« Encore un peu de flicage, s’te plaît »

–    Allô ? Bonjour madame, c’est Mme Machin, conseillère d’éducation du collège de l’héritier.
Immédiatement, d’instinct, je tends le dos. Ces gens-là ne vous dérangent pas au boulot pour vous souhaiter la bonne année.
–    Je voulais savoir si vous étiez au courant qu’il n’était pas en cours d’espagnol, avant-hier…
–    Euh…
Chiotte. Premier séchage. Je le savais bien, que c’était la plaie, d’élever un ado. Suffit d’en avoir été une pour le savoir. Et voilà. Ça y est. Beurk, beurk, beurk ! Flicage et conflits, punitions et provocations en perspective. Ça me fatigue d’avance.

–    Dis-moi, l’héritier, tu étais où lundi matin ?
–    Euh… allô… je t’entends pas bien…
–    Mme Machin vient de m’appeler. Tu étais où ?
–    Ben… à la maison… J’avais mal à la tête.
–    Pardon ? L’aspirine, tu connais ? Est-ce que moi je ne vais pas au travail quand j’ai mal à la tête ?
–    Je le savais, que tu me dirais ça. C’est pour ça que je te l’ai pas dit. Mais justement, je vouais t’en parler ce soir.
–    On va en parler ce soir, fais-moi confiance.
Je vous épargne le reste de la conversation, un classique du genre, pas hyper difficile à imaginer.

« Une petite baffe, SVP »

J’avais raccroché depuis dix minutes quand mon portable a sonné de nouveau.
–    Allô, maman ? T’sais pas, je voulais te dire, je fais pas très bien mes devoirs.
–    Quoi ?!
–    Ben, je les fais, mais bâclé, quoi. Et pis, comme j’arrive quand même à avoir 14 de moyenne…
–    Je ne comprends pas. Je te demande tous les soirs si tu as bien fait tes devoirs.
–    Ben mais si tu crois que ça suffit, de me demander ! Faut vérifier !
S’il y a un truc qui ne change pas, chez cet héritier – qui, en l’espace d’un an, s’est mis à me dépasser d’une bonne tête, équipé d’une voix tout ce qu’il y a de plus mâle, de poils aux pattes et de panards pointure 45 –, c’est sa capacité à me surprendre. Le séchage de cours, même si c’est son coup d’essai, est plutôt péniblement banal. En revanche, ce second coup de fil…

Tout à coup, il me revient une anecdote que racontait Françoise Dolto. Son fils, j’ai oublié à quel âge, avait demandé à ses parents s’il ne pourrait pas, comme tous les autres enfants de sa connaissance, recevoir une baffe ou deux de temps en temps. Les parents Dolto, pourtant diablement compréhensifs, s’y étaient d’abord refusés mais, devant l’insistance du fiston, le papa avait proposé une solution : il s’installait au milieu du couloir de l’appartement, bras tendu, paume ouverte. Il suffisait alors à l’enfant frustré de mauvais traitements de prendre son élan depuis l’extrémité du couloir et de jeter sa joue contre la main du père.

Message reçu 5 sur 5, l’héritier. Le rappel à l’ordre est assourdissant. Bêtement, je m’étais laissé impressionner par son mètre quatre-vingt-deux et sa voix de contrebasse. Le géant n’est pas si grand que ça : j’ai compris.
Depuis, tout est donc vérifié, revérifié, scruté, du cahier de textes à la récitation des leçons. L’avantage, c’est que maintenant je sais tout sur les pourcentages, la révolution russe et les participes passés espagnols. Le plus rigolo étant que le rebelle est ravi. Absolument. Et sa mère… plutôt flattée, finalement, qu’on ait encore besoin d’elle.
Ce soir, en rentrant du travail, j’ai trouvé exposés, alignés sur la table de la cuisine, trois contrôles, les trois premiers depuis le lancement de la nouvelle politique d’austérité : 17,5 en espagnol, 18 en maths, 19 en anglais. Et, juste derrière la porte, le visage de mon fiston, barré de ce sourire dont il a le secret, tellement large qu’on voit toutes ses dents jusqu’au fond.

