Belle-mère ?! Moi ?!

Bande de parents, pour une fois, je viens par la présente te dire que je suis assez contente de moi. Tout a commencé à l’heure du déjeuner. Mon héritier quinzagénaire, parti ce samedi matin faire du roller « avec des copains », est rentré à 13 heures comme convenu. Mais avec… une fille. Une fille !!! N’ayons l’air de rien :

–         Bonjour… fiston, fais-je, l’air d’absolument rien alors que je suis au bord d’imploser de curiosité. Tu me présentes ?

–         Ah, euh, ouais, articule-t-il, le regard éteint. A Bon, ben maman, c’est Florence. Florence, c’est ma mère.

Je m’en doutais, que c’était Florence, même si je ne l’attendais pas. il y a une quinzaine de jours que son prénom s’est ajouté à ceux de Romain, Joachim et consorts, tous masculins, dans la liste des participants aux sorties ciné entre copains. Les intuitions féminine et maternelle n’ont pas eu tellement de mal à faire le reste.

Il n’en est pas à sa première fiancée, mais, depuis la maternelle, c’est la première qui m’est officiellement présentée. Oui, d’accord, « officiellement », le terme est peut-être un peu exagéré.

–         Vous déjeunez ici ?

–         Euh, ché pas, fait l’héritier, pas encore tout à fait au point dans son rôle de jeune homme de la maison.

–         Vous avez mangé, oui ou non ?

–         Bah, euh, non, fait-il après avoir échangé un regard gêné avec la demoiselle.

Ça tombe bien, je n’ai pas eu le temps de faire les courses depuis quinze jours. Il vaudrait mieux qu’elle aime les pâtes.

Jalouse, mesquine, envahissante, détestable

Après leur avoir suggéré, à leur soulagement manifeste, d’aller se faire pendre ailleurs, le temps que je prépare le festin, je m’active aux fourneaux. Oh là là, c’est bizarre, ça fait peur cette nouvelle peau dans laquelle je me retrouve tout à coup. D’accord, ce n’est pas encore pour de vrai, mais me voilà quand même belle-mère. Et si j’allais être une « belle-mère » ?! Je veux dire « la » belle-mère, l’horrible, celle des chansonniers et des blagues à deux balles. On l’a tous rencontrée dans la vraie vie, un jour ou l’autre – jalouse, mesquine, envahissante, détestable, persuadée qu’aucune femme hormis elle-même ne mérite la merveille à laquelle elle a donné naissance. Et si j’allais devenir ça ?

Ya pas de quoi rire. Qui peut dire en quelle caricature on est capable de se transformer, confronté à certaines situations ? Quand j’entends évoquer le comportement acariâtre de certains vieillards, par exemple, je me demande toujours avec quelque inquiétude si la grincherie n’est pas inéluctable, si je serai très aimable, moi-même, quand la fatigue, l’arthrose et la lassitude de suivre les corbillards des copains auront commencé à l’entamer l’optimisme. Mais je m’éloigne de mon sujet et les pâtes sont cuites.

–         Maman, personne fait les nouilles aussi bien que toi !

Voilà de quoi me remettre les idées en place. Je goûte les pâtes et le compliment, d’autant que c’est l’un des derniers que mon ado me prodigue encore volontiers, et que je connais la ferveur qu’il éprouve envers ces petites choses blanchâtres et caoutchouteuses.

Florence, la bouche pleine, acquiesce vigoureusement de la tête. Emouvant, ces jeunes gens qui partagent les mêmes passions. Et c’est là, tout à coup, et très mystérieusement, que j’ai eu la surprise de sentir monter une grande bouffée d’affection pour la donzelle, une envie de l’embrasser sur les deux joues en caoutchouc qui, si je me l’expliquais mal, m’a pas mal rassurée quant à ma propension éventuelle à l’hostilité belle-mèriale.

Ce n’est qu’après leur départ, sirotant seule mon deuxième café et songeant à ce sentiment aussi soudain qu’étrange, que j’ai compris : cette demoiselle, elle me plaît d’avance parce qu’on a les mêmes goûts sur un point fondamental : mon fils. Elle estime que mon garçon à moi est le plus charmant des garçons du collège. On est bien d’accord là-dessus. Forcément, ça crée des liens !

