suis partie en Croatie l’ÈtÈ dernier. Mes cuisses s’en souviennent encore (surtout quand il a fallu courir aprËs le bateau pour ne pas louper l’excursion « fish picnic » lol)

    Bizzz

  • maman perdue 5 avril 2011 at 15 h 40 min

    Oups, scuse-moi. Et non, je ne me souviens pas du Omar m’a tuer… Je ne sais mÍme pas ce que c’est. Je suis inculte tu dis ?

    • Muriel Gilbert 5 avril 2011 at 16 h 18 min

      @ kinou : Welcome ze english prof ! Moi, le pire, c’est les mollets. En rentrant, je pouvais plus fermer mes bottes !
      @ Maman perdue : Peut-Ítre que tu es juste… jeune ! Il s’agit d’une affaire criminelle de 1994. Tiens, regarde : http://www.affaires-criminelles.com/lexique_18.php

  • the parisienne 8 avril 2011 at 19 h 34 min

    bon, l‡ , tu as fait trËs fort quand mÍme 😉 Alors figures toi que je suis passÈe devant une agence de voyages, je me suis arrÍtÈe, et rÈsultat, on part deux semaines au Cambodge et au Vietnam !!!!!!! youpiiiii ! bises

  • CÈleste 8 avril 2011 at 20 h 08 min

    Ah, je crois que je reconnais la derniËre photo… Ce serait pas ‡ Santo Antao ? Moi, j’ai gardÈ un super souvenir du Cap Vert. Peut-Ítre parce que je n’y ai fait qu’une seule journÈe de marche 🙂