Allez, salut, bande de parents !

© Muriel Gilbert

Lire aussi...

  • sun 16 février 2012 at 9 h 41 min

    Bon ton fils m’apprend la vie de mon fils en 6ème l’an prochain ! merci. Le coup des devoirs c’est là qu’on voit qu’ls sont encore petits c’est clair. Et puis le fait que ce soit venu de lui c’est trop chouette !

  • Fabienne 16 février 2012 at 10 h 58 min

    Bien sûr qu’ils veulent qu’on « vérifie », C’est aussi une façon de leur montrer qu’on s’occupe d’eux, qu’on leur consacre du temps (et c’est pas du temps marrant-marrant, quoique…). Quant à l’anecdote de Dolto,je suis sûre qu’elle est inventée comme 90% de celles qu’elle raconte tant sur sa famille (oh, la merveilleuse famille) que sur ses études de cas (oh, comme elle est forte). Cela n’enlève rien à l’éventuelle pertinence de ses idées, mais tous ceux qui ont pu l’approcher (j’en suis) ont pu constater son incroyable imagination pour illustrer ses propos!

  • Dominîmes 16 février 2012 at 11 h 36 min

    Excellent ! Ils aiment bien que l’on s’occupe d’eux…

  • myrtille 16 février 2012 at 11 h 48 min

    troop mignon, j’adore tout dans ce message plein d’amour 🙂

  • MamyS 16 février 2012 at 11 h 49 min

    Voila un billet que je vais imprimer! Plutôt que répéter aux réunions parents/profs « Non non madame, il/elle n’est pas si grand(e) que vous croyez! Il/ elle a besoin que vous vérifiiez son travail! » je distribuerai, dès le lendemain de la rentrée, ce billet fort pertinent!
    Tu peux en imaginer un qui répondrait à ce que j’entends ensuite: « Mais j’ai pas l’temps! je travaille, moi, Madame! »

  • Béatrice 16 février 2012 at 12 h 31 min

    Sont pas si grands que ça, c’est vrai ….. !

  • Robin L'héritier 16 février 2012 at 12 h 52 min

    Fascinant ! Aucun souvenir, ça n’a pas dû durer longtemps… 🙂

  • Muriel Gilbert 17 février 2012 at 10 h 13 min

    @ Sun : Ils sont toujours plus petits ou plus grands qu’on ne se l’imagine 🙂
    @ Fabienne : Véridique ou inventée, l’histoire me plaît toujours.
    @ Dominîmes : Ca, c’est toujours vrai !
    @ Myrtille : Merci 🙂
    @ MamyS : Et je serai la première à ne pas leur jeter la pierre, puisque c’est l’héritier qui m’a rappelée à l’ordre ! (eh, n’oublie pas de leur donner l’adresse du blog, avec la photocopie)
    @ Béatrice : Tout en étant pleins de centimètres, ils sont parfois petits, oui.
    @ Robin : Un sursaut d’angoisse et de bonne volonté provoqué par l’appel de la CE ?

  • MamyS 17 février 2012 at 12 h 31 min

    😉 Tu ne perds pas le Nord!! ;D

  • Muriel Gilbert 17 février 2012 at 17 h 54 min

    @ MamyS : Non. C’est pour compenser mon absence de sens de l’orientation.

  • unehistoire 17 février 2012 at 19 h 29 min

    Attention les ados ont plus d’un tour dans leur sac, le fameux sac ado …

  • Poulette Dodue 18 février 2012 at 18 h 58 min

    Je note ! D’autant que mon grand de 7 piges (qui se comme comme l’héritier) est un cérébral va me faire un coup du genre . Mais grâce à Mumu je suis prévenue ! Hé !

  • Muriel Gilbert 23 février 2012 at 10 h 45 min

    @ unehistoire : 😀
    @ Poulette : Le blog presque tout rose, expert en prévention des conflits familiaux.