Allez, salut, bande de parents !

 

© Muriel Gilbert

 

Lire aussi...

  • Zette 15 mars 2012 at 11 h 02 min

    « Ça tombe bien, je n’ai pas eu le temps de faire les courses depuis quinze jours. Il vaudrait mieux qu’elle aime les pâtes. »

    Je te le prends, pour la prochaine qui viendra BRISER le coeur d’un tiers de mon trio.

  • Cambroussienne 15 mars 2012 at 11 h 03 min

    Et tu doutais de tes talents de belle-mère ? Les pâtes, voilà un plat qui rassemble tout le monde. La première fois que mon Demi a été « invité  » à la maison, c’était du chou-fleur. Autant dire que c’était exactement LE plat à éviter. Finalement, je l’ai gardé et mes parents aussi 🙂

  • Léonie Canot 15 mars 2012 at 11 h 15 min

    Moi ça me flippe tout ça, parce que je SAIS qu’environ 99,99% des filles HAÏSSENT leur belle-mère donc MOI, potentiellement, un jour.

  • Mimilady 15 mars 2012 at 11 h 21 min

    Le plus tard possible! Heureusement Minilord 3 n’a que 3 ans… je profite de son Oedipe! ^^

  • broisha 15 mars 2012 at 12 h 25 min

    Franchement si tu te poses la question, c’est que tu ne seras pas « la » belle mère ^^
    Pour l’instant, mon grand à moi n’a que 13 ans et est bien plus occupé avec les ordinateurs… je veux croire que j’ai le temps 🙂

  • Val1603 15 mars 2012 at 12 h 31 min

    Rhooo comme tu es charmante… moi ils peuvent rêver pour que je leur prépare des pâtes ces garçons quinzagénaires… et parfois un peu plus… qui tournent autour de ma donzelle…
    Je les regarde de mon oeil noir, l’air de dire, soyez bien poli et correct avec elle !!!

  • Béatrice 15 mars 2012 at 12 h 51 min

    Pas encore eu le droit de voir à quoi ressemblent les demoiselles qui tournent autour de mes gars … 😉

  • Cécile MdL 15 mars 2012 at 13 h 11 min

    Mon Fiston1 ayant quitté le domicile familial pour vivre sa vie avec son amie, je suis donc officiellement belle-mère et comme tu le dis si bien « songeant à ce sentiment aussi soudain qu’étrange, que j’ai compris : cette demoiselle, elle me plaît d’avance parce qu’on a les mêmes goûts sur un point fondamental : mon fils. » ben, du coup, je l’apprécie beaucoup l’amie de mon fiston car elle le rend heureux et pour le coeur d’une maman c’est le principal non ?

  • MamyS 15 mars 2012 at 16 h 08 min

    J’ai une de ces chances! Mon grand partage sa vie depuis plus ou moins quinze ans avec une fille à laquelle je trouve toutes les qualités plus une! En effet, en plus d’être jolie, intelligente, généreuse, fine, psychologue (bon ça en plus c’est son boulot), agréable souriante et j’en passe, elle aime mon fils autant que moi! Et pour en rajouter une louche (en argent et ENOOOORME) elle m’a fait cadeau d’un petit-fils qui allie les qualités de ses deux parents à parts égales…. C’est pas que du bonheur ça!?Du coup, c’est pas difficile d’être une belle-mère!

  • Mlle Mimosa - Lydie 15 mars 2012 at 16 h 41 min

    Dis-moi, et en tant qu’homme, ton fils, même ado, a t-il été à la hauteur de tes exigences de femme ? (et pas de mère…)

    Je veux dire, a t-il été un « mec bien » ?

  • sabine 15 mars 2012 at 20 h 59 min

    waouh il est super émouvant ton billet et je suis certaine que tu seras, tu es ?, une belle belle-mère 😉

  • charlotte75 16 mars 2012 at 9 h 14 min

    Oh! là!là!là!! je l’ai vécu, mais il y a quelques temps déjà…
    « ma belle-mère » elles en ont plein la bouche ….
    avec la fille aussi, mais je crois que c’est plus facile avec les gendres…

  • unehistoire 16 mars 2012 at 11 h 16 min

    1) tu dis  » mon ados  » parce-que tu l’as encore sur le dos ?

    2) Ce blog a l’air d’être super pour draguer, il n’y a que des femmes mariées (ou pacsées) qui commentent.

    3) Chez toi elle apprécie les nouilles et chez ton fils la rime ?

  • Poulette Dodue 16 mars 2012 at 23 h 08 min

    Il est marié là l’héritier ??? Nan parce que moi je te veut bien comme BM <3 !

  • Muriel Gilbert 16 mars 2012 at 23 h 11 min

    @ Zette : Je te cède le concept gratos.
    @ Cambroussienne : Le chou-fleur, j’aurais fait fuir même l’héritier avec ça !
    @ Léonie : Je me demande si c’est pas parce que 99,99 % des belles-mères le méritent. Peut-être que si tu le mérites pas, t’as une chance ?
    @ Broisha : Si tu en crois mon expérience, il te reste… deux ans !
    @ Val : Ah tiens, peut-être que les mères de filles sont plus méfiantes…
    @ Béatrice : Quand elles viendront, je te conseille les nouilles.
    @ Cécile : Tiens, envoie donc un mot à Léonie, qui a commenté juste au-dessus de toi, ça va la rassurer.
    @ MamyS : Je veux la même !
    @ Mimosa : Euh ? Vous pouvez répéter la question ?
    @ Sabine : Bon, ben je te raconterai, la prochaine fois que le cas se présentera.
    @ Charlotte : Tu n’as pas essayé de leur mettre des nouilles dans la bouche, à la place ?
    @ unehistoire : 1/ Tiens, comme l’inconscient parle ! Merci, je corrige. 2/ Ca marche pour toi ? 3/Gnê ?
    @ Poulette : Il est pas marié, non. Je suis d’accord, moi. Va falloir voir avec lui quand même… Et avec ton mari à toi 😉

  • Alain 17 mars 2012 at 8 h 24 min

    Et oui, il faut assurer dans la cuisine. Il a souvent été dit qu’une assiette est otée dans la maison quand une belle-fille arrive, et une d’ajoutée lorsque c’est un gendre qui vient dans une famille … Il est donc recommandé d’acquérir un excellent livre de recettes pour rompre l’adage.

  • unehistoire 17 mars 2012 at 11 h 12 min

    @Muriel :

    http://1001rimes.com/listeperson.php?letter=Ouille

  • unehistoire 17 mars 2012 at 11 h 13 min

    @Muriel

    2) Non pas encore. Mais j’arrive à pine ici.

  • Muriel Gilbert 17 mars 2012 at 19 h 33 min

    @ Alain : Bienvenue ici ! Une assiette pour Alain, tiens !
    @ unehistoire : C’est à peine perceptible, mais il me semble néanmoins discerner comme une monomanie…

  • dominimes 17 mars 2012 at 20 h 54 min

    C’est bien, tu démarres bien !
    Il faut TOUTES les avoir dans la poche les potentielles belles filles…
    Une amie m’expliquait qu’il fallait tjrs être sympa avec toutes les filles qui gravitent autour de nos fils même à 15 ans …l’une d’entre elle sera peut-être l’élue et notre belle fille donc prudence et gentillesse, elle s’en souviendra …De l’inverse aussi !

  • dominimes 17 mars 2012 at 20 h 54 min

    PS je suis ce conseil…

  • unehistoire 17 mars 2012 at 21 h 04 min

    @Muriel : une mono(belle)mamie ?

  • unehistoire 18 mars 2012 at 11 h 31 min

    @Muriel : On ne fait pas d’hommeletes sans chasser leur  » E  » ?

  • Cathy 21 mars 2012 at 10 h 17 min

    Bigre, ça me fout les chocottes ton histoire… dire qu’un jour mon « pasencoretoutàfaitado » va m’en amener une… J’en frissonne… Je gère parfaitement les potes aux baskets qui puent mais une fille !!! une fille quoi !

  • Muriel Gilbert 22 mars 2012 at 21 h 12 min

    @ Cathy : Sans compter que certaines filles puent des pieds.